Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 11:33

PROGRES OU REGRESSION ?

Avis des experts chinois de la faune, de la protection de la faune, de la protection animale, de l’éthique, du juridique et des universitaires

(English version below merci beaucoup à Maxine)

Un grand merci à L214 (  http://www.l214.com/ et

https://fr-fr.facebook.com/l214.animaux ) pour son aide précieuse.

 

26 ans après la parution de la « Loi Relative à la Protection de la Faune de R.P.C », a commencé enfin, grâce aux efforts inlassables des amis chinois (certains ne sont plus…) et étrangers des animaux, des spécialistes, sa PREMIERE révision.

Fin décembre 2015, a été rendu public le projet de cette révision, accompagné d’une enquête d’opinion publique qui prendra fin le 29 janvier 2016.

Ce projet de révision n’est que régression par rapport à la loi actuelle qui comporte déjà d’innombrables failles : la notion de « protection » n’y est pas mise en avant alors que celle de l’exploitation (sous certaines conditions tout de même !!) et d’utilisation s’y est trouvée bien renforcée. A tout cela s’ajoute l’ « élevage de certaines espèces » dans le but de les « protéger ».

Les experts chinois qui travaillent sur le terrain avaient pourtant tenté de faire entendre leurs réserves, voire leurs profonds désaccords. Malgré cela, ce projet hautement controversé a pu quand même « voir le jour ».

 

Conscients des conséquences catastrophiques tant sur la faune, son habitat que sur l’environnement qu'engendrera cette loi, conscients que la situation de la faune en Chine ne concerne pas seulement ce pays, mais aussi les pays limitrophes ainsi que les autres continents bref, notre planète toute entière, ces experts chinois ont décidé de faire entendre leurs voix de manière publique :

Mercredi 27 janvier 2016, a eu lieu à Pékin une conférence de presse internationale à laquelle ont assisté de nombreux médias.

IMG_4048

IMG_4051

IMG_4098

Voici quelques extraits des interventions du Communiqué de Presse :

Pr. ZHOU Ke (周珂 professeur à la Faculté de Droit de l’Université de RENMIN) :

« Il existe en Chine des besoins médicaux et pharmaceutiques sur les produits issus de la faune, or ces besoins se sont développés et transférés, de manière inappropriée voire absurde, dans les domaines de la diète voire de l’alimentation, formant ainsi une structure de profit du marché de la faune… Compte tenu ce fait qui existe depuis longtemps dans notre pays, la législation doit prendre en considération l’acception des groupes d’intérêt, une chose est néanmoins claire, …La législation doit prendre la bonne direction : il faut restreindre par le biais législatif les intérêts du marché de la faune avant de les supprimer de manière radicale. On doit aussi, par la législation, conduire les gens à évoluer au fur et à mesure sur l’idée d’utiliser la faune ».

IMG_4096

Mme. YU Fengqin (于凤琴 membre senior de l’Association Nationale de la Protection de la Faune de Chine) :

« La loi de la protection de la faune devrait être une loi qui protège la vie de la faune, qui garantit la sureté de son habitat et restreint tout comportement qui puisse menacer la faune, il sera bien difficile de protéger la faune si l’exploitation domine sur la protection… Il ne faut surtout pas inclure les notions de « nourriture » et de « chasse » dans la loi sous quelques formes que ce soient puisque la faune n’est pas un objet de première nécessité dans la vie des gens. Manger la faune est aussi un mépris vis-à-vis de la sureté de l’hygiène publique ».

IMG_4092

Mme. XIE Yan (解焱 chercheuse associée de l’Institut Zoologie de l’Académie des Sciences de Chine) :

« L’extinction des espèces est la plus grave crise que traverse le monde actuellement : chaque jour, près de mille espèces disparaissent. Le brouillard peut disparaître sous conditions, mais la disparition d’espèces est irréversible. Cette disparition va affecter chacun de nous. Une politique d’exploitation raisonnable stimulerait l’utilisation de la faune, la loi de protection de la faune ne doit donc avoir aucune tendance à encourager cette utilisation… »

Elle s’est également posé la question sur la chasse : «Si l’on interdit uniquement la chasse de la faune qui fait l’objet d’une protection particulière, cela vaudrait dire que la chasse aux autres animaux est ouverte ? »

IMG_4054

Mme. HU Chunmei (胡春梅 Chargée de projet de sauvetage des animaux de spectacle) :

« Déjà en 2010, le Ministère du logement et de la construction avait fait arrêter tous les spectacles utilisant des animaux dans les zoos citadins, alors que l’on les inclue désormais spectacles utilisant la faune dans l’article 26 de la loi, c’est de la régression pure et simple… ». « La tendance historique dans le monde est de supprimer les spectacles utilisant des animaux, alors que nous, nous tentons de légiférer… ».

« Une autre affaire doit attirer notre attention: en 2013, une enquête d’opinion qui classait les objectifs de l’élevage de la faune en 5 catégories : sauvetage, recherche scientifique, expositions, cirque et production/commercialisation a fait aussitôt l’objet d’une discussion. Contestée, elle a avorté… Cependant, elle a été inclue dans le projet de révision de la loi actuelle, pourquoi ? »

Mr. ZHOU Haixiang (周海翔 membre du Comité National l’Homme et la Biosphère. MAB):

« Il existe dans le projet de révision des problèmes évidents tels que l’objectif de la législation, la définition de la faune, ainsi que celle faisait l’objet de la protection. La faune ne devrait pas être considérée comme un objet d’exploitation et d’utilisation. L’objectif de la législation n’est pas d’exploiter ou d’utiliser les ressources, mais de protéger le système écologique. Je suggère que l’expression de « ressource de la faune » soit évitée dans l’objectif de la nouvelle loi».

« … La nouvelle loi de protection de la faune doit couvrir davantage d’espèces de profit/bénéfice, protéger plus généralement l’environnement dans lequel vit la faune. »

« …Une vraie gestion efficace de la protection doit… étrangler le marché ».

IMG_4050

 

Mr. ZHENG Boju (张伯驹 secrétaire général de Des Amis de la Nature) :

« Déjà en 2003, Mr. LIANG Congjie (梁从诫 ancien président de l’association) avait avancé l’idée de faire une révision sur l’actuelle loi le plus vite possible, de rompre cette limite qui ne protège que des animaux rares, d’étendre la limite de protection jusqu’aux animaux ordinaires… ». « Mr. LIANG Congjie a également proposé à ce que soit interdit explicitement la capture de toute espèce de faune dans un motif commercial ou d’exploitation… L’interdiction sur le marché de toute sorte de produit issu de la faune. Ces propos sont toujours d’actualité et donne matière à réflexion».

IMG_4100

Maître AN Xiang (安翔 Avocat. Directeur adjoint du Comité Professionnel des Affaires Juridiques et du Bien Public de l’Association des Avocats de Pékin) :

« L’entreprise de légiférer la protection de la faune doit établir fermement la priorité de la protection ; la voix venant de l’industrie peut être intégrée mais ne doit pas être le point de vue principal. Il faut changer les pratiques erronées qui consistent à dépasser la constitution en considérant la faune comme ressources. L’élaboration des articles doit mettre en application le principe de la priorité à la protection, préciser/une restriction stricte sur l’utilisation de la faune et non baisser l’exigence, la pratique contraire engendrerait une loi qui ne sera pas digne de ce nom ».

photo

 

Pr. MANG Ping (莽萍 Professeur de l’Académie de la Culture Chinoise) :

« La révision de la loi relative à la protection de la faune sauvage est la concrétisation de la systématisation de la protection du système écologique présentée lors du 18ième Congrès du P.C.C. Cette révision doit respecter les avis présentés lors de chaque séance par des membres du N.P.C. et de la C.C.P.C. qui sont « priorité à la protection, interdiction d’utilisation commerciale, protection de la faune et de son habitat, préservation de la biodiversité », or l’actuel projet de révision considère toujours la faune comme ressource et élargi de manière encore plus pressante le champ de son « utilisation » ».

IMG_4055 IMG_4078


Pr. GUO Peng (郭鹏Professeur Agrégée de l’Institut de Philosophie et du développement social de l’Université de SHANDONG. La coordonnatrice de la conférence) :

« Un rapport de la WWF, datant de mai 2013, sur les conditions de vie de la faune en Chine et les menaces qui pesaient sur elle montre que l’exploitation commerciale de la faune et de la flore est l’une des principales causes de menace d’extinction des espèces. La pratique (en Chine) depuis 30 ans montre que l’exploitation commerciale (y compris l’élevage et la reproduction dans un but commercial) de la faune a joué un rôle négatif dans la protection des espèces sauvages »…

« L’activité commerciale est non seulement influencée par les besoins du marché, elle stimule aussi artificiellement les besoins dans le but d’accroitre les bénéfices».

photo 1

 

Mme. QIN Xiaona (秦肖娜«présidente de l’Association de la Protection Animale de la Capitale et l’un des organisateurs du Conférence) :

« … Le projet de la révision souligne sur l’exploitation et la consommation culinaire de la faune, cela agît contre la conception du développement présentée par le gouvernement et empêche la protection de l’environnement et de la faune de notre pays. Ce genre de loi serait une loi d’une force opposée ».

IMG_4093

 

xxxxx

 

PROGRESS OR RETROGRESSION?

The opinion of Chinese experts of wildlife, wildlife protection, animal protection, ethics and legal aspects by the academics

A great thank to L214 (http://www.l214.com/ and

https://fr-fr.facebook.com/l214.animaux ) for its valuable assistance.

 

At last, 26 years afterwards, and thanks to the untiring efforts of Chinese and foreign friends of animals, (some of whom are no longer with us....) the FIRST revision of the actual «Law Pertaining to Wildlife Protection in the P.R.C. » has begun.

At the end of December 2015, the revision project was made public, accompanied by a public opinion enquiry which will end on 29th January, 2016.

This revision project is a pure retrogression compared to the current law which already has many flaws: the notion of «protection» is not emphasised whereas that of «exploiting» (under certain conditions nevertheless!!) and that of «use» can be found well reinforced, added to which, « the breeding of certain species» in order to «protect» them.

Yet, Chinese experts who work in the field had tried to make their reservation and even their great disagreements heard. In spite of that, this highly controversial project has nevertheless «seen the light of day».

 

Aware of the catastrophic consequences, as much on the wildlife and its habitat as on the environment, that this law could bring about; aware that the wildlife situation in China does not only concern the country, but also the neighbouring countries and the other continents, and, in a nutshell, our whole planet, these Chinese experts have decided to make their voices heard publicly:

On Wednesday 27 January 2016, an international press conference was organised, attended by numerous media.

IMG_4052

IMG_4099

IMG_4094

 

Here are some extracts from the press release:

Pr. ZHOU Ke (周珂 Professeur at the Faculty of Law at the RENMIN University):

« In China, medical and pharmaceutical needs exist which are of animal origin,but these needs have been developped and transferred in an inappropriate and even absurd manner into the diet or even food, and thus creating a profit structure for the animal market...Seeing that this fact has existed for a very long time in our country, the law must consider the acceptance of the groups of interest; one thing, nevertheless, is clear...The law must go in the right direction : the interests of the animal market must be restrained by legal means, before doing away with them completely. We must also, by the law, gradually guide people into having second thoughts about using animals».IMG_4095

Mme. YU Fengqin (于凤琴 senior member of the National Association for the Protection of Chinese Wildlife): «The law for the protection of wildlife should be a law which protects wildlife, guarantees the safety of its habitat and limits any behaviour which could be threatening, it will be very difficult to protect it if exploitation prevails over protection… Above all, notions of «food» and "hunting" should not, in any form, be included in the law, since wildlife is not an essential product in peoples' lives. Eating wildlife is also disregarding the safety of public hygiene».

photo (1)

 

Mme XIE Yan (解焱 researcher with the Zoology Institute of the Science Academy of China):

«The extinction of species is the most serious crisis the world is going through at the moment: every day, almost one thousand species disappear. Under certain conditions, our smog can be controlled, or even disappear, but animal species which disappear are gone forever, and their disappearance will affect every one of us.

A policy of reasonable exploitation would stimulate the using of wildlife, the law for the protection of wildlife must not, therefore, have any tendancy to encourage «use».

She is also wondering about hunting: « If we only forbid the hunting of specially protected wildlife that would mean that the hunting of other animals would be open»?

Ms. HU Chunmei (胡春梅 In charge of the project of the rescue of performing animals):

«Already in 2010, all entertainment given by animals in the city zoos was stopped by the ministery of housing and construction, whereas shows given by wild animals are now included in article 26 of the law; it's retrogression, pure and simple... ».

«The tendancy in the world is to eliminate entertainment given by animals, whereas we try to legislate.... ».

« Another affair which must be brought to our attention: in 2013 an opinion poll which classified the aims of the breeding of wildlife into 5 categories: rescue, scientific research, exhibition, circus and production/marketing, was immediately an object of discussion and opposition. Contested, it was aborted. However, it has been included in the project of revision of the current law....why? ».

Mr. ZHOU Haixiang (周海翔 member of the National Committee Man and the Biosphere MAB):

« In the project of revision there are obvious problems such as the aim of the legislation, the definition of wildlife, and the definition of the animals which are to be protected. Animals should not be considered as objects to be exploited and used. The aim of the law is not to exploit or use the resources, but to protect the ecological system. I suggest the expression «animal resource» be avoided in the new law's objective».

«The new law for the protection of wildlife must cover more species for profit/ advantages, protect more the general environment in which the animals live»

«A real efficient management of protection must...choke the market».

IMG_4090

 

Mr. ZHENG Boju (张伯驹 general secretary of Friends of Nature)

«Already in 2003, Mr LIANG Congjie (梁从诫 ex-president of the association) had suggested making a revision of the current law as quickly as possible, breaking this limit which only protects rare animals, to extending the protection to ordinary animals...Mr. LIANG Congjie also suggested an explicite ban on the capture of all species of wildlife for commercial or exploitation purposes......The ban on the selling of all products of animal origin».

«These remarks are still topical and are food for thought».

IMG_4101

 

Mr. AN Xiang (安翔 lawyer. Assistant director of the Professional Committee of Legal Affairs and of Public Interest, of the Beijing Lawyers' Association):

«The undertaking of the legislation of animal protection must firmly establish the priority of the protection; Opinion coming from industry can be integrated but must not be the principal point of view. Erroneous practices which consist in going beyond the constitution by considering animals as resources, must be changed. The drafting of the articles must implement the principle of the priority of protection, clarify a strict restriction on the use of animals and not to decrease the requirement; to do the opposite would bring about a law which is not worthy of the name».

IMG_4087

Pr. MANG Ping (莽萍Professor from the Academy of Chinese Culture)

«The revision of the law about wildlife protection is the fulfillment of the systemisation of the protection of the ecological system, presented during the 18th PCC Congress. This revision must respect the opinions presented by the members at each session of the N.P.C. (National Peoples' Congress) and of the C.C.P.C. (Chinese Communist Party Congress), which are "priority to protection, a ban on a commercial use, protection of wildlife and its habitat, the preservation of biodiversity, " whereas the current project of revision still considers animals as a resource and widens even more the domain of «use»».

IMG_4055  IMG_4080

Pr. GUO Peng (郭鹏 Specialist from the Institute of Philosophy and of social development from the University of SHANDONG. The coordinator of the conference )

«A report from the WWF back in May 2013 on the state of animal life in China and the threat which weighed upon it shows that the commercial exploitation of the fauna and flora is one of the principal causes of the threat of extinction of species. The practice (in China) for the past 30 years shows that the commercial exploitation of animals (including the breeding and reproduction for a commercial purpose) did not play a positive part in the protection of wild species... ».

« Commercial activity is not only driven by the needs of the market, it also stimulates artificially the needs with the aim of developing a benefit».

photo 3

 

Ms. QIN Xiaona (秦肖娜 President of Capital Animal Welfare Association, one of the organisers of the conference)

«The project of revision emphasises the exploitation and culinary consumption of animals; this acts against the concept of development presented by the government and prevents protection of the environment and of the wildlife of our country. This sort of law would be a law of an opposing force».           IMG_4088    

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article

commentaires

Bragance

  • Bragance
  •  Promouvoir une législation chinoise en faveur des animaux du pays.
  • Promouvoir une législation chinoise en faveur des animaux du pays.

Causes

no dog meat blog bragance urgence animaux de chine

Rejoignez notre groupe Causes sur face book

Poroposition de loi pour les animaux de Chine

LIRE