Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 14:50

ILS CONTINUENT DE PROMOUVOIR LA LÉGISLATION POUR LES ANIMAUX DE CHINE
 

English version below (merci à Maxine)


 
La 12ième assemblée nationale populaire de la R.P.C. vient de se terminer. 
 

Voici des informations concernant les animaux :
 

Plusieurs députés ont fait des propositions :

1, « Intégrer les actes de maltraitance animale dans la loi sur la gestion de l'ordre publique ». Proposée par les députés ZHU Lieyu (朱列玉) et ZHENG Xiaohe (郑孝和).

 

2, « Continuer à soutenir les produits pharmaceutiques substitutifs pour remplacer les produits « pharmaceutiques » issus de la bile d'ours ». Proposée par le grand Maître bouddhiste SHI Minghai (明海大和尚).

 

3, «  Interdiction ou contrôle rigoureux de l’utilisation des pangolins pour produire des médicaments». Proposée par le député ZHANG Dayong (张大勇).

4, «  Création d'une journée nationale végétarienne ». Proposée par le grand Maître bouddhiste (明生大和尚).

5, «Intégrer la notion de sollicitude envers les animaux dans l'éducation morale enseignée par les établissements primaires et secondaires ». Proposé par Madame le député JIANG Yuxia (蒋宇霞).

6, « Accélérer la législation sur le bien-être animal pour les animaux de rente (élevage plus humain etc.) ». Proposée par le député (directeur-adjoint de l'Institut des Sciences Agricoles de la province de Anhui) ZHAO Wanping (赵皖平).

7, « Légiférer à propos de la lutte contre la maltraitance animale le plus vite possible ». Proposée par le député JIANG Zhongpu (蒋忠仆).

 

Parallèlement, de nombreux médias nationaux ont relayé les différentes propositions et plusieurs enquêtes d'opinion sur ces propositions ont été organisées sur les sites gouvernementaux:

     

   

   

 

Sur un site, la proposition faite par les députés ZHU Lieyu et ZHENG Xiaohe s'est trouvée en première position, suivie par la proposition du Maître bouddhiste SHI Minghai puis celle du député ZHENG Dayong:

Sur un autre site, la proposition du député ZHU Lieyu, classée 27ième au début, s'est hissée en 3ième position grâce à la forte mobilisation des militants de Chine

  

  

FAIT NOUVEAU : deux sites du Ministère de la Sécurité Publique ont relayé cette proposition sous forme d'une enquête d'opinion, attirant d'innombrables soutiens et encouragements :

 

 

Les résultats (de soutien) définitifs officiels :

 

  

 

 

MERCI AUX DÉPUTÉS CHINOIS!!
MERCI AUX MILITANTS DE CHINE !!

 

XXX

 

THEY CONTINUE TO PROMOTE THE LEGISLATION FOR ANIMALS IN CHINA

The 12th national popular assembly of the PRC has just finished. Here is the information concerning animals:

Several members made propositions:  
 

1 « Include acts of ill treatment to animals in the law on the management of public order». Proposed by members ZHU Lieyu (朱列玉) and ZHENG Xiaohe (郑孝和).

  

2, « Continue the support of substitute pharmaceutical products to replace « pharmaceutical»bear bile». Proposed by the Master buddhist SHI Minghai (明海大和尚). 

3 « Ban or strict control of use of pangolins to produce medicines». Proposed by the member ZHANG Dayong (张大勇).

4, « Creation of a national vegetarian day». Proposed by the grand Master buddist SHI Mingsheng (明生大和尚).

5, « Include the notion of concern for animals in the moral education instructed in primary and secondary schools». Proposed by the member JIANG Yuxia (蒋宇霞).

6, « Accelerate the legislation on the animal well-being of livestock (more humane farming etc.) ». Proposed by the member (assistant director of the Agricultural science Institution of Anhui) ZHAO Wanping (赵皖平).

7, « Legislate as soon as possible on the fight against ill treatment to animals». Proposed by the member JIANG Zhongpu (蒋忠仆).

 

At the same time, numerous national medias passed on the different propositions and several opinion surveys on these propositions were organised on government sites:

     

   

   

 

On a  site, the proposition made by the members ZHU Lieyu and ZHENG Xiaohe  was in first position, followed by the proposition of the Master buddhist SHI Minghai then that of member ZHENG Dayong:

On another site, the proposition by member ZHU Lieyu, placed 27th at the beginning, rose to 3rd place thanks to the strong rallying of the Militants of China:

 

  

 

 

DEVELOPMENT: Two sites of the Public Safety Ministery passed on this proposition in the form of an opinion Survey. They attracted much support and encouragement:

  

 

The official definitive results of the net users who have supported it:

   

THANK YOU TO THE CHINESE MEMBERS!!
THANK YOU TO THE CHINESE VOLUNTEERS!!

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 19:41

 

PUISSANT APPEL POUR QUE SOIT ÉLABORÉE 

« LA LOI CONTRE LA MALTRAITANCE ANIMALE »
Lancé par l’Alliance Nationale chinoise des Associations Universitaires de Protection Animale (note 1)


English version below (merci à Maxine)


Le Mahatma Gandhi a dit: « La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés à la manière dont elle traite les animaux ».


Aussi l’on peut juger si un établissement scolaire est sain, excellent et moral à la manière dont les élèves, les enseignants, les responsables et le personnel en général traitent les animaux.


Depuis plusieurs années, des actes de maltraitance animale révélés par différents médias nous sont insupportables : abandon d’animaux de compagnie, chatons torturés puis tués (exemple : usage de chaussures à talon haut), chats partiellement dépouillés, chats jetés depuis un pont dans le trafic routier, chiots tués en les jetant violemment par terre. Chiens traînés au derrière de voitures.


Plus préoccupant : des actes de cruauté envers les animaux ne cessent de se reproduire dans des établissements scolaires supérieurs :
2002 : un étudiant de l’Université de Tsinghua (
清华大学 note 2) a jeté de l’acide sulfurique sur la figure d’ours.
2005 : un étudiant en maîtrise à l’Université de Fudan (
复旦大学) a torturé puis tué 30 chatons.
2006 : un délégué étudiants de l’Université de Beijing (
北京大学) a torturé puis tué en public un chaton dans une bibliothèque.

Sans loi concernée, aucun de ces faits n’a pu être poursuivi et personne n’a fait l’objet de sanction.

Sans loi concernée, nous demeurons sans ressources face à toutes sortes de cruauté infligée aux animaux.
 

Notre pays a le besoin pressant d’une loi contre la maltraitance animale pour réprimer cette cruauté envers les animaux.
 

SEULE LE VOTE D’UNE LOI NOUS PERMETTRA D’AGIR EN TOUTE LÉGALITÉ

Cet appel sera envoyé à l’autorité juridique nationale concernée.
Cet appel a été signé par plusieurs dizaines d’associations d’universités chinoises:

Normale Sup de l'Est de la Chine
Normale Sup Hainan
Second Institut de Langues Etrangères de Pékin
L’institut des Techniciens de Transports urbains de Xi’an
Institut de Langues Etrangères de l’Université d’Economie &de Droit du Centre-Sud (WUHAN)
Université de Zhejiang
Université Shihezi
Université d'Ingénierie de Hubei
Institut de Langues Etrangères des Chinois d’outre-mer de Jilin
Institut Moderne de l’Université Nord-Ouest
Université des Sciences et Technologies de Pékin
Université de Lanzhou
Université des Sciences et Technologies de Zhejiang
Université des Sciences et Technologies de Changsha
Université Nord-Ouest
Université des Sciences et Technologies du Nord de la Chine
Institut des Arts de Jilin
Institut des beaux-arts de Chine
Université Agricole du Centre de la Chine
Institut d’Economie de Hubei
Académie de médecine de Changsha
Université de médicament traditionnel chinois de Jiangxi
Institut de sciences et ingénierie de Lanzhou
Université de Finances de d’Economie de Lanzhou
Institut Jiaying
Institut de sciences et Ingénierie de Chengdu
Institut d'éducation physique de Wuhan
Institut de Langues Etrangères de Zhejiang
Institut d’Industrie et de Commerce de Wuhan
Université du centre-sud des Minorités Nationales
Ecole d’Administration Publique de l’Université de Sichuan
Institut de la Technologie des Vêtements de Beijing
Université de Yunnan
Institut des Sciences Informatiques et des Génies de l’Université d'Ingénierie de Wuhan
Université de Sylviculture de Pékin
Université de Nanjing
Ecole de Langues Etrangères Nanshan de Shenzhen
Normale Sup du Sud de la Chine
Institut de Xiangnan de Hunan


Note 1 : l’initiateur de l’appel: Association de la protection animale de Normale Sup de Hainan (海师动保

Note 2 : les trois universités sont considérées comme les meilleures universités chinoises.

xxx

 

A STRONG CALL FOR THE DRAWING UP OF A «LAW AGAINST ANIMAL ILL TREATMENT»
Launched by the National Chinese Alliance of University Associations for Animal Protection (note 1)

Mahatma Gandhi said this « The greatness of a nation and its moral progress can be judged by the way its animals are treated ».

 

One can also judge if a school is healthy, excellent and moral by the way the pupils, teachers, those in charge and other staff, treat animals.
 
For several years, we have found unbearable, the acts of ill treatment to animals, brought to light by different medias: pets being abandoned, kittens tortured then killed with high-heeled shoes, cats partially skinned, cats thrown into traffic from a bridge, puppies killed, violently thrown down. Dogs pulled behind cars.


 


The most worrying: acts of cruelty to animals are being carried out in Universities
2002: a student at the Tsinghua University (
清华大学 note 2) threw sulphuric acid on bears face.
2005: a student studying for a master's degree at the University of Fudan (
复旦大学) tortured and killed 30 kittens
2006: a student delegate at the Beijing University (
北京大学) tortured then killed a kitten in a public Library.
 
Without an appropriate law none of those guilties of these acts could be prosecuted and no one was punished.
Without an appropriate law, and faced with all sorts of cruelty inflicted on animals, we remain helpless.
Our country has urgent need of a law against all animal ill treatment, in order to crack down on all cruelty to animals.

ONLY WITH THE VOTE OF A LAW WILL WE BE ABLE TO ACT LEGALLY

This call will be sent to the appropriate national judicial authority
This appeal has been signed by several dozen associations of Chinese universities:

East China Normal University 
Hainan  Normal University  
Second Foreign Languages Institute of Beijing
Xi'an Institute of Urban Transport Technicians
Foreign Language Institute of the Centre-South University of Economy and Law (WUHAN)

Zhejiang University
Shihezi University
Hubei Engineering University
Jilin Foreign Language Institute for Chinese overseas
Modern Institute of the North-West University
Beijing University of Science and Technology
Lanzhou University
Zhejiang University of Science and Technology
University of Science and Technology of Changsha
North West University
University of Science and Technology of North China
Institute of Art of Jilin
Fine Arts Institute of China
Agricultural University of Central China
Hubei Economy Institute
Changsha Faculty of Medicine
Jiangxi Traditional Medicine University
Lanzhou College of Science and Engineering 
Lanzhou University of Finance and Economics
Jiaying College
Changdu College of Science and Engineering
Wuhan University of Sport
Zhejiang Foreign Language Institute
Wuhan Technology and Business College
South-central University for Nationalities
School of Public Administration of Sichuan University
Beijing Institute of Fashion Technology
Yunnan University
College of Computer Science and Engineering of Wuhan Institute of Technology
Beijing Forestry University
Nanjing University
Nanshan Foreign Language School of Shenzhen
Normal University of the South of China
Xiangnan College of Hunan

Note 1: The initiator of the call:  Animal Protection Association of Hainan Teacher’s University (海师动保)
Note 2: The three universities are regarded as the best Chinese Universities

 

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 11:19

 

DEUX TONNES D’ANIMAUX SAUVAGES SAISIS ET PAS DE POURSUITES ?!

English version below (merci à Maxine)

 

25janvier 2017 à l’aube :

Lors d’une patrouille effectuée au marché des produits frais et vivants de Wangdingdi (王顶堤) de la ville de TIANJIN (天津), les volontaires de la protection de la faune ont découvert un magasin de distribution illégal ainsi que des véhicules.

Un comptage préliminaire montre qu’il y avait 20 sacs contenant des lièvres, des faisans sauvages et des canards sauvages dans les véhicules ainsi que des faisans sauvages congelés dans deux congélateurs du magasin.

Au total, plus de deux tonnes d’animaux sauvages.

Le véhicule transportant des animaux sauvages :

Le congélateur :

Les volontaires ont tout de suite alerté la police. Ensuite, coopérant avec les agents gouvernementaux, ils ont emmené les sacs contenant les animaux au commissariat de police pour y faire un inventaire.

Parmi ces animaux, un chat léopard, qui fait l’objet d’une protection nationale de deuxième catégorie, 26 canards sauvages de plusieurs sortes (y compris des harles bièvres, tadornes casarca, canards à bec tacheté, canards colvert), 273 lièvres, 597 faisans sauvages.

Les exploiteurs illégaux ont pris la fuite. Des membres de leurs familles ont été conduits au commissariat.

La cour du commissariat jonchée de cadavres d’animaux sauvages :

Chat léopard :

Regardez, le cercle blanc entourant le cou de ces faisans est complet :

Plusieurs sortes de canards sauvages.

Que stipulent le code pénal et « La Réglementation sur la Protection de la Faune Terrestre » de la République Populaire de Chine (R.P.C.) ?

Articles 341 et 312 du code pénal : « L’achat de plus de 50 pièces d’animaux sauvages, étant parfaitement conscient de leur provenance illégale, est reconnu coupable de dissimulation des gains illégaux et fait l’objet de peines ».

Article 26 de la Réglementation sur la Protection de la Faune Terrestre : « L’exploitation illégale d’animaux sauvages faisant partie des Trois Références (être bénéfique, avoir une haute valeur économique, avoir une haute valeur pour la recherche scientifique), avec circonstances aggravantes fera l’objet d’une poursuite pénale sur l’exploitation illégale stipulée par l’article 225 du code pénal. L’achat et la vente illégal d’animaux faisant l’objet d’une protection nationale clé de la deuxième catégorie enfreint l’alinéa 1 de l’article 341 du code pénal, constitue ainsi le crime d’achat des animaux sauvages précieux et en danger de disparition ».

Si tous ces oiseaux sont des oiseaux sauvages et qu’ils ont été empoisonnés par carbofuran, alors cette affaire doit faire l’objet d’une enquête sur l’infraction de la production et de la commercialisation des produits alimentaires toxiques.

Article 144 : définition et évaluation des peines pour la production et la commercialisation des produits alimentaires toxiques.

« Le fait d’ajouter des matières premières non-alimentaires toxiques, ou de commercialiser sciemment ces produits, pourrait entraîner une peine de 5 ans maximum d’emprisonnement ou être mis en détention, et/ou payer une amende d’une valeur correspondant à la moitié jusqu’au double du montant de la vente».

«Une peine d’emprisonnement allant de 5 ans à 10 ans et une amende d’une valeur correspondant à la moitié jusqu’au double du montant de la vente si cela entraîne de graves accidents d’intoxications alimentaires ou de maladies graves d’origines alimentaires, causant des préjudices graves pour la santé humaine».

En cas de morts humaines ou de très graves nuisances pour la santé humaine, des peines seront infligées en vertu de l’article 141 de la loi.

Membres des familles de suspects : « Tous ces animaux sont des animaux d’élevage ! »

La police : « Ces animaux ne font pas l’objet d’une protection clé, vous ne pouvez que contacter les médias».

Nous aimerions savoir : Où peut-on élever avec succès des harles bièvres, des tadornes casarca et des chats léopards ?

Le soir même, les volontaires ont été informés par la police criminelle que cette affaire n’était pas susceptible de poursuites pénales, que tous les animaux sauvages devraient être remis au service des affaires industrielles et commerciales !!

Voyez l’insolence du frère du propriétaire du magasin. Il se met dans une violente colère au sein même du commissariat (vidéo) :

https://youtu.be/PH2SUVHWrmU

https://youtu.be/PeO9DI_H-tM

Nous souhaitons que la municipalité de TIANJIN punisse sévèrement, conformément à la loi ces exploiteurs illégaux afin de dissuader (d’autres individus) pour que ne soient pas tués et trafiqués plus d’animaux sauvages.

 

TRICHE SUR LES PERMIS D’ELEVAGE DES ANIMAUX SAUVAGES EN CHINE :

Le 12 mars 2015 à JINING (province de SHANDONG), sest ouvert le procès sur un gigantesque trafic danimaux sauvages. Les criminels (dont LIU Wu刘武 et GAO Jixing 高吉星) ont été condamnés pour la falsification de tampons, lachat, le transport et la vente illégal d’animaux sauvages précieux ou en voie de disparition.

Deux éléments --- pourtant essentiels---, ont été soigneusement « ignorés » : la provenance des animaux sauvages (élevés ? capturés de la nature ?) et l’obtention du permis d’élevage et de reproduction.

Pourquoi ?

Voici quelques photos qui en disent long.

1, « Permis d’élevage et de reproduction de la faune de la province de SHANDONG » (copie : espèces autorisées) :

2, Liste des espèces autorisées :

3, Seulement deux espèces font l’objet d’une interdiction de capture dans la nature. On peut comprendre que toutes les autres espèces peuvent être capturées en pleine nature:

Or, selon des scientifiques chinois, la plupart de ces animaux NE PEUVENT PAS être élevée ou reproduite artificiellement. Techniquement impossible !!

Cas similaires en province de GUANGDONG (广东) dont des hérons pourprés en provenance de 3 « élevages et reproduction artificiels » situés dans la province dANHUI (安徽):

Début 2015, 8 tonnes danimaux sauvages ont été saisis, tous venant dun « élevage » de la province de SHANXI (陕西). Le service provincial concerné confirmait que les « éleveurs » étaient bien munis de « permis » or lon sait que ces animaux sauvages ne peuvent pas être « élevés » artificiellement. Pressé de questions, voici leur réponse : « Ce sont des secrets commerciaux ! »

 

En Chine, ce sont les services des affaires sylvicultures qui délivrent les « Permis d’élevage et de reproduction des animaux sauvages ».

En Chine, ce sont les MEMES services des affaires sylvicultures qui assurent le contrôle et la surveillance de leurs PROPRES productions.

 

xxx

 

 

TWO TONS OF WILD ANIMALS SEIZED AND NO LEGAL PROCEEDINGS?!

January 25th at dawn:

During a patrol carried out at the Wangdingdi (王顶堤) market of fresh and living products in the town of TIANJIN (天津), volunteers of wild animal protection discovered a shop of illegal supplies, as well as vehicles.

A preliminary count shows there were 20 bags of hares, of wild pheasants and ducks in the vehicles, and also frozen wild pheasants in two freezers in the shop.

A total of more than two tons of wild animals.

The vehicle carrying wild animals:

The freezer:

The volunteers immediately alerted the police. Then, cooperating with government agents they took the bags containing the animals to the police station in order to establish an inventory.

The illegal exploiters ran off and their family members were taken to the police station

Among these animals, one leopard cat which is under 2nd category national protection, 26 wild ducks of several types, (including Common Merganser, Ruddy Shelduck, Spot-billed Duck and mallard,) 273 hares, 597 wild pheasants.

The illegal exploiters fled and members of their families were taken to the police station.

The police station court yard covered with the dead bodies of wild animals:

Leopard cat:

Look, the white circle around these pheasants' necks is complete:

Several types of wild duck.

What are the stipulations of the penal code and «The regulations on the protection of terrestrial wildlife» in the Peoples' Republic of china (PRC)?

Article 341 and article 342 of the penal code: «the purchasing of more than 50 units of wild animals, being perfectly aware of their illegal origin, is recognised guilty of concealment and hiding of illegal profit and is subject to penalties. »

Article 26 of the Regulations on the protection of terrestrial wildlife: «the illegal exploiting of wild animals being part of the Three References (to be beneficial, having a high economical value, having a high value for scientific research) with aggravating circumstances, will be subject to legal proceedings on illegal exploitation stipulated by article 225 of the penal code. The illegal purchasing and sale of animals subject to national key protection of the second category contravenes the paragraph 1 of article 341 of the penal code, so constituting the crime of purchasing precious wild animals in danger of extinction».

 

If all these birds are wild birds and they've been poisoned by carbofuran then this affair must be subject to an enquiry on the production and commercialisation of toxic food products.

Article 144: definition and assessment of punishment for the production and commercialisation of toxic food products: « The fact of adding toxic non-food raw materials, or of knowingly commercialising these products, could incur a penalty of 5 years maximum of imprisonment or of being taken into custody, and/or of paying a fine corresponding to 50% or twice the sum of the sale».

«A prison sentence of between 5 and 10 years and a fine of 50% or twice the sum of the sale if it leads to serious food poisoning accidents or of serious food- related illnesses, causing serious prejudice to human health».

The sentences are imposed in virtue of article 141 of the law if it causes a human death or very serious harm to human health.

Here is the spectacular turning point of this affair:

The suspects' family members: « All these animals come from a breeding farm»!

The police: « These animals are not subject to a key protection programme, you can only contact the media».

We would like to know: where can you breed successfully Common Mergansers, Ruddy Shelducks and leopard cats?

The same evening, the volunteers were informed by the criminal police that this affair was not subject to criminal prosecution and that all the wild animals had to be handed over to the service of industrial and commercial affairs!!

Look at the rudeness of the shop owner's brother. He becomes extremely angry even in the police station (video):

https://youtu.be/PH2SUVHWrmU

https://youtu.be/PeO9DI_H-tM

We want the TIANJIN municipality to severely punish, in compliance with the law, these illegal exploiters, to dissuade (other individuals), in order to avoid further killing and trafficking of wild animals

 

STRATAGEMS FOR THE BREEDING PERMITS OF WILD ANIMALS IN CHINA

On 12th March2015 in JINING (province of SHANDONG), a trial opened on a huge traffic of wild animals. The criminals (LIU Wu刘武 and GAO Jixing 高吉星) were found guilty of the counterfeiting of stamps, the purchasing, transport and the illegal selling of precious wild animals in danger of extinction.

Two elements----though essential---- were carefully «ignored»: the origin of the wild animals (bred? caught in the countryside?) and the obtaining of the breeding and reproduction permit.

Why?

Here are a few photos which tell a story.

1, «Breeding and reproduction permit of wild animals in the province of SHANDONG» (copy: authorised species):

2, List of authorised species:

3. Only two species which are subject to a ban of capture in the wild. It can be understood that all other species can be caught in the countryside:

BUT, according to Chinese scientists, the major part of these animals CAN NOT be bred or reproduced artificially. Technically impossible!!

Similar cases in the province of GUANGDONG (广东) of which the purple herons coming from three «artificial breeding and reproduction farms» in the province of ANHUI (安徽).

At the beginning of 2015, 8 tons of wild animals were seized. They had all come from «a breeding farm" in the SHANXI (陕西) province. The provincial service concerned confirmed that the «breeders» were in possession of «permits», although we know that these wild animals cannot be «bred» artificially. Pressed for answers, their reply was: «Those are commercial secrets»!

In China, it is the forestry service which delivers the «Wild animal breeding and reproduction Permit».

In China, it is the SAME forestry service which controls and monitors its OWN deliveries.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 14:30

DES COCHONS GAVES DE FANGE POUR PESER PLUS LOURDS

English version below (merci à Maxine)

Vidéo: http://v.163.com/paike/VBI02L7UJ/VC8TUQELO.html

 

Récemment il a été révélé que pour augmenter le poids des cochons, des « commerçants » sans scrupules de XIANGTAN湘潭 (ville située dans la province de HUNAN湖南) introduisaient de force de la fange dans le corps de cochons vivants pour gagner encore plus d’argent.

Le reportage montre deux hommes en train d’effectuer une opération de « transformation » sur les cochons : ils utilisent une pompe à pression pour verser de la boue jaunâtre dans l’œsophage des cochons. Ces derniers hurlent, hurlent, certains s’écroulent à terre.

Tous les soirs, des cris aigus et tristes perdurent durant plus d’une heure. Ensuite, ces cochons sont poussés dans un véhicule, ils sont devenus nettement plus « gros », leur ventres sont aussi ronds que des ballons, ils chancèlent, certains ne peuvent plus se mettre debout malgré de grands coups de fouets.

Ainsi, le poids d’un cochon peut augmenter de 10 kg soit pour 50 cochons qui remplissent un véhicule un gain de plus de 10,000 yuans (soient environs 1385 €). Coût de l’opération de « transformation » par cochon : 10 yuans (soit environ 1€38).

Voici la réponse du Service du district XIANGTAN sur ce scandale : il est vrai que si cet acte est une malhonnêteté commerciale, cela n’influe pas sur la qualité de la viande de porc présentée sur la table des consommateurs : cet acte n’introduit pas de changements pathologiques, la boue versée n’est une substance toxique.

VOILA !!!

XXX

PIGS ARE FILLED WITH MUCK IN ORDER TO WEIGH MORE 

videohttp://v.163.com/paike/VBI02L7UJ/VC8TUQELO.html

 

 

 

Recently it was revealed that in order to make pigs heavier, unscrupulous «shopkeepers» in XIANGTAN湘潭 (a town in the HUNAN 湖南 province) were pouring mud into the bodies of live pigs to make more money. 

The documentary shows 2 men making an operation of «transformation» on the pigs: they work a pressure pump to pour the yellowish mud into the pigs' oesophagus. The animals scream, some of them collapse on the ground. 

 Every evening their loud and sad cries last more than an hour. Then the pigs are pushed into a vehicle; they become distinctly «fatter», their stomachs are as round as balls, they stagger, some can't even stay upright in spite of the whip lashes. 

In this way, the pig's weight can rise by 10kg and 50 pigs (a full vehicle) can be worth more than 10.000 yuans (ie approximately 1385€). The cost of a «transformation» per pig: 10 yuans (ie approx. 1€ 38).

Here is the answer from the XIANGTAN district Service: it is true that if this act is a commercial fraud; but it does not have any influence on the pork meat itself: this act does not lead to any pathological change, the mud used is not a toxic substance.

AND THERE YOU HAVE IT!!

 

 

 



 



 

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 19:30

DIX MILLE PERSONNES EN CHINE SE SONT PRESENTEES POUR RECLAMER « UNE LOI CONTRE LA MALTRAITANCE ANIMALE » !!

TEN THOUSAND PEOPLE IN CHINA SPOKE UP FOR A LAW AGAINST ANIMAL ILL TREATMENT!!

Décembre 2016

( Thank you Maxine for the English version)

Ensemble, soyons la voix des animaux!

Together, let us be the voice for THEM!

Cruauté ! Urgence pour qu’une loi contre la maltraitance animale soit élaborée:

Cruelty! Emergency for a law against animal ill treatment:

Bonjour Président XI (Jinping). Nous sommes de Pingliang (province de GANSU甘肃) et nous vous implorons pour qu’une loi contre la maltraitance animale soit élaborée:

Good day President XI (Jinping). We are from Pingliang (the province of GANSU甘肃) and we beg you for a law against ill treatment:

Bonjour Président XI. Nous sommes de Guangzhou (province de GUANGDONG广东) et nous vous implorons pour qu’une loi contre la maltraitance animale soit élaborée:

Good day President XI. We are from Guangzhou (province de GUANGDONG广东) and we are begging you for a law against ill treatment:

Bonjour Président XI. Je suis de Guangzhou (province de GUANGDONG广东) et je vous demande qu’une loi contre la maltraitance animale soit élaborée. Nous pouvons ne pas aimer les animaux, mais nous ne devons pas leur faire de mal!

Good day President XI. I am from Guangzhou (province de GUANGDONG广东) and I am asking for a law against ill treatment. We can dislike animals, but we must not harm them!

Bonjour Président XI. Je suis de Chongqing (重庆l’une des quatre municipalités relevant directement de l’autorité centrale) et je vous demande qu’une loi contre la maltraitance animale soit élaborée:

Good day President XI. I am from Chongqing (重庆one of the 4 municipalities reporting directly to the Central Authority) and I ask you for a law against ill treatment:

Bonjour Président XI. Je suis de Guangzhou (province de GUANGDONG广东) et je vous demande qu’une loi contre la maltraitance animale soit élaborée. Nous pouvons ne pas aimer les animaux, mais nous ne devons pas leur faire de mal!

Good day President XI Jinping. I am from Guangzhou (province de GUANGDONG广东) and I am asking for a law against ill treatment. We can dislike animals, but we must not harm them!

Bonjour Tonton XI, je suis de la Mongolie Intérieure (内蒙古) et je vous demande qu’une loi contre la maltraitance animale soit élaborée. Nous pouvons ne pas aimer les animaux, mais nous ne devons pas leur faire de mal !

Good day Uncle XI. I am from Central Mongolia (内蒙古) and I am asking for a law against ill treatment. We can dislike animals, but we must not harm them!

De Tianjin (天津 l’une des quatre municipalités relevant directement de l’autorité centrale):

From Tianjin (天津 one of the 4 municipalities reporting directly to the Central Authority):

Bonjour Président XI, je suis de Kunming (province de YUNNAN云南) et je vous demande qu’une loi contre la maltraitance animale soit élaborée. Chérissons les petits et les faibles:

Good day President XI, I am from Kunming (province of YUNNAN 云南 and I am asking you for a law against ill treatment. We must cherish the smaller and weaker than ourselves:

Bonjour Président XI, je suis de Xi’an  (province de SHANXI陕西) et je vous demande qu’une loi contre la maltraitance animale soit élaborée. Il faut que l’Etre humain et les animaux puissent vivre ensemble, en harmonie:

Good day President XI I am from Xi'an (province of SHANXI陕西) and I am asking for a law against ill treatment.  Humans and animals must be able to live together in Harmony:

Je suis de Chongqing (重庆 l’une des quatre municipalités relevant directement de l’autorité centrale) et je demande qu’une loi contre la maltraitance animale soit élaborée. Respectons la vie ! Luttons contre la maltraitance!

I am from Chongqing (重庆 one of the 4 municipalities reporting directly to the Central Authority) and I am asking for a law against ill treatment. We must respect Life! We must fight against ill treatment!

Bonjour Président XI, je suis de Jinan  (province de SHANDONG山东) et je vous demande qu’une loi contre la maltraitance animale soit élaborée:

Good day President XI, I am from Jinan (province of SHANDONG山东) and I am asking for a law against ill treatment:

Bonjour Président XI. Nous sommes de Pékin (北京) et nous vous implorons qu’une loi contre la maltraitance animale soit élaborée:

Good day President XI Jinping. We are from Beijing (北京) and we are begging you for a law against ill treatment:

Association de Protection animale de Xi’an (province de SHANXI陕西):

Animal protection from Xi'an (province of SHANXI陕西):

Association de Protection animale de Xiamen (province de FUJIAN福建): 

Animal Protection Association from Xiamen (province de FUJIAN福建):

Xiao Hua (petite fleur) : durant le séisme de WENCHUAN (province de SICHUAN mai 2008), 49 personnes ont eu la vie sauvée grâce à elle:

Xiao Hua (little flower) During the WENCHUAN earthquake (May 2008 ) 49 people were saved by her:
  

 

POURQUOI UNE LOI CONTRE LA MALTRAITANCE ANIMALE ? Les voici :

WHY MUST THERE BE A LAW AGAINST ANIMAL ILL TREATMENT? Here they are:

lien:

Chien de sauvegarde pendant le séisme de WENCHUAN (province de SICHUAN mai 2008):

Guard dog during the WENCHUAN earthquake (province of Sichuan May 2008):

Visage abîmé par des pétards : un enfant voulais juste s’amuser:

Face damaged by a firework: a child just wanted to have fun:

 

Les chiens errants sont devenus « chiens d’expérience  médicale »:

Stray dogs have become «dogs for medical experiments»:

« Si tuer un homme n’enfreindrait pas la loi, alors je mettrais en pièces mes parents »:

«If it weren't against the law to kill a person, I'd tear my parents apart »:

 

...

MERCI ! MERCI CHERS AMIS DE CHINE !!

THANK YOU! THANK YOU DEAR FRIENDS IN CHINA!!

 

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 05:15

RELATIONS AMBIGUËS 

ENTRE CERTAINES ADMINISTRATIONS ET TRAFIQUANTS

(S’entendre comme larrons en foire)

Actions menées le 25/10/2016, le 19/11/2016 et le 10/11/2016 par des militants chinois sur le front et auprès des diverses administrations

English version below (merci à Maxine)

Au soir du 25octobre 2016 :

Un camion rempli de chiens de grande taille, immatriculé Ji C3C818. Ji (province de JILIN 吉林  située à Nord-est : la plus grande zone de « consommation » de viande canine de la Chine), a été interpellé par des militants chinois dans la ville de CHENGDE (承德  « porte » vers le nord-est de la Chine).

 

 

D’autres militants alentour s’y sont rendus rapidement en réponse aux appels d’aide.

Dans ce camion participant à un trafic illégal, on ne voit que des regards désespérés : 

 

 

 

Le lendemain 26 octobre 2016 :

La police locale, consciente que ce camion participe à un trafic illégal (plaques d’immatriculation fausses), refuse de saisir la « marchandise ». Au contraire, elle a laissé s’affronter trafiquants et militants. Pire encore: certains policiers ont violemment bousculé des militants !!

Pour pouvoir « libérer » le camion rapidement, les trafiquants ont contacté plusieurs dizaines d’individus « travaillant » dans des abattoirs du nord-est de la Chine.

Ces individus armés ont encerclé les militants peu nombreux,  dont la plupart était des filles. 

Aucune partie ne voulait reculer.

Pendant ce temps, d’autres militants ont essayé de contacter les services locaux et nationaux concernés.

Des membres des « Vieilles de Pékin » (北京老太太反虐团) se sont même rendus au Ministère de l’agriculture, demandant que la loi soit appliquée. 

Les chiens entassés dans le camion gémissaient, comprenant que l’on essayait de les sauver.

Destiné à devenir un plat dans une assiette, ils maintenaient leur confiance en l’Homme… 

27 octobre 2016 :

Vers trois heures du matin, les policiers, dont certains n’ont même pas de badges, commencèrent à disperser les militants et les forcèrent à éloigner leurs véhicules du camion.

Sous protection policière, ce camion s’en est allé fièrement vers le nord-est de Chine!!

Des centaines de vies se sont ainsi envolées…

LA PROCHAINE FOIS, ÉVITEZ DE NAÎTRE EN CHINE…

 

11 novembre 2016 :

Les « Vieilles de Pékin» (北京老太太反虐团) :

« Nous sommes indignées par ces graves négligences et manquements de devoir répétitifs, commis par des services chargés d’appliquer la loi ».

Ainsi hier (le 10 octobre), 6 membres des « Vieilles de Pékin » se sont rendus au Ministère de l’Agriculture et au Bureau d’accueil du Ministère de la Sécurité Publique pour y déposer des dossiers. Le Ministère de l’agriculture les a formellement acceptés. Des dossiers complémentaires demandés par d’autres services seront fournis par les « Vieilles de Pékin ».

ENCORE UNE FOIS :

Après-midi du 19 novembre 2016

Un très grave accident de la route a eu lieu à la hauteur de la ville de LANGFANG (廊坊 : ville qui se trouve dans la province de HEBEI). Un camion, arrêté par la police de l’autoroute, a essayé de s’enfuir en tentant de heurter un policier. Il est rentré délibérément dans une voiture, la poussant sur une centaine de mètres:

Résultat pour les occupants de la voiture : fracture crânienne pour l’un, hémorragie importante pour l’autre, de sérieuses contusions aux deux bras pour le troisième.

Pourquoi ce camion voulait –t-il la peau des policiers et des occupants de la voiture ? (Camion immatriculé HE0899 (province de HENAN 河南) ---bien connu depuis longtemps --- (voir *plus loin))

Regardez son chargement : Environ 500 chiens, pour la plupart de grandes tailles (énormément de bergers allemands dont certains seraient des chiens policiers retraités, ainsi que des  goldens retrievers, des labradors, des huskys etc…) !!

 

Qui sont ces trois blessés dont deux grièvement? Des militants qui ont signalé le camion participant à un trafic de chiens!!

Les blessés ont été emmenés à l’hôpital.

 « Nos chiens ont été volés...»:

https://youtu.be/x9RFIRzepYQ

Le camion avec tous ces êtres vivants a été garé dans un parking fermé.

Le ministère de l’agriculture de la R.P.C. stipule implicitement que « chaque chien ou chat transporté pour des raisons non personnelles doit être muni d’un certificat de quarantaine ».

Des militants de Pékin, de Tangshan, de Tianjin et de…se sont rapidement rendus sur place. Là, ils ont été maintenus à l’extérieur du parking. Ils ont passé une nuit glaciale dans leurs voitures.

Regardez, écoutez:

http://www.weibo.com/p/230444a4cc2f9fb6e1d01b56cf249d0a912f24

https://youtu.be/sq15ofrl1DU

Coups de téléphones aux différents services concernés, messages laissés sur les sites de la ville de LANGFANG (廊坊) : il faut que la loi soit appliquée !

21 novembre 2016 :

Les militants commencent à décharger les chiens entassés dans le camion depuis plusieurs jours, sans boire ni manger. Il neige, il pleut, la température est descendue à -3°c.

Une nouvelle vie :

Eux, ils ont moins de chance...

Où pourrais-je le poser sans courir de risque?

Plusieurs chines « pucé » ont été identifiés. Comprenez-vous ce que cela signifie ?

*Pourquoi le chauffeur de ce camion n’a aucun scrupule ?

Selon des informations venant des militants, le propriétaire du camion est un récidiviste endurci : depuis longtemps, il s’adonne au trafic de chiens « achetés » auprès de la police locale ou de chiens volés afin de fournir entre autre les restaurants de la province de HENAN. Avec les « bénéfices » réalisées, il peut corrompre la police locale et créer ainsi des liens « amicaux ». Véritable chaîne criminelle, véritable réseau Mafieux !!

IL EST LOIN D’ETRE LE SEUL…

Ô combien important est le combat juridique menés par les « Vieilles de Pékin» (北京老太太反虐团) et d’autres amis...

NOUS VOULONS SAVOIR POURQUOI LES TRAFIQUANTS SONT-ILS SI FRÉNÉTIQUE!!

NOUS VOULONS SAVOIR POURQUOI LES LOIS DE LA R.P.C. NE SONT PAS APPLIQUÉES!!

 

XXX

 

UNCLEAR RELATIONSHIP

BETWEEN CERTAIN ADMINISTRATIONS AND TRAFFICHERS

 (TO BE AS THICK AS THIEVES)

Actions carried out on 25th October, 19th November and 10th November 2016 by the militants on the front and behind the lines

 

Evening of 25th October 2016:

A truck with the registration Ji C3C818 (Ji: JILIN 吉林 a province located in North East: the biggest zone of consumption of dog meat in Chinafull of big dogs was intercepted in the town of CHENGDE (承德 the «Gateway» to North East China) by Chinese militants.

 

Other militants in the area went rapidly, answering calls for help.

On this truck of illegal traffic, all we can see are sad and desperate expressions.

 

 

 

26th October 2016:

Knowing well that this truck with a false registration plate was illegal, the local police refused to confiscate the «merchandise»; on the contrary, they allowed the clash between the traffickers and the militants, even worse: some policemen brutally shoved the latter!

In order to «free» the truck rapidly, the traffickers contacted several dozen people «working» in the slaughter houses in the north east.

These people, armed, surrounded the militants, of whom there were few, and most of which were girls. 

Neither group would give in.

During this time, other militants tried to contact the local services concerned. Members of the «Old Ladies of Beijing» (北京老太太反虐团) even went to the Ministery of Agriculture, demanding that the law be enforced. 

The dogs, crammed into the truck, were whining and howling: they knew that someone was trying to save them.

Intended to become a serving dish, they still trusted Humans...

27th October 2016:

Around 3 am policemen, some of whom didn't even have a badge, began to disperse the militants and to force their vehicles away from the truck.

Under police protection, the truck left, heading towards North East China, the trffickers unashamed!!

Like this, hundreds of lives have been lost...

THE NEXT TIME, AVOID BEEING BORN IN CHINA…

 

11th November 2016:

The «Old Ladies of Beijing» (北京老太太反虐团): 

«We are extremely outraged over this very serious and repeated negligence and lack of duty on the part of the services responsible for enforcing the law».

And so yesterday (10th October), 6 members of the «Old Ladies of Beijing" went to the Ministery of Agriculture and to the Reception Office of the Public Safety Ministery to submit the files. The Ministery of Agriculture registered the files. Additional files requested by other services will be supplied by the «Old Ladies of Beijing».

ONCE AGAIN:

On 19th November, 2016 in the afternoon, near the town of LANGFANG (廊坊 in the province of HEBEI) there was a very serious road accident: a truck which had been stopped by the highway police, tried to get away by hitting a policeman, and crashed intentionally into a car, pushing it a hundred meters or so.

Result for the three people in the car: skull fracture for one person, serious hemorrhage for another, and bad bruising on both arms for the third.

Why did this truck, registered HE0899 (HENAN province 河南and well known for a long time (see * later in the document) want to get rid of the policeman and the people in the car? Look what it was loaded with!!

About 500 dogs, most of which are big breeds (a great number of Alsatians of which some are probably retired police dogs, as well as golden retrievers, labradors, huskies etc.)!!

  

And who are the three people injured, two of them seriously? Militants who reported the traffickers' truck!

They were taken to hospital.

 « Ours dogs were stolen...»:

https://youtu.be/x9RFIRzepYQ

The criminal truck with all these lives was and left in a closed car park.

The P.R.C. Ministery of Agriculture stipulates clearly that «each dog/cat transported for non-personal reasons must be provided with a quarantine certificate».

The militants from Beijing, Tangshan, Tianjin and ...were quickly on the spot. They were kept outside the car park and spent the freezing cold night in their cars.

Look and listen:

http://www.weibo.com/p/230444a4cc2f9fb6e1d01b56cf249d0a912f24

https://youtu.be/sq15ofrl1DU

Telephone calls to different services concerned, messages left in the LANGFANG (廊坊)’s website: the law must be enforced!

21st November:

The militants begin to unload the dogs which had been packed into the truck for several days, without food or water. It's snowing, it's raining and the temperature has dropped to -3°C.

A new life:

They have less chance...

Where can I put it without danger?

Several dogs with chip have been identified. Do you understand what that means?

*Why is the driver of this truck so scrupulous?

According to information from the militants, the owner is a confirmed repeat offender. For a long time he has been indulging in trafficking dogs «bought» from the   local police, and stolen dogs, to supply, amongst others, the restaurants in the HENAN province.

With the «profit» he corrupts the local police and creates other «friendly» contacts. A real criminal chain, a real Mafia network!

AND HE’S NOT THE ONLY ONE…

We can see the very great importance of the legal fight being led by the «Old Ladies of Beijing» (北京老太太反虐团) and other friends.

 

 WE WANT TO KNOW WHY THE TRAFFICKERS ARE SO UNRESTRAINED!!

WE WANT TO KNOW WHY THE LAWS IN P.R.C. ARE NOT ENFORCED!!

 

 

     

                

  

 

 

   

  

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 11:58

UN JEUNE OURS ÉGARÉ A  ÉTÉ CAPTURE, DÉPOUILLÉ VIVANT PUIS BRÛLÉ A SICHUAN (四川)

English version below (merci à Maxine)

Début novembre 2016, un jeune ours égaré a été capturé par des villageois de DA LIANGSHAN (大凉山 : région au sud-ouest de la province de SICHUAN). Selon la « Loi de P.R.C. relative à la protection de la faune sauvage », les ours font l’objet d’une protection nationale clé.

Il a été dépouillé vivant par ces villageois (quelle bravoure…):

Puis brûlé (regardez la joie écrite sur le visage de certains…):

Face à l’indignation et aux questions soulevées par cet acte, la Police de la Sylviculture concernée a répondu ceci :

« Déjà le 02 novembre, cet ours était entré dans le village et avait attaqué un villageois en le mordant au pied ».

Il a mordu le pied d’un villageois puis s’en est allé ? Quel gentil ours !! Et où sont les photos du pied mordu ?

Comme tout le monde peut le constater facilement sur les photos : aucun policier du service de la sylviculture sur place.

Et le Service de la Sylviculture de SICHUAN qui aurait ordonné l’abattage de l’ours a répondu ceci :

« C’était pour garantir la sécurité des vies et des biens des villageois ».

Alors pourquoi inscrire les ours dans une loi protectrice si on les tue dès que l’on en voit un ? Les pistolets anesthésiants n’existeraient pas au service sylviculture de la troisième province la plus peuplée de Chine ?

Comme tout le monde peut le constater facilement sur les photos : aucun fonctionnaire du service sylviculture sur place.

DE QUI SE MOQUE-T-ON ???

PAR DESSUS TOUT, Où EST LA DIGNITÉ DE LA LOI?!!

xxx

A LOST YOUNG BEAR WAS CAPTURED, SKINNED ALIVE AND THEN BURNED IN SICHUAN (四川)

At the beginning of November, 2016, a lost young bear was captured by the villagers of DA LIANGSHAN (大凉山: South west region of the SICHUAN province). According to the" PRC Law relative to wildlife protection" bears are subjected to a national key protection.

It was skinned alive by these villagers (How brave...):

Then burned (see the joy on some of these faces ...):

Faced with the outrage and the questions raised by the act, the Forestry Police concerned replied the following:

« On the 2nd of November, this bear had already entered the village and attacked a villager, biting his foot ».

It bit a villager's foot, then left? What a nice little bear! And where are the photos of the bitten foot?

As everyone can see in the photos: no-one from the forestry police on the scene. 

And the SICHUAN Forestry Service which would have ordered the bear's slaughter answered this:

« It was to guarantee the safety of the villagers' lives and their property ».

So why are bears registered in a protection law if they are killed each time one is seen? Don't dart guns exist in the forestry service of the 3rd most populated province of China?

As one can see in the photos: not one forestry service employee was on the scene.

DO YOU TAKE US FOR IDIOTS?

ABOVE ALL, WHERE IS THE SANCTITY OF THE LAW?!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 12:35

POURQUOI LA LOI NATIONALE CHINOISE NE S’APPLIQUE PAS A XITA (西塔)?!!

 

Enquêtes menées par des journalistes chinois et témoignages de militants sur « la Rue de la Viande de chiens » de XITA (西塔un quartier de la ville de SHENYANG (沈阳située au nord-est de la Chine)

GRAND MERCI AUX MILITANTS SUR PLACE

English version below (merci à Maxine)

Shenyang-map

 

La ville de YULIN (玉林) est très connue en raison de son massacre annuel de milliers de chiens. A XITA (西塔) c’est, TOUS LES JOURS, des dizaines voire des centaines de chiens sont sauvagement massacrés puis « consommés » :

201411021517278405

 

Goldens retrievers, Huskies, Chow-Chows… tous ces doudous encagés ne sont pas dans des animaleries mais dans des abattoirs ILLEGAUX.

 

201411021518157890

S’il est interdit d'abattre des chiens sans certificat de quarantaine, il est encore plus inacceptable d'abattre puis de vendre des chiens ayant contracté des maladies.

 

Afin d’en savoir plus, des journalistes ont mené, pendant une semaine, des enquêtes sur place.

Le premier jour vers midi : des agents du service de la quarantaine du quartier, de la ville et de la province (LIAONING辽宁) sont arrivés sur place. Devant eux, une rue –- habituellement animée est déserte. Toutes les boutiques ont fermé leurs portes, sans doute informées par on ne sait  qui ! «  C'est toujours comme ça : chaque fois que l'on vient, on ne trouve jamais personne», déclarent les agents.

 

MAIS QUI  DIVULGUE CES INFORMATIONS ?

 

Premier octobre 2014, CUI Tong, une militante chinoise, passée dans cette rue sanglante nommée HUICHUN LU (珲春路) avec des amis:

HUICHUN LU IMG_6962 IMG_6955

En moins d’une centaine de mètres, cette rue étroite, qui ne peut laisser passer que deux véhicules abrite une dizaine de boutiques où l'on tue et vend des chiens.

IMG_6931  IMG_6928 IMG_6936

Plusieurs cages se trouvent devant et dans chaque « boutique ». Des chiens morts, poils arrachés, sont accrochés devant les « boutiques ». Dans les cages, les chiens attendent d'être abattus. Devant une « boutique », un Satsuma blanc, enfermé dans une cage, se lamente,  tête baissée, la plupart de ses poils perdue. Derrière cette cage, six chiens éventrés, poils arrachés.

IMG_6940  IMG_6954 IMG_6944 IMG_7057

IMG_6943  IMG_6934  IMG_6932

  IMG_6926  IMG_6947   

IMG_6929

« Je n'ai pas pu m'empêcher de sangloter » déclare la militante ». « Ce chien m’a fait vraiment pitié ». Après avoir discuté avec le « patron », j’ai sauvé ce chiens au prix de 20 yuans le kilo (soient environ 2,67 €)». 

Plus tard, l'examen du vétérinaire a révélé que ce chien était aveugle, souffrant de la Maladie de Carré et de diabète etc. Imaginons les conséquences sanitaires si ce chien était mangé par l'homme…

 

Sol maculé d’importantes taches de sang, odeurs nauséabondes, gémissements intermittents

 

« J'ai deux Golden retrievers, vous les voulez »? dit le « patron » d'une « boutique » au téléphone à CUI Tong. « A vrai dire, je n'ai pas envie de les tuer, mais si vous ne venez pas alors je les « liquiderai ». Accompagnée de journalistes, la militante s’est rendue à la « boutique ».

Dans une « boutique » à l’enseigne « Distribution CHEN Xiaoer (陈小二) », est installée une dizaine de cages métalliques, toutes remplies de chiens vivants. Dans deux cages se trouvent deux Golden retrievers, une odeur nauséabonde  monte au nez, d’importantes taches de sang couvrent le sol.

IMG_6910

« 3000 yuans pour ces deux Golden retrievers (soient environ 
400,6€)! On les vend pas séparément ! », hurle un homme d'une trentaine années.

« Mais avant c'était au poids, pourquoi avoir changé » ? répond CUI Tong. Si c'est au poids, c'est moins que 2000 yuans (soient environ267 €) ».

« Ces chiens ne peuvent pas être vendus aux poids, je les ai achetés chers alors je les vends chers. Pas de problèmes si tu ne me les achètes pas : quelqu'un de ANSHAN (une ville de la même province) les a déjà commandés » fait comprendre l'homme.

IMG_6950

Pendant ce temps, les patrons d'autres « boutiques » sont venus « faire affaires » : « Il y a un petit Golden retriever chez moi, je te le vendrai pas cher. Moi aussi, je suis quelqu'un qui aime et je n'ai pas le cœur à tuer ce chien de compagnie », souffle un homme d'une quarantaine années aux oreilles d'un journaliste.

Dans une autre « boutique », un petit Golden retriever est enfermé avec quatre chiens de grande taille dans une cage de trois mètres de long et un mètre de large. Dans un bac, trempent une dizaine de chiens morts. Dans un coin, quelques petits chiens sont blottis dans une cage et se regardent…

201411021518165117

IMG_6927

Après négociation, une personne sort le petit Golden retriever de sa cage moyennant 350 yuans (soient environ 46,7€). Au même moment, retentissent des hurlements de douleur provenant de l'arrière-boutique. Une autre personne commence à arracher les poils de petits chiens tout justes tués.

 

Selon les commerçants, ces chiens de compagnie sont pratiquement tous des chiens volés

 

Les journalistes se sont rendus une fois de plus dans « la rue de la viande de chiens ». Dans une « boutique » à l’extrémité est de la rue, un homme de plus 30 ans et une femme d'une soixantaine années mangent.

« J'ai entendu qu'un Vieux vient souvent ici vendre des chiens de compagnie. Comment se fait-il qu'il a tant de chiens ? », demande le journaliste.

L’homme répond : « Écoute, dans cette rue, les chiens de compagnie sont pratiquement tous des chiens volés. Quel propriétaire pourrait envoyer son chien de compagnie ici ? »

« Même la bouffe ne peut pas t'empêcher de parler ! Qu'est-ce que tu racontes comme bêtises du matin au soir ?!» lui a dit la femme de 60 ans en lui lançant un regard furieux. Un peu plus tard, elle l'entraîne dans l'arrière-boutique.

« Qu'est-ce que tu veux comme chiens mon frère ? Moi, je peux les commander et on a toutes sortes de chiens. », dit un homme d'une trentaine année, coiffé avec une raie comme un voyou.

« On les commande ? Donc il y a des gens spécialisé en vol de chiens ? », teste le journaliste.

« Ne t'occupe pas de ça. De toute façon, je peux te trouver toutes les sortes de chiens que tu veux. Laisse-moi un numéro de téléphone si ça t’intéresse, je t'assure que le prix sera raisonnable ».

Durant toute la « visite », les commerçants épiaient les gestes des journalistes et des militants. Ils fermaient la porte de leurs « boutiques » chaque fois que quelqu'un voulait photographier ou filmer.

Un Golden retriever tout propre, perdu vraisemblablement depuis peu, a été « affranchi » au prix de 900 yuans (soient environ 120,2€). Dix heures plus tard, il a retrouvé sa maîtresse grâce aux réseaux sociaux. Lors de leurs retrouvailles, il s'est précipité vers sa maîtresse, en bougeant la queue sans arrêt. Cette dernière s'est mise à sangloter à en perdre haleine.

Tous les jours, des habitants ayant perdu leurs chiens viennent dans cette rue, espérant les retrouver. On y voit partout des annonces de recherche…

 

La plupart des chiens secourus sont malades, souffrant de la Maladie de Carré, de La parvovirose canine et de maladies cutanées

 

Une vingtaine de petits chiens a été sauvée. Les rapports médicaux vétérinaires ont abasourdi les gens : TOUS CES CHIENS souffrent de diverses maladies : Maladie de Carré, Parvovirose, diabète, maladies cutanées etc.

 

05 novembre 2014 :

Les journalistes sont retournés une fois de plus dans « La rue de la viande de chiens ».

J (journaliste) : « D'après les rapports médicaux vétérinaires, les chiens que l'on a sauvé ces derniers jours souffrent TOUS de maladies. Vous osez tuer et manger des chiens malades » ?

C (commerçants) : « Vous ne (les) achetez pas, alors on ne peut que les tuer et vendre leur viande. Nous, on ne va pas tout de même les garder ».

J : « Les gens ne seront pas malades en mangeant cette viande de chiens malades » ?

C : « On tue les microbes à haute température, alors pas de souci dans l'ensemble ».

J : « Les chiens chez toi n'ont pas de certificats de quarantaine » ?

C : « Il y a un certificat collectif pour les chiens qui arrivent d'ailleurs, par grands véhicules (camions), un certificat pour plusieurs centaines de chiens, c'est pratiquement pour la forme, ça ne sert à rien ».

 

Vétérinaire : Manger des chiens malades peut causer des affections gastro-intestinales

 

Dr. ZHANG Qi, vétérinaire : « Pas de symptômes à court terme pour ceux qui mangent de chiens souffrant de la Maladie de Carré, ou de La parvovirose canine, mais à long terme, cela peut causer des infections bactériennes et ensuite des maladies gastro-intestinales. Surtout, on donne en général le vaccin contre la rage aux chiens de compagnie et des antibiotiques restent certainement dans le corps des chiens. En mangeant ces chiens, l'Homme mange aussi ces médicaments. Leur consommation de longue durée pourrait entraîner un empoisonnement.

Des avis semblables ont été donnés par l'équipe du contrôle canin du Bureau de Sécurité Publique de la ville de SHENYANG ;

 

L'application de la loi qui a échoué tant de fois. Qui a « ébruité le secret » ?

 

05 novembre 2014 :

Un employé du Bureau de Surveillance et d'Administration des Produits Alimentaires et Pharmaceutiques de SHENYANG avait fait comprendre qu'il se rendrait sur place avec les journalistes pour faire une enquête, mais quand les journalistes s'y sont rendus, cet employé leur a fait comprendre qu'il ne pourrait pas s’y rendre.

« Avant, nous passions souvent, en général, on n'en voyait qu'une (boutique) ouverte le matin vers 8 heures, toutes les autres étaient fermées. Il y a trois ou quatre mois, on ne voyait rien même en venant deux fois par jour », nous a dit Mr. XIAO Hongtao, directeur du Service de Surveillance de l'Hygiène Animale du secteur de HEPING (和平区) de la ville de SHENYANG.

Jusqu’à 13h00, moment où les journalistes quittaient le lieu, aucun agent du Service de Surveillance et d’Administration des Produits Alimentaires et Pharmaceutiques ne s’était présenté.

« On ne sait pas qui a ébruité le secret, on l’avait vécu de nombreuses fois : fermeture de boutiques dès la présence d’agents. Les dénonciations n’ont absolument rien donné. C’est pour ça que l’on a contacté des journalistes ». A dit un militant, résigné.

Quelques questions :

1, Après avoir promis aux journalistes un contrôle surprise, pourquoi avoir eu une « action collective » de tous les agents sans même en laisser UN SEUL disponible au bureau ?

2, Informé suite à des dénonciations, pourquoi le Service du Contrôle  Sanitaire Animal ne s’est rendu sur place que dans l’après-midi ? Pourquoi TOUTES les « boutiques » sont fermées ? Quelqu’un a-t ’il volontairement laissé aux « commerçants » illégaux le temps d’agir (nettoyage, évacuation…) ?

3, Des agents disent que « Avant, nous passions souvent. En général, on ne voyait qu'une boutique ouverte le matin vers 8 heures, … », pourquoi ne pas contrôler la seule « boutique » ouverte ?

4, Les agents disent que « …Il y a trois ou quatre mois, on ne voyait rien même en venant deux fois par jour », alors pourquoi en y revenant, des journalistes ont vu neuf « boutiques » portes ouvertes ?

5, En supposant qu’ils « ne voyaient pas » auparavant, est-ce que désormais, les agents bien informés (par vidéos et autre pièces de convictions), effectueront des contrôles surprise et ce jusqu’à ce que toutes les « boutiques » soient conformes aux normes ?

6, Les règlementations sur le transport des animaux inscrites dans la « Loi sur la prévention contre les épidémies animales » stipulent que : « Tous les animaux destinés à l’abattage doivent être munis de Certificat de quarantaine délivré par le lieu de production. Est-ce le cas ? Est-ce que les « commerçants » sont en mesure de le fournir ?

IMG_6914

7, N’existe-t-il pas de failles dans la « Loi sur la prévention contre les épidémies animales » ? Ne doit-t’ elle pas être améliorée ? Pourquoi n’existe-t-il pas de règles sur l’abattage dans les lieux légaux pour les chiens et les chats alors que les règles précitées existent pour les porcins, les bovins et les ovins ?

8, La « Loi sur la Sécurité Alimentaire » stipule qu’il est interdit de produire et de commercialiser des volailles, du bétail et des espèces aquatiques (ainsi que leurs produits) morts de maladies, d’empoisonnement ou de causes inconnues. Il est interdit de produire et de commercialiser des produits n’ayant pas fait l’objet de contrôle effectué  par le Service de Contrôle d’Hygiène Animale ou si le résultat du contrôle n’est pas conforme aux normes. Existe-t-il ou non, dans la viande de chiens que vendent les « commerçants », de la viande de chiens morts d’empoisonnement, de malades ou de causes inconnues ? Est-ce que la viande des chiens vendue a subi des contrôles effectués  par le Service de Contrôle d’Hygiène Animale ? Si oui, est-ce que tous les « produits » sont conformes aux normes ?

IMG_6960

 

Témoignages des militants sur le terrain :

 

→ Cette rue (de l’abattage illégale) existe depuis une vingtaine d’année. Il y a une forte présence de Minorité coréenne parmi les clients, mais les « commerçants » sont pour la plupart des Han (Nota : ethnie majoritaire de la Chine) venant d’autres régions.

IMG_6945

→ On peut y entendre des hurlements de chiens, beaucoup d’habitants n’osent pas passer par là.

→ Les chiens ayant subi des « expériences médicales » sont vendus aux « commerçants » par l’hôpital CHU de SHENYANG.

D’importantes sommes d’argent, sous forme d’impôt, engendrées par ces activités criminelles de cette rue sont perçues par l’administration fiscale du quartier HEPING (和平区) dont dépend cette rue.

→ Avec ses amis, CUIYANG (崔扬), une jeune militante, décédée le 11 avril 2015 à l’âge de 33 ans, avait dénoncé d’innombrable  fois auprès de l’administration à différents niveaux (quartier, municipalité, province…) les activités illégales de cette rue, sans résultat.

CUI YANG1

→ D’innombrables amis en Chine ont dénoncé cette rue criminelle auprès de l’administration locale et nationale, sans résultat.

→ Des journalistes ont mené plusieurs enquêtes inopinées sur place, sans résultat.

→ Le Ministère de l’Agriculture en est bien informé, RIEN NE BOUGE.

Beaucoup de camions remplis de chiens interpelés par les militants chinois vont vers cette région.

Pour justifier cet abattage illégal, les réponses officielles à tous niveaux sont toujours les mêmes: traditions culinaires locales ou chez certaines minorités, différence culturelle etc.

IMG_6916  IMG_6918

IMG_6919  IMG_6922

Une question se pose et s’impose :

 

POURQUOI LA LOI NATIONALE CHINOISE NE S’APPLIQUE PAS A XITA (西塔)?!!

 

xxx

 

 

WHY ISN'T THE CHINESE NATIONAL LAW APPLICABLE IN XITA (西塔)?!!

An enquiry led by Chinese journalists and militants' accounts on «The Street of Dog Meat» from XITA (西塔 a district of the town of SHENYANG (沈阳) in the NE of China

THANKS TO THE ACTIVISTS ON THE SPOT

Shenyang-map

Many people know of the town of YULIN (玉林) because of its annual massacre of thousands of dogs. This is XITA (西塔) where, EVERY DAY, dozens and even hundreds of dogs are brutally massacred and eaten:

201411021517294567

 

Golden retrievers, Huskies, Chow-Chows....all these caged pups are not in a pet shop but in ILLEGAL slaughterhouses.

 

IMG_6952  IMG_6953

 


If it is forbidden to slaughter dogs without quarantine, it is even more unacceptable to slaughter and then sell dogs which have caught an illness.

In order to find out more, journalists led an enquiry on the spot, during a week.

Midday of the first day: the local quarantine service agents from the town and the province LIAONING (辽宁) are arrived on the spot. In front of them, a road--usually busy---deserted, all the «shops», probably warned by, who knows... have shut their doors. «It’s always like that: each time we come, we can never find anyone» said the agents.

BUT WHO DIVULGES THE INFORMATION?

 

1st October 2014, CUI Tong, a Chinese militant, was going through this bloody road named HUICHUNLU (珲春路) with some friends:

IMG_6956  IMG_6941  IMG_6957

In less than 100 meters, this road which is only wide enough to allow 2 vehicles, contains dozens of «shops» where they kill and sell dogs. Several cages are in front and at each «shop», dead, skinned dogs are hanging in front and in the cages, dogs are waiting to be slaughtered.

IMG_6935  IMG_6942 IMG_6946 IMG_6938  IMG_6933

  201411021517308622

IMG_7058

In front of a «shop» a white Satsuma, in a cage, head down, was wailing. Most of its fur was missing. Behind him, six skinned and gutted dogs.

IMG_6924  IMG_6925

«I couldn't help crying, I really felt sorry for this dog. After bargaining with the «shopkeeper», I saved him for 20 yuans (about 2, 67€) per kilo » said the activist.

Later, the vet's exam revealed that the dog was blind and was suffering from canine plague, diabetes, etc. Imagine the consequences on health if that dog had been eaten by a human...

 

The ground covered by large blood stains, foul smells, fitful whining

 

«I've got two golden retrievers, do you want them? Tell you the truth, I don't want to kill them, but if you don't come, I'll get rid of them». Says the owner of a «shop» on the phone to CUI Tong. She went, accompanied by two journalists.

In a «shop» with the sign «The Distribution CHEN Xiaoer » (陈小二), there are a dozen metal cages, all full of live dogs, in two cages are two Golden retrievers, there's a foul smell which assails the nostrils, and large blood stains cover the ground.

IMG_6910

«3000 yuans (about 400, 6€) for these two Golden Retrievers! We can't sell them separately! » a man of about 30 shouted. 

«But it was by weight before, why change? If it's by weight, it's less than 2000 yuans » (about 267€), CUI Tong told him.

«These dogs can't be sold by weight, I paid a lot of money for them, so I don't sell them cheap. It doesn't matter if you don't buy them; someone from ANSHAN (a town in the same province) has already ordered them» the man insinuated.

IMG_6950

In the meantime, the shopkeepers from the other «shops» came to «get some bargains». «I've got a little golden retriever, I'll let you have it for not much. Me too, I'm sentimental, and I don't have the heart to kill a pet». A man of about 40 whispered to a journalist.

In another «shop» a little golden retriever is shut in with 4 big dogs, in a cage of 3 meters by 1 meter. Soaking in a tray are a dozen dead dogs, in a corner, a few little dogs huddle together...

  IMG_6927

After negociating, someone took the little golden retriever out of the cage for 350 yuans (about 46, 7 €), whereas at the same time, cries of pain coming from the back of the «shop». Another person begins to skin the little dogs, only just killed.

 

According to the shopkeepers, these dogs are almost all stolen pets.

The journalists once again went to the «Street of Dog Meat». In a «shop» in the east, a man of 30yrs or more, and a 60 yr old woman, are eating. 

«I heard that an old man often comes here, selling pet dogs. How come he has so many dogs? » asks the journalist.

«Look, in this road, the pets are almost all stolen dogs. Which owner could send his pet here? » Answered the man as he was eating.

«Even the grub can't stop you talking! What rubbish you're talking from morning to night» the 60 yr old woman said, sending him a furious look. A bit later, she pulled him into the back of the «shop».

«What sort of dogs do you want, friend? I can order them and we've got all sorts of dogs» said a man of about 30 yrs, with a gangster-like hair –style.

«They can be ordered? So there are people who specialise in stealing dogs? » tested the journalist.

«Don't worry about that. In any case, I can find you any sort of dog you want. Leave me a phone number if you're interested, I promise it'll be a reasonable price».

During all our «visit», the shopkeepers were watching what the journalists and the militants were doing. They closed the doors of their «shops» to prevent anyone taking a photo or filming.

A clean-looking golden retriever, probably not long lost, was «freed» for 900 yuans (about 120, 2 €) Ten hours later, he was reunited with his owner, thanks to the social networks. When they saw each other, he rushed to his mistress, wagging his tail and she burst into tears....

Every day inhabitants who have lost their dogs come to this road, trying to find them. Everywhere you can see «lost» ads...

 

Most of the rescued dogs are sick, suffering from canine distemper, gastroenteritis and skin diseases

About 20 small dogs were saved. The vet's medical report astounded everyone: ALL OF THEM were suffering from different diseases: Distemper, diabetes, skin diseases, gastroenteritis etc.

 

5th November 2014:

The journalists went back once again to "The road of Dog Meat"

J (Journalist): «According to the vet's medical report on the dogs we saved recently ALL are suffering from different diseases. You dare to kill and eat sick dogs»?

S (shopkeeper):«You don't buy them, so all we can do is kill them and sell their meat. We can’t rear them».

J: «Won't people be ill eating diseased dogs»?

S: «We kill the germs with high temperatures, so no problems, generally speaking».

J: «Don't the dogs here have quarantine certificates»?

S: «There's a collective certificate for the dogs coming from somewhere else, in big trucks, a certificate for several hundreds of dogs, it's almost for appearances' sake, it's useless».

 

Vet: Eating diseased dogs can cause gastroenteritis ailments

  

Dr ZHANG Qi, vet: No symptoms in the short term for those who eat dogs with distemper or canine gastroenteritis, but in the long term it can cause bacterial infections and then gastrointestinal illnesses.

Above all, the rabies vaccine is usually given to pet dogs, and antibiotics are probably still present in their system.

In eating these dogs, the human is also eating the medication. Consuming them over a long period could bring about poisoning. Similar opinions were given by the canine control team from the Public Safety Bureau of the town of SHENYANG.

 

The application of the law which had failed so many times, who «leaked the secret»?     

5th November 2014:

An employee from the Bureau of Observation and Administration of Food and Pharmaceutical products of SHENYANG informed that he would be going with journalists to make an enquiry, but when the journalists got there, the employee told them that he couldn't go.

«Before, we used to go often. We saw one shop at 8 am, all the others were closed. 3 or 4 months ago, we couldn't see anything, even coming twice a day ». We were told by Mr XIAO Hongtao, the director of the Department of Animal Hygiene Observation of the HEPING (和平区) sector of the town of SHENYANG

Up until 1.00pm, when the journalists were leaving, no agents from the Department of Observation and Administration of Food and Pharmaceutical Products had appeared.

«We don't know who divulged the secret, we've had this many times: the shops are closed when the agents are here. Denouncing has had absolutely no effect. That's why we contacted the journalists» said a resigned militant.

 

 Some questions:

 

1. After having promised the journalists a surprise visit, why was there a «collective rehearsal» without leaving EVEN ONE agent at the office?

2. When informed by denunciation, why did the Animal Sanitary Control Department only go in the afternoon? Why were ALL the shops closed? Did someone deliberately leave the illegal shopkeepers the time to take action (cleaning, evacuation…)?

3. The agents say that «Before, we   used to go often, there was usually only one shop open in the morning, around 8 am... » Why not control the only shop open?

4. The agents say that «...3 or 4 months ago, we never saw anything, even by coming twice a day». So why, when they went back, did the journalists see 9 «shops» with the doors open?

5. Let's suppose that they «didn't see anything» before, will the agents from now on, (informed by videos, and other proof) carry out surprise inspections, and this, until all the "shops" are in keeping with the norms?

6. The rules on the transport of animals in the «Law on the prevention against animal epidemics» stipulates that «all animals to be slaughtered must have a Quarantine Certificate issued at the place of their production». Is it the case? Can the «shopkeepers» supply this?

IMG_6911

7. Are there any flaws in the «Law on the prevention against animal epidemics»? Should it be improved? Why aren't there any rules on the slaughtering on legal premises for dogs and cats, when the afore mentioned rules exist for pigs, bovines and ovines?

8. The «Law on Food Safety» stipulates that it is forbidden to produce and sell poultry, cattle and aquatics (as well as their by- products) which have died from disease, poisoning or of unknown causes. It is forbidden to produce and sell products which have not been inspected by the Animal Hygiene Inspection Department, or if the result of the inspection is not in keeping with the norms. In the dog meat sold by the «shopkeepers» are there any dogs who died from poisoning, disease or unknown causes? Has the dog meat which is sold been inspected by the Animal Hygiene Inspection Department? If so, are all the «products» in keeping with the norms?

IMG_6959

 

Accounts from on- the- spot militants:

 

→This road (of illegal slaughtering) has existed for about 20 years. There is a strong Korean minority among the clients, but the «shopkeepers» are mostly Hans (n.b. ethnic majority in China) from elsewhere of the country.

IMG_6945

→The dogs' cries can be heard, a lot of inhabitants don't dare to pass that way.

→Dogs having gone through «medical experiments» are sold to the «shopkeepers» by a SHENYANG hospital

A large amount of money in the form of a tax, generated by the criminal activities in this road, is collected by the tax administration of HEPING (和平区).district that this street reports to.

→With her friends, CUIYANG (崔扬), a young militant deceased 11 April 2015 at 33 yrs of age, had denounced many times the illegal activities in this street to the administration at different levels, (district, municipal, province....) with no result.

IMG_7056  IMG_6958

→Many friends in China have denounced this criminal street to the local and national administration, with no result.

→Journalists have led many random enquiries on the spot, with no result.

→The Ministry of Agriculture has been informed, NOTHING MOVES.

Many dogs truckloads, arrested by Chinese activists go to this region...

To justify this illegal slaughtering, the official replies from all levels are always the same: local or certain minorities' culinary traditions, culture difference etc…

IMG_6916  IMG_6917

IMG_6919  IMG_6922

A question arises and must be asked:

 

 WHY ISN'T THE CHINESE NATIONAL LAW APPLICABLE IN XITA (西塔)?!!

 

 

 

                

                                      

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 13:30

C’EST LA PREMIERE FOIS EN CHINE !!!

English version below (merci à Maxine)

Lettre ouverte adressée au Comité des Travaux Juridique du Congrès National Populaire de Chine (NPC) et au Bureau des affaires législatives du Conseil des Affaires d’Etat leur demandant de légiférer sur la protection animale.

Elle est signée par plusieurs centaines d’organisations chinoises.

En voici quelques extraits :

Récemment, ont été révélés plusieurs cas de maltraitance animale suscitant de fortes répercutions en Chine. Des citoyens se sont rendus sur place, condamnant vigoureusement ces faits et exigeant auprès des tortionnaires des excuses.

Eu égard à ces crimes de maltraitance animale, nous faisons l’appel suivant :

1, Nous appelons le Congrès National Populaire de Chine à déclencher une procédure législative sur la protection animale

Les animaux font partie intégrante de notre planète, ils sont nos compagnons. Les protéger n’est pas seulement le fait qu’ils soient aussi des Etres vivants sur Terre, tout comme les Etres humains, mais également une question fondamentale de morale. Des statistiques scientifiques montrent que les individus maltraitant les animaux sont aussi des éléments d’instabilité qui pourraient commettre des crimes contre l’Etre humain. Seule des sanctions légales à leur encontre pourront diminuer ce genre de conduites. Sans la contrainte de la loi, ces faits ne seront pas punis et les bonnes conduites ne seront pas valorisées dans notre société.

Nous sommes en 2016, la plupart des pays ont déjà légiféré sur la protection animale ; il existe également depuis de nombreuses années un appel populaire en Chine.

Nous pensons qu’il est temps qu’une telle loi soit promulguée dans notre pays.

2, Nous demandons que soient vigoureusement condamnés tous les faits de maltraitance animale

La maltraitance animale est une grave violation de la morale qui nuit profondément à la civilisation spirituelle et à la formation des notions de la valeur pour notre jeunesse.

En l’absence d’une loi protectrice animale, nous proposons de punir les tortionnaires en appliquant les dispositions légales existantes.

3, Nous demandons que soit prise une initiative à l’échelle de toute la société pour prendre soin des animaux

L’évolution de plusieurs milliers années de l’Etre humain s’est accompagnée de la présence animale. Ils méritent soins et respect.

Les travaux de fond effectués depuis longtemps par les organismes nationaux de protection animale ont produit des effets très positifs dans notre société, notamment auprès de la jeunesse.

Il faut que toute la société s’applique à protéger les animaux. Du moins, ne pas leur faire de mal !

Signature de la lettre lancée par

« Les anges de la protection animale 天使动保-动物关爱中心», « TA-Fondation 北京爱它动物保护公益基金会», « DONGBAOWANG/ http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-dongbaowang-premier-site-chinois-entierement-dedie-a-la-cause-animale-121814594.html» et 22 autres associations venant de Chongqing-Xi’an-Tianjin-Hainan-Guangzhou-Qingdao-Naning-Kunming-Zhuhai-Changsha-Handan-Wuhan-Shenzhen-Harbin.

La lettre a été signée par

« Les Vieilles de Pékin: http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-vous-n-etes-pas-vieilles-car-vous-etes-dans-l-action-125334114.html» et 209 autres organismes venant

des 4 municipalités relevant directement de l’autorité centrale (Pékin-Shanghai-Tianjin-Chongqing),

du Nord-est de la Chine (Heilongjiang-Harbin-Mudanjiang-Jilin-Shenyang-Panjin-Liaoning-Dalian),

du Nord de la Chine (Hebei-Qinhuangdao-Tangshan-Zhuozhou-Cangzhou-Xingtai-Zhangjiakou-Hohhot-Ordos-Hulun Buir-Tsining),

de l’Est de la Chine (Shandong-Jinan-Zibo-Qingdao-Weihai-Yantai-Nanjing-Suzhou-Wuxi-Jiangyin-Xuzhou-Anhui-Yuexi-Chuzhou-Bengbu-Huaibei-Hefei),

du Centre de la Chine (Henan-Zhengzhou-Luoyang-Puyang-Jiaozuo-Kaifeng/Bianliang-Anyang-Taiyuan-Datong),

du Centre-Sud de la Chine (Zhuzhou-Changde-Wuhan-Yichang),

du Sud-est de la Chine (Zhejiang-Hangzhou-Wenzhou-Zhuji-Fujian-Xiamen-Zhangzhou-Haikou),

du Sud-ouest de la Chine (Nanjing-Guilin-Liuzhou-Sichuan-Chengdu-Guangyuan-Nanchong-Ya’an-Zunyi-Kunming),

du Sud de la Chine (Guangdong-Guangzhou-Zhaoqing-Shenzhen-Jiangmen),

du Nord-ouest de la Chine (Xi’an-Baoji-Yan’an-Hanzhong-Xining-Gansu-Jinchang-Pingliang-Lanzhou-Ningxia-Yinchuan-Xinjiang-Kuytun-Shihezi-Hami-Yining-Urumqi-Karamay),

26 établissements scolaires (une grande majorité d’établissements supérieurs) et autres,

24 établissements divers (cliniques vétérinaires-animaleries-centres de formation canine, entreprises etc.) et le Temple de Zhongnanshan.

Quelques cas de maltraitance animale révélés depuis début août 2016 :

Weihai (province de SHANDONG) : Un individu trainant un chien derrière sa voiture, causant d’énormes souffrances à l’animal puis sa mort. Beaucoup de citoyens se sont rendus sur place demandant que cet individu soit puni:

Weihai 1  Weihai 3

Pékin : Un individu a frappé un petit chien jusqu’à le tuer. Raison invoquée : ce dernier avait aboyé le matin dérangeant l’épouse du tueur qui dormait… Beaucoup de citoyens se sont rendus chez lui, lui demandant des comptes:

Haidian 1  Haidian 2

Haidian 4  Haidian 5

Chengdu (province de SICHUAN) : Une  « maison close » de chiens démantelée par les militants avec l’aide de la police. Le tortionnaire proposait des « services » (rapport sexuel avec des chiennes) aux « clients » qu’il recrutait sur des réseaux:

8

1

 

3

4

6

CHERS AMIS DE CHINE, NOUS VOUS REMERCIONS !! 

NOUS SOMMES AVEC VOUS!!

 

xxxxx

 

FIRST TIME IN CHINA!!!

 

Open letter addressed to the Legal Works Committee of the NPC and to the legislative affairs bureau of the State Affairs Council,asking them to legislate animal protection.

It is signed by several hundred Chinese organisations.

 

Here are a few extracts:

Several cases of animal ill treatment were revealed recently, setting off strong repercussions throughout China. Citizens on the spot strongly condemned these acts and demand that the torturers apologise. In view of these crimes of animal ill treatment, we are making the following appeal:

1. We are appealing to the NPC Congress to trigger the legislative procedure on animal protection

Animals are an integral part of our planet, they are our companions. Protecting them is not only because of the fact that they live here on Earth, just like Humans, but also because it is a fundamental question of morals. Scientific statistics show that people who ill treat animals, are elements of instability who could also commit crimes against Humans.

Without the constraint of the law, these acts will not be punished and good conduct will have no value in our society. This is 2016, most of the countries have already legislated on animal protection; for several years this appeal has existed in China.

We think it is now time that such a law be promulgated by our country.

2. We ask that all the acts of ill treatment towards animals be strongly condemned

Animal ill treatment is a serious breach of morals which seriously harms spiritual civilisation and the teaching of notions of values for our younger generation.

In the absence of a law for animal protection, we suggest the torturers be punished by enforcing the existing legal clauses.

3. We ask that an action taken for animal care be of a national scale, for the whole of society.

The evolution of humans of several thousands of years has been accompanied by animals. They deserve our care and our respect.

The ground work carried out for a long time by national animal protection organisations have produced a very positive effect on our society, in particular with the younger generation. The whole of society must do their utmost to protect the animals. At least, not to harm them!

The signature of the letter launched by:

« Angels of Animal Protection 天使动保-动物关爱中心», « TA-Foundation 北京爱它动物保护公益基金会», « DONGBAOWANG:http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-dongbaowang-premier-site-chinois-entierement-dedie-a-la-cause-animale-121814594.html» and 22 other associations coming from

Chongqing-Xi’an-Tianjin-Hainan-Guangzhou-Qingdao-Naning-Kunming-Zhuhai-Changsha-Handan-Wuhan-Shenzhen-Harbin.

 

The letter was signed by:

«The Old Ladies of Beijing: http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-vous-n-etes-pas-vieilles-car-vous-etes-dans-l-action-125334114.html » and 209 other organisations coming from

the 4 municipalities coming directly under the Central Authority (Beijing-Shanghai-Tianjin-Chongqing),

North East China (Heilongjiang-Harbin-Mudanjiang-Jilin-Shenyang-Panjin-Liaoning-Dalian),

North China (Hebei-Qinhuangdao-Tangshan-Zhuozhou-Cangzhou-Xingtai-Zhangjiakou-Hohhot-Ordos-Hulun Buir-Tsining),

East China (Shandong-Jinan-Zibo-Qingdao-Weihai-Yantai-Nanjing-Suzhou-Wuxi-Jiangyin-Xuzhou-Anhui-Chuzhou-Bengbu-Huaibei-Hefei),

Central China (Henan-Zhengzhou-Luoyang-Puyang-Jiaozuo-Kaifeng/Bianliang-Anyang-Taiyuan-Datong),

South Central China (Zhuzhou-Changde-Wuhan-Yichang),

South-East China (Zhejiang-Hangzhou-Wenzhou-Zhuji-Fujian-Xiamen-Zhangzhou-Haikou),

South West China (Nanjing-Guilin-Liuzhou-Sichuan-Chengdu-Guangyuan-Nanchong-Ya’an-Zunyi-Kunming),

South China (Guangdong-Guangzhou-Zhaoqing-Shenzhen-Jiangmen),

North West China (Xi’an-Baoji-Yan’an-Hanzhong-Xining-Gansu-Jinchang-Pingliang-Lanzhou-Ningxia-Yinchuan-Xinjiang-Kuytun-Shehezi-Hami-Yining-Urumqi-Karamay),

26 schools (a large majority of universities) and

24 different facilities (veterinary clinics, pet shops, dog training centres, enterprises etc.) and the Temple of Zhongnanshan

Some animal ill treatment cases revealed since beginning August 2016:

Weihai (SHANDONG province): A person dragging a dog by a car, causing extreme suffering and resulting in the death of the dog. Many citizens went to demand the person be punished:

Weihai 1  Weihai 4

Beijing: A person beat a small dog to death. Reason: It barked in the morning and disturbed the killer's wife who was asleep. Many citizens went to his home, asking for explanations:

Haidian 1  Haidian 2

Haidian 3 Haidian 5

Chengdu (SICHUAN Province): A dog « brothel » dismantled by the activists with help of the police. The torturer offered « services» (sex with female dogs) to « customers» he had recruited on networks:

8

2

 

5

7

DEAR FRIENDS IN CHINA, THANK YOU!!

WE ARE WITH YOU WHOLEHEARTEDLY!!

 

            

 

 

 

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 15:23

 

PROJET DE MODIFICATION DE LA LOI RELATIVE A LA PROTECTION DE LA FAUNE DE LA R.P.C. VOTÉE LE 27/06/2016

La nouvelle loi entrera en vigueur le 01/01/2017

English version below (grand merci à Maxine)

 

Chers amis, vous qui avez contribué à la modification de cette loi

( http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-ces-animaux-sauvages-qui-ont-le-malheur-d-etre-nes-en-chine-113295929.html 

 http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-lettres-a-envoyer-aux-responsables-du-gouvernement-chinois-francais-english-espanol-deutsch-114678882.html 

http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-recommandations-au-conseil-d-etat-chinois-pour-modifier-des-que-possible-le-reglement-d-applicati-114524886.html ), voici ce qu’il y a en moins et en plus dans la nouvelle loi :

Chapitre premier - principes généraux:

Article 1 : Utilisation rationnelle des ressources de la faune

Sauvegarder la biodiversité,Donner une impulsion à l’édification civilisée de la biodiversité

Article 2 : Activités d’élevage et d’exploitation… Importantes valeurs économiques

Dans les territoires de la R.P.C. ainsi que les espaces maritimes sous contrôle administratif de la R.P.C

Les animaux sauvages représentant d’importantes valeurs écologiques, scientifiques et sociales

On dit les animaux sauvages et leurs produits stipulés dans la présente loi l’ensemble, (y compris les œufs) les (différentes) parties ainsi que les dérivés des animaux sauvages.

Article 3 : Exploitation et utilisation

L’Etat garanti le droit légitime… de pratiquer, conformément à la loi, la reproduction artificielle de la faune dans un but de recherche scientifique

Article 4 : Elevage et reproduction, exploitation et utilisation rationnelles

Priorité à la protection, utilisation conforme aux normes … Cultiver la conscience citoyenne sur la protection de la faune et donner une impulsion au développement harmonieux entre l’Homme et la nature.

Article 5 : L’Etat protège la faune ainsi que ses habitats. Le gouvernement populaire supérieur au district doit élaborer un plan et des mesures protectrices de la faune et de ses habitats, les dépenses de protection de la faune doivent être intégrées dans le budget.

L’état encourage les citoyens, les personnes morales et autres organismes à participer à la protection de la faune par le biais de donations, de patronages et de volontariats.

L’habitat stipulé dans la présente loi se compose des régions principales dans lesquelles la population sauvage vit et se reproduit.

Article 6 : Tout organisation ou individu a l’obligation de protéger les animaux sauvages ainsi que leurs habitats. Il est interdit de chasser, de capturer illégalement les animaux sauvages, il est interdit de saboter l’habitat de la faune.

Tout organisation ou individu a le droit de dénoncer ou de porter plainte auprès des services concernés les actes contrevenant à la présente loi. Les autorités compétentes de la protection de la faune et les autres services concernés doivent traiter (les affaires) à temps, conformément à la loi.

Article 7 : Les autorités compétentes de la sylviculture et de la pêche du gouvernement populaire supérieur au district prennent en charge respectivement la protection de la faune terrestre et aquatique de sa région administrative.

Article 8 : Les gouvernements populaires de tout niveau doivent renforcer la campagne d’information et l’éducation sur la protection de la faune, ainsi que la vulgarisation des connaissances scientifiques dans ce domaine. Ils doivent encourager et soutenir les organismes de base, les entreprises, les établissements publiques dans leur campagnes d’informations sur la loi, les règlements et les connaissances de la protection de la faune.

Les départements administratifs de l’éducation, les établissements scolaires doivent enseigner la connaissance sur la protection de la faune.

Les médias doivent entreprendre des campagnes d’information sur la loi, les règlements et les connaissances de la protection de la faune. Ils doivent effectuer une surveillance par les biais de l’opinion publique sur les pratiques illicites. 

Article 4 – alinéa 2 : Tout organisme et individu ayant eu des résultats remarquables dans le domaine de la protection et dans celui de la recherche scientifique de la faune sera récompensé par le gouvernement populaire supérieur au district.

Chapitre 2 : protection de la faune et de ses habitats

Article 9 : Liste des espèces animales sauvages terrestres représentant d’importantes valeurs économiques

Liste des animaux sauvages qui font l’objet d’une protection clé nationale…sera ajustée tous les 5 ans, à la suite d’une évaluation de la situation.

La liste des espèces animales sauvages terrestres représentant d’importantes valeurs écologiques, scientifiques et sociales sera élaborée, ajustée et publiée par l’autorité compétente de la protection de la faune du Conseil des Affaires d’Etat, à la suite d’évaluations scientifiques.

Article 11 : L’autorité compétente du gouvernement populaire supérieur au district doit organiser (ou mandater les organisations scientifiques concernées) régulièrement des enquêtes, des contrôles et des évaluations sur l’état de la faune et de ses habitats. Elle doit établir et compléter les archives de la faune et de ses habitats.

Article 12 : L’autorité compétente de la protection de la faune du Conseil des Affaires d’Etat

Le gouvernement populaire supérieur à la province délimite, conformément à la loi, les réserves naturelles pour protéger les animaux sauvages ainsi que leurs habitats principaux, restitue et améliore l’environnement dans lequel vivent les animaux sauvages

Ceux pour qui l’environnement ne remplit pas les conditions, le gouvernement populaire supérieur au district peut effectuer une protection en délimitant les zones d’interdiction de chasse (de pêche), prescrire la période d’interdiction de chasse (de pêche) etc.

Il est interdit les activités qui peuvent déranger, menacer la vie et la reproduction des animaux sauvages telles que planter des arbres d’une espèce unique, il est interdit d’utiliser de manière excessive les pesticides.

Article 13 : Lors de l’élaboration du plan de développement, le gouvernement supérieur au district doit tenir pleinement compte des besoins de la protection de la faune et de ses habitats ; il doit analyser, prévoir et évaluer les conséquences sur l’ensemble de la faune et de ses habitats que pourrait engendrer l’application (du plan de développement)…

Il est interdit de construire des installations (stipulées par la loi et les règlements) dans les réserves naturelles. Le choix de lieux, d’itinéraires d’implantations d’aéroports, de chemins de fer, de routes, d’aménagements hydrauliques, de digues, d’extensions de terres prises sur la mer etc. doivent éviter les réserves naturelles concernées et les couloirs de migration de la faune. En cas d’impossibilité à les éviter, il faut construire des couloirs aménagés pour les animaux sauvages terrestres et aquatiques

Pour les plans de construction susceptibles d’affecter les réserves naturelles, les couloirs de migration des animaux qui font l’objet d’une protection clé nationale, le pouvoir d’approbation doit solliciter l’opinion de l’autorité compétente de la protection de la faune du Conseil des Affaires d’Etat. Concernant les animaux sauvages faisant l’objet d’une protection clé locale, le pouvoir d’approbation doit solliciter l’opinion de l’autorité compétente de la protection de la faune du gouvernement provincial, de la région autonome et de la municipalité relevant directement de l’autorité centrale.

Article 15: Il est interdit d’acheter ou de vendre, au prétexte de recueillir ou de secourir, des animaux sauvages ainsi que leurs produits.

Article 17: L’autorité compétente de la protection de la faune du Conseil des Affaires d’Etat doit élaborer conjointement avec les services concernés du Conseil des Affaires d’Etat un plan sur la protection et l’utilisation des ressources génétiques des animaux sauvages, établir une banque data nationale des ressources génétiques de la faune afin d’exercer une protection clé sur les ressources génétiques des animaux d’origine locale, rares ou en voie de disparition.

Article 19: Les dépenses engendrées par les mesures de prévention et de contrôle des pertes de revenus causées par les animaux faisant l’objet d’une protection clé nationale seront subventionnées par un financement central, conformément aux dispositions concernées.

Chapitre trois : gestion de la faune

Article 20 : Dans les réserves naturelles concernées et les zones d’interdiction de chasse (de pêche), pendant les périodes d’interdiction de chasse (de pêche), il est interdit de capturer les animaux sauvages et d’exercer toutes activités qui perturbèrent la vie et la reproduction de la faune, sauf lois ou dispositions contraires.

Article 16 : Il est interdit de capturer, tuer les animaux sauvages qui font l’objet d’une protection clé nationale. Pour des raisons de recherches scientifiques, de dressage, d’élevage, d’expositions ou autres situations spécifiques…

Pour l’obtention du permis de chasse spécial, il est obligatoire de s’adresser à…

Article 21 (qui correspond à l’article 16) : Pour l’obtention du permis de chasse spécial, il faut s’adresser à…

Article 18 : Pour chasser, capturer les animaux sauvages ne faisant pas l’objet d’une protection clé nationale, il est obligatoire d’être muni d’un permis de chasse.

Pour la chasse avec fusil, il est obligatoire d’être muni d’un permis de port d’arme…

Article 22 (qui correspond à l’article 18) : Pour chasser, capturer les animaux sauvages ne faisant pas l’objet d’une protection clé nationale, il faut obtenir, conformément à la loi… un permis de chasse.

Article 23 : Les chasseurs doivent chasser en respectant les espèces, le nombre, le lieu, les utiles, la manière et la durée stipulés dans le permis spécial.

Pour la chasse avec fusil, il faut obtenir, conformément à la loi… un permis de port d’arme...

Article 24 : Il est interdit d’utiliser poisons, explosifs, chocs électriques, pièges électroniques ainsi que les objets tels que « lietao » (Filets faits de cordes ou de fil de fer, installés sur les arbres ou les chemins passés par les animaux), « liejia » (pièges avec des pinces en fer qui peuvent couper les membres des animaux) et les installations qui tirent des balles… pour chasser, capturer (les animaux sauvages), il est interdit d’utiliser les moyens tels que éclairage de nuit, anéantissement, destruction de tanière, feu, fumée, filet, sauf l’usage de filets, de pièges électroniques pour raison de recherches scientifiques.

Article 17 : L’Etat encourage la domestication et la reproduction d’animaux sauvages.

Article 25 (qui correspond à l’article 17) : L’Etat soutien la reproduction artificielle des animaux sauvages faisant l’objet d’une protection clé nationale, effectuée par les institutions de recherches scientifiques pour raison de sauvegarde.

Article 26 : La reproduction artificielle des animaux sauvages faisant l’objet d’une protection clé nationale doit favoriser leur sauvegarde et leurs recherches scientifiques… Il est interdit de maltraiter les animaux sauvages.

Article 27 : Il est interdit de vendre, d’acheter et d’utiliser les animaux sauvages faisant l’objet d’une protection clé nationale ainsi que leurs produits. Pour la vente, l’achat, l’utilisation d’animaux sauvages faisant l’objet d’une protection clé nationale et leurs produits en raison de recherches scientifiques, la reproduction, l’exposition en public, la protection d’objets anciens ou autres situations spécifiques, il faut…

(Note : le pouvoir de ratification est « descendu » de l’autorité NATIONALE à l’autorité PROVINCIALE)

Article 28 : La population animale (sauvage) stabilisée grâce à la technologie de reproduction bien murie ne figura plus sur la liste d’animaux faisant l’objet d’une protection clé nationale, sera gérée différemment par rapport à celle qui vit dans la nature.

Article 29 : La population issue de l’élevage artificielle doit être prioritaire pour l’utilisation des animaux sauvages et leurs produits…

Pour l’exploitation et l’utilisation des animaux sauvages ainsi que leurs produits en tant que produits pharmaceutiques, il faut respecter la loi relative à la gestion des produits pharmaceutiques.

Article 31 : Il est interdit de faire de la publicité sur la vente, l’achat, l’utilisation ou les objets de capture des animaux sauvages. Il est interdit de faire de la publicité pour la vente illégale, l’achat illégal, l’utilisation illégale des produits issus d’animaux sauvages.

Article 32 : Il est interdit que les lieux de commerce tels que réseaux internet, marchés de transactions fournissent un service illégal de vente, d’achat et d’utilisation des animaux sauvages ainsi que leurs produits ou les objets de capture des animaux sauvages.

Article 36: L’Etat organise les coopérations et les échanges internationaux sur la protection de la faune et des activités concernées ; établit le système de coordination de prévention, de lutte contre le trafic et le commerce illégal des animaux sauvages et leurs produits

Article 38 : Pour relâcher un animal dans la nature, tout organisation ou individu doit choisir l’espèce local qui puisse vivre dans le lieu où ils sont relâchés. Ceux qui relâchent des animaux selon leur bon plaisir, causant des dommages corporels, des pertes de biens ou menaçant le système écologique doivent assumer leur responsabilité juridique.

Article 39 : Il est interdit de falsifier, de modifier (raturer/réparer en remplaçant une ou plusieurs parties/rassembler des éléments), de commercialiser, de transférer, de louer un permis de capture spécial, un permis de chasse, une licence d’élevage artificiel ainsi que les étiquettes réservées à l’usage spécial

Chapitre quatre : responsabilités juridiques

Article 42 : Les autorités compétentes de la protection de la faune ou d’autres services concernés qui ne prennent pas de décisions d’autorisation administrative, qui ne poursuivent pas les activités illégales et qui ne poursuivent pas les plaintes contre ces activités illégales, qui commettent un abus d’autorité… causant ainsi de graves conséquences feront l’objet d’une destitution ou d’un renvoi, leurs responsables devront démissionner ; ceux dont les actes constituent un crime feront l’objet d’une poursuite pénale.

Article 34 : Toute personne qui enfreint les règles de la présente loi en endommageant, dans les réserves naturelles et dans les zones d'interdiction de chasse, les lieux de vie et de reproduction des animaux sauvages faisant l'objet d'une protection clé nationale ou locale aura ordre de l'autorité compétente de la protection de la faune d'arrêter son action, de rétablir l'état des lieux endommagés et fera l'objet d'une amende.

Article 45 : Toute personne qui enfreint les articles 20, 21, alinéa 1 de l'article 23 et alinéa 1 de l'article 24 de la présente loi fera l'objet d'une confiscation des sujets, des objets de capture; son permis de capture spécial sera retiré, elle fera aussi l'objet d'une amende dont la somme représente de 2 à 10 fois la valeur de ses sujets ; ceux qui n'ont pas capturé (d’animaux sauvages) feront l'objet d'une amende de 10,000yuan à 50,000yuan (soient de 1348 à 6743 EUR). Ceux dont les actions constituent un crime feront l'objet d'une poursuite pénale.

Article 46 : Toute personne qui enfreint les articles 20, 22, alinéa 1 de l'article 23 et alinéa 1 de l'article 24 de la présente loi fera l'objet d'une confiscation des sujets, des objets de capture, son permis de capture spécial sera retiré, elle fera aussi l'objet d'une amende dont la somme représente 1 à 5 fois la valeur de ses sujets; ceux qui n'ont pas capturé (d’animaux sauvages) feront l'objet d'une amende de 2000 yuan à 10,000yuan (soient de 270 à 1348EUR).

Article 47: Toute personne qui enfreint l’alinéa 2 de l'article 25 en élevant et en reproduisant des animaux sauvages faisant l'objet d'une protection clé nationale ou l’alinéa 2 de l'article 28 fera l'objet d'une confiscation des sujets ainsi que leurs produits et d'une amende dont la somme représente 1 à 5 fois la valeur de ses sujets.

Article 48 : Toute personne qui enfreint les alinéas 1 et 2 de l'article 27, l’alinéa 1 de l'article 28, l’alinéa 1 de l'article 33 en vendant, en achetant, en utilisant, en transportant, en portant et en envoyant les animaux sauvages faisant l'objet d'une protection clé nationale ainsi que leurs produitsfera l'objet d'une confiscation des animaux sauvages, de leurs produits et des gains illégaux, elle fera également l'objet d'une amende dont la somme représente de 2 fois à 10 fois la valeur des animaux sauvages et de leurs produits ; dans les cas graves, son permis d'élevage et de reproduction artificielle et sa licence professionnelle seront retirés ; Ceux dont les actions constituent un crime feront l'objet d'une poursuite pénale.

 

Article 55 : Toute personne qui enfreint l’alinéa 1 de l'article 39 en falsifiant, en modifiant (raturer/réparer en remplaçant une ou plusieurs parties/rassembler des éléments), en commercialisant, en transférant et en louant des pièces administratives, des certificats concernés, un logo spécial ou des documents concernésfera l'objet d'une confiscation des pièces administratives illégales, du logo spécial, des documents concernés et des gains illégaux ; elle fera également l'objet d'une amende de 50,000yuan 250,000yuan ( soient de 6743 à 33697 EUR ).

 

Article 57 : L'autorité compétente du Conseil des Affaires d’État est en charge de l'estimation des valeurs des sujets capturés, des animaux sauvages et de leurs produits stipulés dans la présente loi.

 

xxx

 

 

MODIFICATIONS TO THE LAW RELATIVE TO THE PROTECTION OF WILDLIFE IN CHINA ADOPTED ON JUNE 27TH 2016

The new law will be effective as from January 1st 2017

 

Dear Friends, you who have contributed to the modification of the law (http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-ces-animaux-sauvages-qui-ont-le-malheur-d-etre-nes-en-chine-113295929.html

http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-lettres-a-envoyer-aux-responsables-du-gouvernement-chinois-francais-english-espanol-deutsch-114678882.html

http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-recommandations-au-conseil-d-etat-chinois-pour-modifier-des-que-possible-le-reglement-d-applicati-114524886.html), the following is what has been removed and what has been added in the new law.

 

First chapter general principals:

Article 1: Rational use of wildlife resources

Protect the biodiversityinstigate civilised edification of the biodiversity

Article 2: Breeding and exploiting activities..Important economical values

In PRC territories as well as maritime areas under PRC administrative control

Wild animals represent important ecological, scientific and social values

Wild animals and their products stipulated in the present law are the whole, (including the eggs) the different parts as well as the by-products of a wild animal

Article 3: The exploiting and use

The State guarantees legitimate rights….to practice, according to the law, the artificial reproduction of wild life for scientific research purposes

Article 4: Breeding and reproduction, exploiting and rational use

Priority to the protection, use in compliance to standards….Cultivate citizen awareness on wildlife protection and instigate harmonious development between man and nature.

Article 5: The State protects wildlife as well as its environment. The popular district government must draw up a plan and protective measures for wildlife and its environment; the cost of wildlife protection must be integrated in the budget.

The State encourages citizens, legal entities and other organisations to participate in wildlife protection by donating, sponsorship and voluntary work

The environment stipulated in the present law are the regions in which wildlife live and reproduce.

Article 6: Every organisation and individual is obliged to protect wild animals and their environment. It is legally forbidden to hunt and capture wild animals, it is forbidden to sabotage wildlife environment

Every organisation and individual has the right to lodge a complaint or denounce actions breaking the present law, to the services concerned, the relevant authorities and other departments for wildlife protection must deal with matters in time, according to the law.

Article 7: The relevant sylviculture and fishing authorities of the popular upper district government take charge respectively of the protection of terrestrial and aquatic wildlife of its administrative region.

Article 8: The popular governments at all levels must reinforce propaganda and education on wildlife protection, as well as the vulgarization of scientific knowledge in this domain. They must encourage and support basic organizations, companies, public establishments in their information campaigns on the law, the rules and knowledge of wildlife protection.

Administrative departments of education, schools must carry out the teaching of knowledge on wildlife protection.

The medias must begin information campaigns on the law, the rules and the knowledge of wild life protection. They must encourage public monitoring of criminal practices.

Article 4 – paragraphe 2: Every organisation and individual having had remarkable results in the domain for the protection and scientific research of wildlife will be rewarded by the upper district public government.

Chapter two: Protection of wildlife and its environment

Article 9: List of terrestrial wild animal species representing important economical values

List of wild animals subjected to national key protection…will be adjusted every 5 years, after evaluation of the situation.

The list of terrestrial wild animal species which represent important ecological, scientific and social values will be developed, adjusted and published by the relevant authority of wild life protection at the State Affairs Council, following scientific assessment.

Article 11: The relevant authority of the upper district public government must organize (or commission scientific organizations concerned) regularly enquiry, monitoring and assessment of the state of wildlife and its environment. It must establish and complete wild life and its environment archives.

Article 12: The relevant authority for the protection of wild life of State Affairs Council. The upper province public government defines, according to the law, the nature reserves to protect wild animals as well as their principal environment, gives back and improves the environment in which they live.

For those whose environment does not meet the requirements, the upper district public government can carry out protection by defining the hunting ban zones (fishing), and prescribe the hunting ban period (fishing) etc.

Activities are forbidden which disturb, or threaten the life and reproduction of wild animals, such as planting trees of only one species, it is forbidden to excessively apply pesticides.

Article 13: During the drawing up of the development plan, the upper district government must fully take into account the needs for the protection of wild life and its environment; it must analyse, forecast and assess the consequence the application of the development plan could generate on wildlife and environment as a whole.

It is forbidden to build facilities (stipulated by law and rules) in nature reserves. The choice of places and lines of airport, railways, roads, hydraulic constructions, dykes, earth refurbishment etc. must avoid the nature reserves relevant to wild life migrating passages. In the impossibility of avoiding them, passages for wild terrestrial animals and fish must be constructed.

For construction plans susceptible to affect nature reserves, animal migrating passages which are subjected to a national key protection, the approval power must request the opinion of the relevant authority with the State Affairs Council for wildlife protection; concerning the wild animals subjected to a local key protection, the approval power must request the opinion of the relevant authority for wild life protection of the government of the province, of the autonomous region and of the municipality answering directly to central authority.

Article 15: It is forbidden to buy and to sell wild animals and their by- products for collecting and rescuing purposes.

Article 17: The relevant authority at the Council of State affairs for wild life protection, together with the departments concerned, must develop a plan on the protection and use of wild animal genetic resources, and establish a national data bank of wild life genetic resources in order to develop key protection of the animals originating in the country which are precious and which are becoming extinct.

Article 19: The expenses generated by prevention measures and the control of the losses caused by animals subjected to a national key protection will be subsidized by a central financing, in compliance with regulations involved.

Chapter three: Wildlife management

Article 20: In the relevant nature reserves and the zones where hunting (fishing) is banned, and during these periods, it is forbidden to capture wild animals and to carry out other activities which disturb the life and reproduction of wild life, except for laws or regulations to the contrary.

Article 16: It is forbidden to capture or kill wild animals which are subjected to national key protection. For reasons of scientific research, of taming, breeding, exposure or other specific situations…

In order to obtain a special hunting permit, it is compulsory to apply to …

Article 21 (which corresponds to article 16): To obtain a special hunting permit, it is necessary to apply to…

Article 18: To hunt, or capture wild animals which are not subjected to national key protection, it is compulsory to be in possession of a hunting permit.

For hunting with a rifle it is compulsory to be in possession of a gun permit

Article 22 (which corresponds to article 18): To hunt or capture wild animals which are not subjected to national key protection, it is compulsory, in compliance with the law…to obtain the hunting permit.

Article 23: Hunters must hunt while respecting the species, the number, the place, the tool, the manner and the length of time stipulated in the special permit. To hunt with a rifle it is compulsory to obtain, in compliance with the law,…the gun permit.

Article 24: It is forbidden to use poison, explosives, electric shock, electronic traps as well as the tools such as "Lietao" (nets made of rope or wire, installed on trees or roads passed by animals), "liejia" (traps with iron clamps that can cut the members of the animals) and facilities that draw balls in order to hunt, capture (wild animals ) it is forbidden to use means such as night lighting, destruction of lairs, fire, smoke, nets, except the use of nets or electronic traps for scientific research reasons.

Article 17: The State encourages domestication and reproduction of wild animals

Article 25(which corresponds to article 17): The State supports artificial reproduction of wildlifes subjected to national key protection, carried out by scientific research institutions, for protection reasons.

Article 26: Artificial reproduction of wildlifes subject to national key protection…..It is forbidden to ill-treat wild animals.

Article 27: It is forbidden to sell, buy and to use wild animals subject to national key protection as well as their by-products. For the sale, purchase and use of wild animals subject to national key protection as well as their by-products, for reasons of scientific research, reproduction, exposal in public, protection of ancient objects, or other specific situations, it is necessary to…

(NOTE: The power of ratification has been « lowered » from NATIONAL authority to PROVINCIAL authority)

Article 28: The (wild ) animal population stabilised thanks to well-matured reproduction technology, will no longer appear on the list of animals subject to a national key protection, it will be managed differently compared to that living in the wild.

Article 29: The artificial population must be a priority for the use of wild animals and their by-products…

For the exploiting and use of wild animals and their by-products as pharmaceutical products, the law relative to the management of pharmaceutical products must be enforced.

Article 31: It is forbidden to advertise the sale, purchase, use, or the tools for capturing of forbidden wild animals. It is forbidden to advertise the illegal purchase, sale, or the illegal use of by-products of wild animals.

Article 32: It is forbidden for commercial places such as internet networks, or markets to supply services for the sale, purchase or illegal use of wild animals, as well as their by-products or the tools for the capture of forbidden wild animals.

Article 36: The State organises international cooperation and exchanges on wild life protection and its activities; establishes the system of coordination of fight against and prevention of trafficking and illegal commerce of wild animals and their by-products.

Article 38: To release an animal into the wild, every organization and individual must choose the species which is able to live in the place into which it is released….They who release animals to their own liking, causing bodily harm, loss of property or a threat to the ecological system, must accept legal responsibility.

Article 39: It is illegal to falsify, modify ( crossing out/ repairing by replacing one or several parts/reassembling the elements ) commercialise, transfer, rent the special capture permit, the hunting permit, the artificial breeding licence, as well as the labels reserved for special use

Chapter four: legal responsibilities

Article 42: The relevant authorities for wildlife protection or other departments concerned, who do not take the administrative decisions, who do not follow up illegal activities and who do not follow up the complaints of these illegal activities, who commit a misuse of authority...causing in this way serious consequences, will be subject to dismissal or destitution, their superiors must resign; those whose acts constitute a crime will be subject to judicial proceedings.

Article 34 : Any person who transgresses the rules of the present law by damaging, in nature reserves and banned hunting zones, the places of life and reproduction of wild animals subjected to a national or local key protection, will be ordered by the relevant wild life protection authority to cease the activity, and to re-establish the state of the damaged place and will be subject to a fine.

Article 45 : Any person who transgresses articles 20, 21,paragraph 1 of article23 and paragraph 1 of article 24 of the present lawwill be subject to confiscation of articles, tools; their special capture permit will be taken away, they will also be subject to a fine whose sum will represent 2 to 10 times the value of his articles; those who have not caught (wild animals) will be subject to a fine of 10.000 to 50.000 yuan (1348 to 6743 € ) Those whose acts constitute a crime will be subject to judicial proceedings.

Article 46: Any person who transgresses articles 20, 22, paragraph1 of article 23 and paragraph 1 of article 24 of the present law will be subject to the confiscation of articles, tools, their special capture permit will be taken away, they will also be subject to a fine whose sum represents 1 to 5 times the value of their articles; those who have not caught (wild animals) will be subject to a fine of 2000 to 10.000 yuan (270 to 1348 €).

Article 47: Any person who transgresses paragraph 2 of article 25, by breeding and reproducing wild animals subjected to a national key protection or paragraph 2 of article 28 will be subject to a confiscation of the articles their products and also to a fine whose sum represents 1 to 5 times the value of these articles.

Article 48: Any person who trangresses paragraph 1 & 2 of article 27, paragraph 1 of article 28, paragraph 1 of article33 by selling, purchasing, using, transporting, carrying and sending wild animals subjected to a national key protection, and their by-products will be subject to a confiscation of the wild animals, their by-products and the illegal gains, they will also be subject to a fine whose sum represents 2 to 10 times the value of the wild animals and their by-products; in serious cases, their breeding and artificial reproduction permit as well as their professional license will be taken away. Those whose acts constitute a crime will be subject to judicial proceedings.

Article 55: Any person who transgresses paragraph 1 of article 39 by falsifying, modifying (crossing out/ repairing by replacing one or several parts/reassembling the elements ) commercializing, transferring and renting papers, certificates concerned, the special logo or documents concernedwill be subject to a confiscation of the illegal papers, the special logo, the documents concerned and the illegal gains; they will also be subject to a fine of 50.000 to 250.000 yuan (6743 to 33697 €)

Article 57: The relevant authority of the State Affairs Council is in charge of the estimation of the value of captures, wild animals and their by-products stipulated in the present law.

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article

Bragance

  • Bragance
  •  Promouvoir une législation chinoise en faveur des animaux du pays.
  • Promouvoir une législation chinoise en faveur des animaux du pays.

Causes

no dog meat blog bragance urgence animaux de chine

Rejoignez notre groupe Causes sur face book

Poroposition de loi pour les animaux de Chine

LIRE