Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 11:37

 

TIANJIN (天津): SOLIDARITE HOMMES-ANIMAUX

English version below

Merci à Maxine, Jackie, Davide

 

grande carte de Tianjin

 

12 août 2015 :

Un incendie, suivi de deux gigantesques explosions ont détruit une partie de la ville de TIANJIN (天津), une des quatre municipalités chinoises relevant directement de l’autorité centrale, située à 138 km au sud-est de Pékin.

explosion 1

Beaucoup de pompiers, militaires, policiers ont sauvé des animaux : des chiens, des chats, même des oiseaux et ce malgré leur lourde mission de sauvetage…

Beaucoup de volontaires chinois se sont rendus sur place pour tenter de sauver des animaux et malgré le danger…

Avant de quitter leurs domiciles sinistrés, certains maîtres ont laissé de la nourriture à leurs animaux…

Voici quelques faits racontés par des militants qui se sont rendus sur place :

 

1, Il voulait à tout prix sauver son maître :

Un volontaire chinois, lors d’un repas partagé avec des soldats ayant participé au sauvetage, a vu que le corps d’un d’entre eux portait des cicatrices de  sauvetages précédents. Voici l’histoire racontée par ce soldat: Lors des recherches des survivants ou des morts, deux corps ont été retrouvés, celui d’un homme et celui desséché, d’un chien.

histoire 1 dessin 

histoire 1 dessin

Les pompiers ont vainement tenté d’ouvrir la gueule de l’animal pour le séparer de son maître. Brûlé par le feu, le chien sans poils mord encore fermement le vêtement de son maître, voulant le tirer vers la porte, ses deux pattes antérieures solidement accrochées au sol. Figé dans la mort, l’attitude du chien prouve sa volonté de sauver son maître au péril de sa vie.

On peut imaginer les scènes : les morceaux de verre pulvérisés par le choc de la première explosion ont causé la mort du maître ou l’ont grièvement blessé. Celui de la deuxième a causé la mort du chien.

 

2, Il ne voulait pas être « capturé » :

Le même soldat a raconté une autre histoire : Les pompiers se sont trouvés devant un appartement dont la porte a été soufflée par l’explosion. « Il y a quelqu’un ? »,  a demandé l’un entre eux. Ils entendent un chien aboyer. Voulant le récupérer, les pompiers frappent le sol avec un manche de pioche pour le faire reculer afin de pouvoir entrer. Mais, ne comprenant pas leur intention, le chien montrait toutes ses dents, s’obstinant à empêcher les soldats d’entrer, en vain : les pompiers ont fini par entrer l’un après l’autre.  Ne se sentant sans doute plus capable de protéger sa famille, le chien choisit de se donner la mort en se défenestrant…

 

3, Sauver les par tous les moyens:

Trois chiens errants ont été trouvés par des volontaires à environ 3 km du centre de l’explosion. Au bout de 5 jours,  les volontaires qui les nourrissaient ont mis au point  une ruse espérant les attraper: mettre de la nourriture dans quatre à cinq endroits de plus en plus proche de la volontaire allongée par terre, dans l’espoir qu’ils viennent manger dans sa main.

photo 3

Mais les chiens demeurent très méfiants : le chien blanc sur la photo savait ce qu’il voulait : après son repas pris au plus proche de la volontaire, il s’éloignait lui jetant un coup d’œil, sans doute pour lui dire : « moi, je ne vais pas plus loin, j’ai bien compris votre piège ! ».

histoire 3 4   histoire 3 5

 

La ruse ayant échoué, les volontaires n’ont d’autres choix que d’aller sur place quotidiennement pour les nourrir. 

 

4, Marcher pour les localiser :

La volontaire que l’on voit sur la photo est partie de Taida Erxiao (une école primaire du quartier de BINHAI, TIANJIN, devenue un centre provisoire d’accueil pour les sinistrés). Elle a marché pendant environ 30 heures dans le but de recenser le nombre et les endroits précis concernant les animaux sinistrés devenus errants.

Tout à fait par hasard, elle rencontre une autre volontaire qui partira du même lieu à la recherche des chiens aux abois selon un plan établi ensemble. Elles ont dû gravir une centaine d’étages… La fille sur la photo a guidé une équipe de sauvetage. Trois chiens ont été ainsi sauvés.

histoire 4 30 km

 

5, Le grand-père de « PINGGUO » (pomme) – un maître qui n’abandonne pas :

Il n’a pas pu partir avec son chien malheureusement, mais il  ne l’abandonne pas pour autant : son quartier étant dans la zone interdite d’accès, il a contacté sans cesse les volontaires, les suppliant de sortir son chien. Les volontaires et le « grand père » ont déployé tous les moyens pour y parvenir, sans succès en raison des consignes de sécurité. Le jour suivant, les habitants du quartier ont été autorisés à retourner chez eux pour récupérer leurs affaires. La première « affaire » récupérée par le vieil homme était « Pingguo » !! Par téléphone, cet adorable « Grand père » qui s’appelle An a annoncé cette nouvelle aux volontaires avec émotion, son « Pingguo » était VIVANT !! Etant donné que Pingguo ne pouvait pas monter dans un autocar, ce sont les volontaires qui l’ont emmené en lieu sûr. Respectable « grand père de Pingguo » !!

photo

 

6, « Dérober un mouton en passant » :

Le même jour, à midi, sur la route qui menait à la maison du grand père, des pompiers, ayant vu que l’on était en train de négocier l’entrée dans la zone, nous ont indiqué un endroit où se trouvait un chien enfermé dans une cage. Une fois arrivés sur place, les volontaires ont effectivement constaté qu’un chien effrayé était enfermé dans une cage fixée au sol.  Fort heureusement, la cage n’était pas verrouillée : seul un cadenas était simplement accroché. Le chien, très docile, est rentré de suite dans une autre cage. Les pompiers nous ont raccompagnés avec l’animal en lieu sûr.

Quand enfin, le chien est arrivé à Taidaerxiao (voir l’histoire ci-dessus), les gens étaient tous contents: cela prouve qu’il y a encore des êtres vivants --- humains ou animaux --- dans cette zone sinistrée !! Grâce aux pompiers et aussi au grand père de « Pomme » en quelque sorte, un chien de plus a été sauvé.

 

7, « Est-ce qu’on les sauve ? » « Bien sûr ! Ce sont deux vies ! »

Par petits groupes, des secouristes cherchaient, porte à porte, des survivants dans un bâtiment, criant sans arrêt : « Il y a quelqu’un ? ». Comme réponse, ils entendaient sans cesse des voix faibles et surtout un peu étranges,    venant d’entre les 17ième et 30ième étages: « Il y a quelqu’un ». Sans doute quelqu’un d’épuisé, pensaient-ils. En raison de l’explosion, la plupart des fenêtres du bâtiment ont été pulvérisées et on avait du mal à les localiser. Pendant trois heures, ils montèrent et descendirent les escaliers, allant d’un étage à l’autre. Finalement, ils se sont trouvés devant la porte d’où venait le bruit. La porte est intacte mais verrouillée. Après avoir évoqué plusieurs méthodes, il est décidé d’aménager une ouverture  par laquelle un policier mince va entrer. En fait de survivants, il découvre un chien et un mainate! Et c’est ce dernier qui imitait les paroles des policiers ! !

« Est-ce qu’on les sauve ? » a demandé le policier à son chef. « Bien sûr ! Ce sont quand même deux vies !! »

Le sauveteur s’apprêtait à prendre le chien quand le chef lui dit : « l’oiseau d’abord ! » Pourquoi ? Parce qu’il s’est soudain rappelé d’une histoire : un mainate reste à côté d’un dogue tibétain fermé dans une cage, chaque fois que l’on essaie de se rapprocher du chien, l’oiseau crie : Mords-le ! Mords-le !...

L’oiseau d’abord, suivi du chien, les deux animaux se trouvant dans l’appartement ont été sauvés !!

 

8, Le sang-froid et les connaissances de secours :

Le propriétaire d’un chien a contacté les sauveteurs par téléphone, leur demandant de porter secours à son chien et leur a raconté l’histoire

suivante :

Après la première explosion, le maître d'une famille a voulu fuir avec son chien, mais effrayé par le bruit de l'explosion, celui-ci s’est caché sous un lit et a refusé d'en sortir malgré les nombreux appels de son maître.

Lorsque le maître a enfin pris son chien dans les bras pour partir, un objet lourd lui est tombé dessus, le blessant grièvement. La maîtresse n’a pas pour autant laissé tomber l’animal, bien au contraire.  Elle a trouvé une autre solution pour mettre le chien à l’abri avec de la nourriture et de l’eau. 

Ne lui ayant laissé de la nourriture et de l'eau que pour un jour et n’ayant pas pu imaginer que l’évacuation pouvait durer plusieurs jours, la maîtresse à commencer à s’attrister et à s'inquiéter sur le sort de son chien… Heureusement, ce chien a été sauvé aussi.

C’est le sang-froid et les connaissances de la maîtresse qui ont rendu possible la survie du chien.

 

Durant le sauvetage, nous avons fait la connaissance de beaucoup de nouveaux amis et avons été les témoins de nombreuses histoires touchantes entre l'Homme et animal pendant les moments critiques. Nous aurions aimé tout écrire,... Que ces quelques histoires puissent être gardées comme souvenir.

les volontaires 2

Une vie animale est aussi une vie !

Connus ou non, des équipes de volontaires et des volontaires individuels groupés par deux, trois, ont participé en silence les sauvetages d'animaux. Nous réunissons toutes les forces pour poursuivre le secours d'animaux, victimes de cette catastrophe.

CAPP (中国动保力量 )

Équipe de Sauvetage d'animaux errants de Tianjin (天津流浪动物救助团队)

Plate-forme de Sauvetage d'animaux errants à Nouvelle Zone Binhai. Tianjin (天津滨海新区流浪动物救助平台)

Commune YISHAN. Tianjin (天津易善公社)

les volontaires 1

« Bio-Chimie » sauvé par des soldats :

Voici un chiot sauvé le 16 août 2015 par des soldats affectés au corps de défense contre les armes chimiques de Pékin :

biochimie 1

Ces hommes de cœur l’ont nommé avec affection Bio-Chimie.

« Bio-Chimie » est très « collant », toujours dans les pieds des soldats.

biochimie 4

 

M-E-R-C-I !!!

xxxxx

 

TIANJIN (天津):SOLIDARITY MEN - ANIMALS

  

 

grande carte de Tianjin

 

 

12th August 2015:

A fire, followed by two gigantic explosions destroyed part of the town of TIANJIN (天津), one of the four Chinese municipalities coming directly under the central authority, situated at 138 km in the south-east of Beijing.

explosion 2

Many firemen, soldiers and policemen saved animals : dogs, cats, even birds, and this, in spite of their very hectic rescue mission....

Many Chinese volunteers were on the spot to try and save the animals, and this, despite the danger.....

Before leaving their damaged homes, some masters left food for their animals....

 

Here are some of the stories told by militants who were on the spot:

 

1, He wanted, above all, to save his master:

During a meal with soldiers having taken part in the rescue, a Chinese volunteer saw that one of them had scars of earlier rescues.   This is the story told by that soldier:

During the search for survivors or dead, 2 bodies were found; that of a man and  a dried up one of a dog.

histoire 1 dessin

The firemen tried in vain to open the animal's mouth in order to separate it from its master. Burnt by the fire, the hairless dog was still gripping  its master's clothes by its teeth, wanting to pull him towards the door. Its   both fore legs firmly clutching the floor.

Rigid in death, the dog's attitude proves how much it wanted to save its master, at the risk of its own life. 

One can imagine the scenes: broken glass sprayed by the shock of the first explosion caused the death of the master or seriously wounded him. That of the second caused the death of the dog.

 

2, He didn't want to be "caught" :

The same soldier recounted another story:

The firemen firemen found themselves in front of an apartment of which the door blown off in the explosion. "Anyone there?" asked one of them. They heard a dog bark. Wanting to pick it up,  the firemen pound the ground with the handle of a pick axe to make it go back, in order to enter.  But, not understanding what they intended doing,  the dog bared its teeth, stubbornly preventing the soldiers to enter, in vain : the firemen have finally gone into the apprtment one after another. Probably no more feeling able to protect its family, the dog chose to jump out of the window !

 

3, Rescue them by any means:

Three stray dongs were found by the volunteers at 3 km from the centre of the explosion, After 5 days, the volunteers who were feeding them put together a plan hoping to catch them :   to put food in four or five places, with the idea of making them approach the volunteer lying on the ground,and  hope they come to eat out of her hand.

photo 3

But the dogs remain suspicious, the white dog in the picture  knew what he wanted:  after the meal taken closest to the volunteer, it walked off, looking at her, probably to say :" I'm not going any further, I know what you're after".  

<histoire 3 4   histoire 3 5

 

4, Walking in order to find them :

The volunteer we see in the photo left Taida Erxiao (a primary school in the  BINHAI, TIANJIN neighbourhood ,temporarily transformed into a reception centre for those who have suffered damage) She walked during almost 30 hours making an inventory of the numbers and the precise places of suffering animals which have strayed.

Completely by chance she meets another volunteer who will start from the same place, and with a common plan  to look for dogs who have strayed.They had to climb about a hundred floors...

The girl in the photo guided one of the rescue teams. Three dogs were thus saved.

histoire 4 30 km

 

5, "PINGGUO" ("apple's") grandfather - a master who doesn't give up :
Unfortunately he wasn't able to leave with his dog, but for all that, he didn't abandon it : his neighbourhood being in the forbidden zone, he  contacted the volunteers repeatedly, begging them to get his dog out.
 The volunteers and the "grandfather" used all the methods to achieve this, but without success because of the   safety instructions.
 The next day, the inhabitants were allowed to return to their homes to pick up their belongings. The first "belonging" the old man took, was his dog Pingguo !
 This charming "grand father", named An, very moved, called the volunteers to let them know: his Pingguo was alive ! Since Pingguo couldn’t get on a car, the volunteers took Pingguo to a safe place. Respectable « Apple’s grandfather » !!

photo

 

6, « Lead away the sheep by the way » :

The same day, at midday, on the road leading to the grand father's house, the firemen  having seen us negociating to enter the zone, told us of a place where there was a dog, shut in a cage.  

Once there,  the volunteers did in fact find a frightened dog in a cage which was fixed to the ground. Fortunately the cage wasn't locked : the padlock was simply attached to it. The dog, very docile, immediately went into another cage. The firemen accompanied us and the dog back to a safe place.

When at last the dog arrived in Taidaerxiao(see story above) the people were happy : that proved that there were living beings---human or animal---in that damaged zone.  

Thanks to the firemen and also  to"Pomme's" grand father, in a way,  one more dog was saved.

 

7, « Do we save them? » « Of course! That's two lives ! »
In small groups, rescuers were looking for, from door to door, survivors in a building,  shouting repeatedly, " Anyone here?" They heard all the time rather strange,weak voices answering coming from between the 17th and 30th floors "Anyone there?"
 Probably someone exhausted, they thought. Because of the explosion, most of the windows of the building had been pulverised and it was difficult to find them. For 3 hours they went up and down the stairs, going from one floor to another. In the end, they found themselves in front of a door where the voices were coming from.The door was intact but locked.  After having mentioned several methods, they decided to make a hole through which a slim policeman could get in. By way of survivors, he discovered a dog and a minah bird ! It was this, imitating the policemens' words ! "Do we save them?"  the policeman asked his superior. " Of course ! That's two lives anyway !

The rescuer was going to take the dog when the leader said : "First of all, the bird"  "Why?" Because he had suddenly remembered a story, where a minah bird  was next to a caged Tibetan mastiff ; each time someone tried to get closer to the dog, the bird shouted " Bite him, bite him !"...

First the bird, then the dog, the two animals found in the appartment were saved !

 

8, The calm and the rescue knowledge :

A dog owner contacted the rescue team by telephone, asking them to bring help to his dog and told them the following story :

After the first explosion, the head of a family wanted to escape with his dog, but the animal was so frightened by the noise of the explosion,it hid under the bed and refused to come out, in spite of its master calling to it.

When the man finally picked up his dog to leave, a heavy object fell, seriously injuring him. For all that, the wife didn't abandon the dog, on the contrary. She found another solution to leave the dog in a safe place, with food and water.

Having left only enough food and water for one day, ignoring that the evacuation could last several days, the wife began to be sad and to worry about the dog. Fortunatelly, the dog was saved too.

It was the self control and the rescue knowledge of the wife which led to the dog's survival.

 

During the rescue, we got to make a lot of new friends and were witnesses to many touching stories between Humans and Animals in critical moments. We would have liked to write them all.......Keep these few stories as souvenirs.

volontaires 3

The life of an animal is also a life !

Known or not, teams of volunteers and individual volunteers in groups of twos and threes, took part in silence in the rescuing of animals. We will continue with all our might rescuing animals , victims of this catastrophe, 

 

CAPP (中国动保力量 )

Stray Animal Rescue Team of Tianjin (天津流浪动物救助团队)

Stray Animal Rescue Centre, New Zone Binhai, Tianjin ( 天津滨海新区流浪动物救助平台)

YISHAN Commune. Tianjin (天津易善公社)

les volontaires 1

 

 

 "Bio Chemistry" saved by the soldiers

This is a dog rescued on the 16th August 2015 by soldiers of the Beijing defence corps for chemical weapons:

biochimie 3

These warm-hearted men affectionately called it "Bio Chemistry "

Bio-Chemistry" is very clingy, always under the soldiers' feet.


 

   biochimie 2 

 

THANK YOU  !!!

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 21:31

 

LES CHIENS DE TIANJIN 天津

TRAFIQUANTS → REFUGE → ADMINISTRATIONS LOCALES ?

English version below (merci à Maxine)

 

 

07 juillet 2015 :

Un camion roulant sur l’autoroute de TIANJIN (L’une des quatre municipalités chinoises relevant directement de l’autorité centrale) a provoqué un accident, en heurtant d’autres véhicules. On a découvert qu’il était rempli de chiens entassés dans de petites cages !!!

le camion 1

Très rapidement, des militants locaux, d’autres de Pékin ou d’ailleurs se sont rendus sur place.

militants sur place 5jpg mur de policiers 1

Parmi ces chiens se trouvaient des bergers allemands, des dogues du Tibet, des Huskies, des golden retrievers. Certains portant des colliers…

les chiens 3 les chiens 2  Pe

 

les colliers

Pendant ce temps, de nombreux amis ont décroché leurs téléphones. Les « Vieilles de Pékin » (http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-vous-n-etes-pas-vieilles-car-vous-etes-dans-l-action-125334114.html ) se sont rendues au Bureau représentant la ville de Tianjin à Pékin.

Vieilles de Pékin 2 Vieilles de Pékin 1 Vieilles de Pékin 5

Me. CAI Chunhong (http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-qui-a-tue-mars-109585359.html ) s’est rendue sur les lieux de l’accident.

Tous ont demandé aux services concernés d’appliquer TOUT SIMPLEMENT la loi et les règles corrélatives. Les directives sont données mais sur place, on refuse de les appliquer…

Les chiens attendent dans leurs cages…

militnats sur place 1

 

08 juillet 2015 :

  Une dame et son enfant retrouvent leur golden retriever, mais ils n’ont pas de droit de le récupérer :

https://www.youtube.com/watch?v=1c0HJuWA5ho&feature=youtu.be

La dame et son enfant 1

 

Les représentants du service de la quarantaine et la police locale rejettent le lieu de dépôt des cages proposé par les militants, emmenant de force le camion vers un endroit choisi par les trafiquants, à plusieurs dizaines de km de là et à seulement 3km7 d’un abattoir clandestin.

dongjian Wang suozhang 2

Durant tout le trajet, le camion a été escorté par environ 30 voitures de police, l’isolant ainsi des voitures des militants:

camion escorté par la police 2

A l’arrivé de tous, l’employé du service de la quarantaine refuse de descendre de sa voiture. Quand les militants l’invitent à présenter sa carte de travail, celui-ci montre son dégoût en gesticulant puis ôte son brassard sans mot dire.

Devant les questions posées par l’avocate, le directeur du service de la quarantaine ne répond pas franchement, se contentant de propos évasifs.

A la suite de durs échanges entre les différentes parties, il est décidé de ramener le camion au point de départ, mais les trafiquants commencent à manifester leur refus par de grandes scènes théâtrales. Le N°1 de la police locale ordonne alors le maintien de ce lieu choisi par les trafiquants et menace d’arrêter les militants contrevenants.

militnats sur place 1

Est-il apeuré à l’idée qu’une fois arrêtés, les trafiquants ne fassent des révélations compromettantes ?!!

Les militants lui demandent le document officiel justifiant l’ordre donné. « Les bureaux sont fermés », leur répond-on. …

 

Le n° 1 de la police locale avait promis aux militants qu’au nouvel endroit, ces derniers pourraient surveiller l’application de la loi mais une fois arrivés sur place, les militants se sont trouvés empêchés d’entrer par un mur de policiers dressé devant eux. Quant aux trafiquants, ils avaient libre accès !!

 

  Voici les vidéo qui montrent les militants violentés :

https://youtu.be/KXE-NzdJTzU

https://youtu.be/wYOxqBLsT7o

https://youtu.be/4WVUz81_u9E

Le responsable du Bureau représentant la ville de Tianjin à Pékin s’oppose sans ambiguïté à ce que les chiens soient déposés à l’endroit choisi par les trafiquants, mais le responsable du service local de la quarantaine n’a jamais répondu à ses appels. Et finalement, il a tout simplement éteint son portable.

Les représentants des militants ont tenté à plusieurs reprises d’établir une discussion avec le directeur du service de la quarantaine. Toutes leurs tentatives ont été vaines, le chef de la police locale prétendant que les militants n’avaient pas les compétences légales pour veiller à l’application de loi/des règles.

dongjian Wang suozhang

Des militants de Hong Kong se sont également rendus sur place et ont communiqué avec le directeur du service de la quarantaine. Ce dernier leur a demandé de contacté le service destiné à traiter les affaires concernant les Etrangers : ignorait t-il que la rétrocession de Hong Kong à la Chine a eu lieu en 1997 ?!!

Voici la nouvelle « installation » : une structure métallique, pas d’air, pas d’eau, pas d’isolation, il y règne une forte chaleur.

lieu de déchargement 1

 

Le directeur du service de la quarantaine reste coi devant les demandes d’explication des militants. Quand on lui demande quels intérêts il défend, il s’échappe soi-disant pour faire pipi puis s’enferme dans sa voiture.

 

Et les chiens attendent toujours dans leurs cages…

09 juillet 2015 :

Voici comment les chiens sont « déposés » par le personnel du service de la quarantaine :

Ils les frappent à l’aide de gros gourdins, ils frappent également les militants qui tentent d’empêcher cette cruauté. Finalement tous les militants ont été évacués de force.

Quelques militants ont toute même réussi à voir ce qui se passe :

D’une hauteur de 5 mètres, le personnel frappe violemment les chiens pour les forcer à sauter. Parfois, ils les jettent à terre. Tous ces chiens qui n’ont rien mangé et rien bu depuis 3 jours n’ont plus de force. La plupart tombe lourdement, causant de multiples fractures. Certains sont morts, d’autres tombent sur eux.

De cette « installation » ne parvient que cris et gémissements…

  Vidéo montrant le " déchargement ":

https://youtu.be/H4i5pxWsEi8

 

INTERROGEONS-NOUS :

TRAFIQUANTS → REFUGE → ADMINISTRATIONS LOCALES ???

 

XXXXX

 

DOGS OF TIANJIN 天津

TRAFFICKERS SHELTER  LOCAL ADMINISTRATION?

 

July 7th 2015 :

A truck travelling along the TIANJIN motorway ( One of the four municipalities directly under the Central Authority )was the cause of an accident, having hit other vehicles and it was discovered full of dogs squeezed into small cages !!

police sur place

Very quickly, the local militants, those from Beijing and elsewhere, went there. Among these dogs, there were alsatians, Tibetan mastiffs, Huskies, golden retrievers. Some were wearing collars...

militants sur place 3 militants sur place 4jpg les chiens 4 les chiens 2

les colliers

→ A video showing a lady and her child found their golden retriever, but they're not allowed to take it:

https://www.youtube.com/watch?v=1c0HJuWA5ho&feature=youtu.be

La dame et son enfant 2

After a long wait (the staff of the local quarantine service and the police were slow to arrive....) harsh negociations started between the militants' representatives and the local services involved.

In the meantime, numerous friends called the services involved.

The "Old Ladies of Beijing"  (http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-vous-n-etes-pas-vieilles-car-vous-etes-dans-l-action-125334114.html  )went to the Bureau which represents the town of Tianjin in Beijing.

Vieilles de Pékin 2 Vieilles de Pékin 3 Vieilles de Pékin 4

The lawyer Ms. CAI Chunhong (http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-qui-a-tue-mars-109585359.html) went to the place of the accident.

All asked one thing:  SIMPLY ENFORCE THE LAW and the correlative rules. Orders are given , but on the spot, they refuse to carry them out...

The dogs wait in the cages...

 

8th July 2015 :

The quarantine service representatives and the local police refuse the place for unloading suggested by the militants, obliging them to go to a place chosen by the traffickers, at several dozens of kilometers away and at only 3.7 km from a clandestine slaughterhouse...

camion escorté par la police 3

During the trip, the truck was escorted by around 30 police cars, isolating it in this way from the militants' vehicles...

militnats sur place 1

Once everyone had arrived, the quarantine service employee refused to get out of his car. When the militants asked him for his work permit, he waved his ( arms? mot manque en fr. ! )) disgustedly and took off his arm band without speaking.

At the lawyer's questions, the quarantine service director wouldn't answer frankly, being satisfied with vague remarks.

dongjian Wang suozhang

After very difficult exchanges between the different parties, it was decided o take the truck back to its starting point, but the traffickers show their refusal by making a big scene.  The head of the local police ordered then to maintain the place chosen by the traffickers and and threaten to arrest the offending militants. 

Is he worried that, once arrested, the traffickers would reveal something compromising ?  !!

Le bénéficiaire de la chaîne

The militants asked him for the official document which would justify his command, they were told that the offices were already closed. 

The head of the local police had promised the militants, that at the new place, they could check that the law was enforced by the quarantine service, but once arrived, the militants were forbidden to enter : The police blocked the way. As to the traffickers had free access ! !

mur de policiers 2

 The videos showing the activists assaulted:

https://youtu.be/KXE-NzdJTzU

https://youtu.be/wYOxqBLsT7o

https://youtu.be/4WVUz81_u9E

 

09 July 2015:

This is how the dogs are "unloaded" by the staff of the quarantine service :

They   beat them with large sticks, they hit the militants who try to prevent their cruel gestures. Finally, all the militants were thrown out.

A few militants however,managed to see what was happening.

From the height of 5 meters, the staff hit the dogs to force them to jump. Sometimes, they throw them from the truck. All these dogs, who haven't eaten or drunk for 3 days, have no strength. Most of them fall heavily, causing lots of broken bones; some of them are dead. The others fall on top of them. This "facility" is full of cries and whimpers. 

→ A video shouwing how the dongs are "unloaded":

https://youtu.be/H4i5pxWsEi8

 

WE WOULD LIKE TO ASK THIS QUESTION :

 

TRAFFICKERS →SHELTER → LOCAL ADMINISTRATION???

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 10:10

Y-U-L-I-N 玉林!!!

English version below

Deutsche Fassung unten

Versión española abajo

(Merci beaucoup à Geneviève, Maxine, Nidia)

STOP THE YULIN DOG MEAT EATING FESTIVAL :

https://www.change.org/p/president-of-the-people-s-republic-of-china-stop-the-yulin-dog-meat-eating-festival?recruiter=1335353&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_facebook_responsive&utm_term=des-lg-action_alert-no_msg&fb_ref=Default

 

J-VXSV--Z0PSJEI9----RME

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ça commence, ça recommence --- de plus belle…

Très tôt le matin. Le Grand Marché est déjà noir de monde. L’odeur pestilentielle, les cris d’épouvantes poussés par les chiens, contrastent avec la frivolité que l’on peut lire sur les visages de l’assemblée. Les acheteurs sont bien moins nombreux que les simples « visiteurs ». L’attente du « spectacle » est palpable au sein de la foule amassée.

68419bd8jw1etcmwazxs8j20zk0qogph

 

Les photos suivantes parlent d’elles-mêmes :

68419bd8jw1etcmwoh1hbj20zk0qotdb 68419bd8jw1etcmwti4haj20zk0qo428

L’écœurement est à son comble lorsque les trafiquants, voyant l’hésitation des militants à acheter des chiens, se mettent, pour forcer la vente, à attacher les chiens sur le dos, à les battre, à les piquer violemment… provoquant alors les cris déchirants de ces chiens :

6dcb8e97jw1etcw74sf24j20k00qo0ww

Certains habitants vendent leurs propres chiens, de préférence aux militants. Et cela pour deux raisons : 1 ça se vend plus cher, 2, ils gardent la « CONSCIENCE » tranquille !!!

Partout où nous sommes passés, nous avons été « escortés » ou suivis par des policiers en civil. Toutes nos actions ont été contrôlées, contrecarrées :

68419bd8jw1etbnhdahclj20zk0qomzu

Des « contrôleurs » de marchés nous ont interdit de prendre des photos, de filmer ; plusieurs dizaines de personnes nous ont hués et raillés, nous ont cogné, ils ont même arrachés nos téléphones portables et nos appareils photos ! La caméra vidéo de CNN a été endommagée par un projectile, une vieille femme a menacé le caméraman au couteau !

68419bd8jw1etbnhav53aj20zk0qotev

En plein jour, une militante (Mme DU Yufeng:  http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-rapport-en-provenance-de-l-enfer-107470933.html ) s’est faite volé son sac à main, arraché violemment par deux « gaillards ». Dans le sac se trouvait la donation qu’elle avait reçue pour sauver quelques chiens, soit plusieurs milliers de yuans (environ mille euros). Les « contrôleurs » et l’un des policiers en civil sur place n’ont pas bougé. Mme DU Yufeng a porté plainte mais la police refuse de se rendre sur place:

photo 2

Des policiers en civil ont arraché les banderoles des militants :

81f6173ejw1etf54jdxxdj20zk0qo7br

Une journée d’enquête acharnée nous a permis de découvrir que le service de « sécurité alimentaire » trompe l’opinion publique et que leurs directives ne sont que LETTRES MORTES : partout ce ne sont que massacres et « commerce » de vies !!

005I5Njxjw1etbie0rfdwj30cd0iodiu (1)

Pendant plusieurs jours, une enquête a été menée sur place par un groupe composé de cinq avocats chinois (dont Me CAI Chunhong 蔡春红 : http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-qui-a-tue-mars-109585359.html ) et de militants.

68419bd8jw1etbnh566c4j20qo0zkq7j

 

622 Chinois se sont portés partie civile en fournissant leurs vrais noms, leur numéro de téléphone portable et leur numéro de pièce d’identité !!! :

68419bd8jw1etb1kw5d7zj20hs0yj4ca

 

 

4 dossiers de plainte ont été adressés respectivement aux organismes suivants :

68419bd8jw1etd9g51fwuj20qo0zkgq1

Agence locale de Surveillance des Produits Alimentaires et Pharmaceutiques ;

Comité locale de Sécurité Alimentaire ;

Bureau exécutif local sur l’application de la loi urbaine ;

Bureau local des Produits Aquatiques et de l’Elevage :

 

Le Bureau des Produits Aquatiques et de l’Elevage a bien reçu notre dossier :

81f6173ejw1etddm7bz58j20qo0zkdiq

Lors de notre visite à l’Agence de Surveillance des Produits Alimentaires et Pharmaceutiques, nous avons été accueillis» par une employée très agressive. M. LI Junqing, responsable du service, a refusé de décrocher son portable ; quant à notre tentative de le joindre sur son téléphone fixe, on nous a répondu que « c’était une erreur de numéro ».

CY)KW2DLM_S95BUP7V2T}6W

68419bd8jw1etd9g9a5pbj20zk0qotbi

Le Bureau exécutif sur l’application de la loi urbaine nous a réservé un accueil FROID. Personne dans le bâtiment n’était présent sinon un vieillard « en service », son pied nu posé sur une table.

Quand nous nous sommes rendus à la Mairie de YULIN (un bâtiment luxueux), plusieurs dizaines de policiers en uniforme et en civil sont sortis de nulle part et nous ont photographiés sans relâche. Ils nous ont interdit de les photographier en nous criant : « on vous arrachera vos portables». Les militantes présentes se font fait menacer par des habitants et des policiers. Un avocat a du s’interposer pour les protéger. Un véhicule de personnes en uniforme :

Personne n’a répondu à nos questions, à la manière de personnes ne comprenant pas le chinois. Lorsque nous les avons photographiés de loin, ils se sont dispersés précipitamment comme des oiseaux :

Cet homme vêtu en noir se dit être un passant mais il rentre et sort de la mairie en toute liberté. Lorsqu’on lui pose des questions, il tourne le dos tout en murmurant des choses inaudibles :

81f6173ejw1etde326qilj20zk0k1mzd

AUCUN ACCUEIL DE LA PART DE LA MUNICIPALITE LOCALE. LES MOYENS DE COMMUNICATION SONT PARALYSES.

« Grâce à » la propagande du gouvernement local, les habitants de Yulin considèrent que toute personne venant d’ailleurs est payée par des Etrangers antichinois… Nous avons été insultés dans la rue et nos affaires personnelles ainsi que notre matériel ont été arrachés :

81f6173ejw1etf54hggetj20zk0qoq77

 

Selon le Centre local de la prévention de maladies, Yulin est une zone de très haut risque de rage :

81f6173ejw1etfaj3to8pj218g0p1nag

Regardez cet homme : sa main gauche pend un chien, sa main droite serre un enfant de trois, quatre ans:

__1 (1)

 

YULIN, VOUS ETES SYNONYMES DE HONTE !!!

 

 

 

Y-U-L-I-N玉林!!!

 

STOP THE YULIN DOG MEAT EATING FESTIVAL:

https://www.change.org/p/president-of-the-people-s-republic-of-china-stop-the-yulin-dog-meat-eating-festival?recruiter=1335353&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_facebook_responsive&utm_term=des-lg-action_alert-no_msg&fb_ref=Default

 

J-VXSV--Z0PSJEI9----RME

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

It's starting, it's starting again....and even more so.

Very early in the morning. The Big Market is already swarming with people. The pestilential smell, the terrified cries of the dogs, are a contrast to the frivolity seen on peoples' faces. The customers are a lot fewer thanordinary"visitors". The expectations of the crowd for the "show" are tangible. 68419bd8jw1etcmwazxs8j20zk0qogph

The following photos speak for themselves :

68419bd8jw1etbwfyiu1ej20zk0qoq5y 68419bd8jw1etbwfxd54dj20zk0qo76s

68419bd8jw1etbnh2sz59j20qo0f2di8 68419bd8jw1etbwfftvmhj20zk0qojtw 68419bd8jw1etcmwqo9c1j20qo0zk77j 68419bd8jw1etcmww14qgj20qo0zkdjl

Nausea is at its highest when the traffickers, seeing the militants' hesitation at purchasing the dogs, begin tying the dogs on their backs, in order to force the sale, beating them, violently pricking them.....provoking harrowing cries from the dogs :

6dcb8e97jw1etcw76xiboj20k00qoq6i

Some inhabitants sell their own dogs, preferably to the militants for two reasons : 1 it's sold for more, 2, they keep a clear "conscience" !!!

Everywhere we went, we were "escorted" or followed by police in plain clothes. All our actions were checked,thwarted.

Market "inspectors" forbade us to take photos, to film; several dozen people booed and mocked us, hit us, they even snatched our mobile phones and our cameras ! The CNN video camera was damaged by a projectile, an old woman threatened the cameraman with a knife !

68419bd8jw1etbnh8o1gcj20zk0qo77f

In plain daylight Mme DU Yufeng (a militant : http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-rapport-en-provenance-de-l-enfer-107470933.html ) had her bag stolen, snatched violently by two "guys". In the bag was the donation she'd received to save some dogs, several thousand yuans (about 1000 €). The "inspectors " and one of the plain clothes policemen didn't move a muscle. Mme DU Yufeng made a complaint but the police refused to go.

Plain clothes policemen tore down the militants' banners : 81f6173ejw1etf54k6dvqj20zk0qotdv A day's relentless enquiry allowed us to discover that the department of "food safety" is deceiving public opinion and that their orders GO UNHEEDED : everywhere are killings and "trading" of lives !!

For several days, an enquiry was held there by a group of 5 Chinese lawyers ( one of whom was M. CAI Chunhong 蔡春红: http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-qui-a-tue-mars-109585359.html ) and militants. :

68419bd8jw1etd9gcdqd3j20qo0zkdjq

622 Chinese filed a civil case, giving their real names, their mobile telephone numbers and the numbers of their identity cards !!!

68419bd8jw1etb1kw5d7zj20hs0yj4ca

 

4 complaints were filed, respectively against :

Local Agency of surveyance of foodstuffs and pharmaceuticals

Local committee for Food Safety,

Local executive office for the application of urban law

Local Office of Farm & Aquatic Products . Photos

 

Local Office of Farm & Aquatic Products has received our case file:

 

Local Agency of surveyance of foodstuffs and pharmaceuticals , we are greeted by a very agressive employee and M. LI Junqing, director of the department, refuses to answer his mobile phone; when we try to reach him on his land line, we're told that we "did a wrong number"

Local executive office for the application of urban law gave us a very COLD reception : Nobody in the building except an old man "on duty", with his bare foot up on a table.

68419bd8jw1etd9gaowa2j20zk0qogos

 

When we went to the YULIN town hall, (a very luxurious building ) several dozen plain clothes and uniformed policemen came out of nowhere, taking endless photos of us, and forbidding us to take their photos, shouting : " We'll take away your mobiles". In order to protect the women, a lawyer almost came to blows :

81f6173ejw1etdc2orgtaj20u00i0q5k

A vehicle of people in uniform :

No-one answers our questions, it's as if nobody understands Chinese. When we take photos from a distance, they scatter quickly like birds.

 

This man dressed in black says he's a passer-by but he enters and leaves the town hall quite freely. When we ask him questions, he turns away, murmuring something we don't hear :

 

NO WELCOME FROM THE LOCAL AUTHORITY; COMMUNICATION IS PARALYSED.

"Thanks to" the local government propaganda, the YULIN inhabitants think that everyone coming from elsewhere is payed by anti-Chinese foreigners.....

81f6173ejw1etf54i6z95j20jz0zkgo3

We are insulted in the street and our personal belongings and equipment are snatched.

 

According to the local Centre for the Prevention of Illness, Yulin is a highly dangerous zone for rabies :

81f6173ejw1etfaj3to8pj218g0p1nag

Look at this man : his left hand is hanging a dog, his right hand is holding a child of three or four years of age :

__1 (1)

 

YULIN, YOUR NAME IS SHAME ! ! !

 

 

Y-U-L-I-N玉林!!!

 

STOP THE YULIN DOG MEAT EATING FESTIVAL:

https://www.change.org/p/president-of-the-people-s-republic-of-china-stop-the-yulin-dog-meat-eating-festival?recruiter=1335353&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_facebook_responsive&utm_term=des-lg-action_alert-no_msg&fb_ref=Default

 

J-VXSV--Z0PSJEI9----RME

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Es fängt an; es fängt wieder an… noch einmal!

Sehr früh am Morgen ist der große Markt schon voll mit Leuten. Der fürchterliche Gestank, die vor Entsetzen ausgestoßenen Schreie der Hunde kontrastieren mit der Leichtsinnigkeit, die von den Gesichtern der Menge abzulesen ist. Es gibt wesentlich weniger Käufer als einfache „Besucher“. Man spürt deutlich, dass die Menschenmenge das „Schauspiel“ erwartet.

Die folgenden Fotos sprechen für sich:

68419bd8jw1etcmwuj13ej20zk0qojuf 68419bd8jw1etcmwqo9c1j20qo0zk77j 68419bd8jw1etbwfw7ygsj20hs1a61kx

 

Der Ekel erreicht seinen Höhepunkt, als die Schwarzhändler, indem sie sehen, wie die Tierschützer zögern Hunde zu kaufen, den Verkauf anregen wollen: sie binden die Hunde auf dem Rücken an, verprügeln sie, stechen sie heftig an… und lösen die herzzerreißenden Schreie dieser Hunde aus. Manche Einwohner verkaufen ihre eigenen Hunde, lieber den Aktivisten. Und das aus zwei Gründen: erstens verkauft es sich teurer, zweitens haben sie ein „gutes“ GEWISSEN!!!

 

Überall, wo wir gegangen sind, sind wir „geleitet“ worden, oder von Polizisten in Zivilkleidung gefolgt. All unsere Handlungen sind kontrolliert, vereitelt worden:

 

Marktprüfer “ haben uns verboten Fotos zu nehmen und zu filmen; mehrere Dutzende von Leuten haben uns ausgepfiffen und verspottet, haben uns verprügelt, sie haben uns sogar unsere Handys und Fotoapparate aus den Händen gerissen ! Die Videokamera von CNN ist von einem Wurfgeschoss beschädigt worden, eine alte Frau hat den Kameramann mit einem Messer bedroht!

Bei hellem Tag ist einer Aktivistin (Frau DU Yufeng: http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-rapport-en-provenance-de-l-enfer-107470933.html ) ihre Handtasche von zwei „Burschen“ gerissen worden. In dieser Handtasche befand sich die Schenkung, die sie bekommen hatte, um einige Hunde zu retten, nämlich mehrere Tausende Yuans (etwa tausend Euro). Die „Prüfer“, und einer der Polizisten in Zivilkleidung, die vor Ort waren, haben sich nicht gerührt. Frau DU Yufeng hat eine Strafanzeige gestellt, aber die Polizei will nicht dorthin gehen.

photo 1

 

Polizisten in Zivilkleidung haben die Spruchbänder der Aktivisten von den Händen gerissen:

Nach einem Tag unermüdlicher Untersuchung haben wir entdeckt, dass das Amt, das für die „Sicherheit der Ernährung“ sorgen soll, die Öffentlichkeit betrügt und dass seine Richtlinien unbeachtet sind: überall ist es nur Gemetzel und „Handel“ mit Leben !!

Mehrere Tage lang hat eine Gruppe von 5 chinesischen Rechtsanwälten (unter denen Herr Rechtsanwalt CAI Chunhong 蔡春红: http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-qui-a-tue-mars-109585359.html​ ) und Aktivisten eine Untersuchung vor Ort geführt. Hier das Ergebnis :

622 Chinesen sind als Nebenkläger aufgetreten und haben ihre richtige Identität, die Nummer ihres Handys und die ihres Ausweises vorgelegt!!!:

68419bd8jw1etb1kw5d7zj20hs0yj4ca

 

4 Strafanzeigen sind gestellt worden, jeweils an:

68419bd8jw1etd9g51fwuj20qo0zkgq1

 

  • Das örtliche Kontrollamt der Lebensmittel und der Medikamente ;
  • Der örtliche Ausschuss zur Nahrungsmittelsicherheit;
  • Das Exekutivamt zur Umsetzung des städtischen Gesetzes;
  • Das örtliche Amt der Wasser- und Zuchtprodukte:

 

-Das Amt der Wasser- und Zuchtprodukte hat unsere Akte empfangen

- Auf dem Örtlichen Kontrollamt der Lebensmittel und der Medikamente werden wir von einer sehr aggressiven Frau „empfangen“ und Herr LI Junquing, der Abteilungsleiter, lehnt es ab auf seinem Handy zu antworten; als wir versuchen, ihn auf der Dienstleitung zu erreichen, wird uns geantwortet, wir hätten „eine falsche Nummer gewählt“.

- Das Exekutivamt zur Umsetzung des städtischen Gesetzes hat uns sehr kalt empfangen: niemand befand sich im Gebäude außer einem alten Mann „im Dienst“, mit dem nackten Fuß auf einem Tisch gelegt.

- Als wir zum Rathaus in Yulin gingen (ein luxuriöses Gebäude), kamen mehrere Dutzende von Polizisten in Uniform und in Zivilkleidung aus nirgendwoher und fotografierten uns ständig, indem sie uns gleichzeitig verbaten sie zu fotografieren und schrien: „dein Handy wird dir aus den Händen gerissen!“. Ein Rechtsanwalt ist beinahe handgreiflich geworden, um die Frauen zu beschützen.

Das Fahrzeug von Leuten in Uniform.

Auf unsere Fragen antwortet niemand; es ist, als ob sie kein Chinesisch verstehen würden. Wenn man sie mit Abstand fotografiert, zerstreuen sie sich schnell wie Vögel:

Dieser in Schwarz angezogene Mann stellt sich als ein Passant vor, aber er tritt frei ins Rathaus ein und auch noch aus. Wenn er gefragt wird, dreht er den Rücken und murmelt etwas Unverständliches vor sich hin:

81f6173ejw1etde326qilj20zk0k1mzd

 

Kein Empfang von Seiten der örtlichen Gemeinde. Die Kommunikation ist blockiert.

 

„Dank“ der Propaganda der örtlichen Regierung halten die Einwohner von Yulin jeden Fremden als jemanden, der von den antichinesischen Ausländern gezahlt wird… Wir werden auf der Straße beschimpft und unsere persönlichen Sachen so wie unser Material wird uns aus den Händen gerissen:

photo

 

Nach dem örtlichen Amt zur Vorbeugung der Krankheiten ist Yulin ein Gebiet, wo ein sehr hohes Tollwutrisiko herrscht:

81f6173ejw1etfaj3to8pj218g0p1nag

 

Schauen Sie sich diesen Mann an: mit der linken Hand erhängt er einen Hund, während er mit der rechten Hand ein drei- bis vierjähriges Kind hält:

__1 (1)

 

 

Yulin, Sie sind gleichbedeutend

mit Schande !!!

 

 

 

 

Y-U-L-I-N 玉林!!!

 

STOP THE YULIN DOG MEAT EATING FESTIVAL:

https://www.change.org/p/president-of-the-people-s-republic-of-china-stop-the-yulin-dog-meat-eating-festival?recruiter=1335353&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_facebook_responsive&utm_term=des-lg-action_alert-no_msg&fb_ref=Default

J-VXSV--Z0PSJEI9----RME

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

¡Empieza una y otra vez!.. cada vez peor.

 

Muy temprano por la mañana el mercado está repleto de gente. El olor pestilente y los chillidos dolorosos de los perros contrastan con la frialdad que se lee en los rostros de los presentes. Los compradores son pocos en comparación con la cantidad de curiosos. La expectativa del espectáculo es palpable en la masa de gente.

Las fotos que se muestran más abajo hablan por sí solas:

68419bd8jw1etbwfw7ygsj20hs1a61kx

68419bd8jw1etbnhbxh90j20zk0qoq56

El asco llega a su colmo cuando un traficante, ante el titubeo de los defensores de animales en la compra de los perros, empieza a amarrar los perros de espalda, a golpearlos y a picarlos con violencia para forzar la compra. Les alaridos de los perros son desgarradores.

Algunos habitantes venden sus propios perros, de preferencia, a los defensores de animales, lo que les permite: 1. Venderlos a mejor precio y 2. ¡Quedarse con la "consciencia" tranquila!

Por todas partes fuimos « escoltados » o seguidos por policías vestidos de civil. Todas nuestras acciones fueron controladas o incluso, retenidas:

“Controladores” del mercado nos prohibieron tomar fotografías o filmar. ¡Varias decenas de personas nos abuchearon, se burlaron de nosotros, nos golpearon y nos arrancaron los teléfonos celulares y las cámaras!

La cámara de video de CNN fue dañada por un proyectil, y una mujer de edad avanzada amenazó al camarógrafo con un cuchillo.

En plena luz del día, dos muchachos arrebataron violentamente el bolso de una defensora de los animales (Sra. DU Yufeng: http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-rapport-en-provenance-de-l-enfer-107470933.html​ ), quien traía en dicho bolso cerca de mil euros de donativos para salvar al mayor número de perros. Ante esto, ni la policía en civil ni los “controladores” del mercado reaccionaron. La Sra. DU Yufeng denunció los hechos, pero ningún policía aceptó ir al lugar del robo.

81f6173ejw1etf54frr88j20f00qota1

Los policías en civil arrancaron las banderolas de los defensores de los animales.

Una ardua jornada de investigación nos permitió descubrir que el servicio de “Seguridad alimenticia” engaña a la opinión pública y que sus directivas no son más que una pantalla. Por todos lados, todo es masacre y comercialización de vidas.

 

Durante varios días una investigación se llevó a cabo en el lugar mismo, por un grupo conformado por defensores de los animales y 5 abogados chinos (entre los cuales CAI Chunhong蔡春红: http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-qui-a-tue-mars-109585359.html​  ).

 

¡622 chinos aceptaron denunciar los hechos, dando su verdadero nombre, su número de celular y el número de su identificación!

68419bd8jw1etb1kw5d7zj20hs0yj4ca

4 denuncias fueron presentadas ante las siguientes instancias:

68419bd8jw1etd9g51fwuj20qo0zkgq1

  • La Agencia local de vigilancia de productos alimenticios y farmacéuticos
  • El Comité local de seguridad alimenticia
  • La oficina ejecutiva local sobre la aplicación de la ley urbana
  • La oficina de productos acuáticos y de cría. (Fotos)

 

Esta última confirmo la buena recepción de nuestras demandas.

En la Agencia local de vigilancia de productos alimenticios y farmacéuticos fuimos recibidos por un empleado muy agresivo. En nuestro intento por hablar con el Sr. LI Junqing, responsable del servicio, éste se negó a responder a nuestra llamada a su teléfono celular y en el número de la oficina nos respondieron que nos habíamos “equivocado de número”.

En la Oficina ejecutiva local sobre la aplicación de la ley urbana tuvimos un recibimiento FROID. No había nadie en el edificio más que un anciano “en turno”, con el pie descalzo extendido sobre la mesa.

 

Cuando nos dirigimos al ayuntamiento de YULIN (un edificio lujoso), varias decenas de policías uniformados y en civil, que no sabemos de donde salieron, nos fotografiaron sin cesar  y nos prohibieron fotografiarlos, al grito de “¡Te vamos a arrebatar tu celular!”. En su intento por proteger a las mujeres del grupo, uno de los abogados estuvo a punto de tener un confrontamiento físico.

 

Un vehículo de personas en uniforme:

Nadie respondió a nuestras preguntas, es como si no entendieran chino. Cuando los fotografiamos desde lejos, se dispersan tan rápido como si fueran pájaros.

 

Un hombre vestido de negro, que se dice transeúnte, entra y sale del  Ayuntamiento como si estuviera en su propia casa. Cuando le hacemos preguntas, nos da la espalda murmurando palabras que no alcanzamos a entender.

NADIE NOS RECIBE EN EL AYUNTAMIENTO. LA COMUNICACIÓN QUEDA PARALIZADA.

“Gracias” a la propaganda del gobierno local, los habitantes de Yulin consideran que toda persona que venga de fuera es pagada por los extranjeros “anti-chinos”. Se nos insulta en la calle, nos arrebatan nuestro material y nuestras pertenencias.

81f6173ejw1etf54hggetj20zk0qoq77

 

Según el Centro Local de prevención de enfermedades, Yulin es una de las zonas de más alto riesgo de rabia.

81f6173ejw1etfaj3to8pj218g0p1nag

Miren a este hombre: con la mano izquierda agarra un perro, con la derecha carga un niño de 3 ó 4 años…

__1 (1)

 

YULIN, ERES SINONIMO DE LA VERGÜENZA !!!

 

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 15:01

COMPTE RENDU DE LA PETITION

 « Mettre fin à cette pratique cruelle/End this cruel practice »

English version below (merci à Maxine)

 

Chers amis,

Grace à vous, la pétition « Mettre fin à cette pratique cruelle/End this cruel practice » lancée au mois de mars (http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/2015/03/une-horreur-au-nom-de-la-tradition.html ) a recueilli plus de 29,000 signature et plus de 7300 commentaires venant de 139 pays et régions (voir la liste ci-dessous).

https://www.change.org/p/info-cits-com-cn-mettre-fin-%C3%A0-cette-pratique-cruelle-end-this-cruel-practice?just_created=true

 

Deux listes : celle des signataires et celle des commentaires, une lettre et le lien de la vidéo ont été envoyés aux 35 ambassades/consulats chinois, également à China International Travel Service  (les noms de signataires et ceux qui l’ont commentée ôtés).

Nous remercions vivement à tous les amis qui l’ont signée, commentée et diffusée.

Nous tenons à remercier LIU Fang (刘芳), Morgane, Muzi et Albert EBRAHIMZADEH pour leur contribution à la réalisation de cette pétition.

 

MERCI POUR CES BŒUFS !!!

 

----------

 

REPORT ON THE PETITION

« Mettre fin à cette pratique cruelle/End this cruel practice »

 

Dear Friends

Thanks to you, the petition 'End this cruel custom" launched in March (http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/2015/03/une-horreur-au-nom-de-la-tradition.html) received more than 29.000 signatures and more than 7300 comments, coming from 139 countries and regions (see the following list )https://www.change.org/p/info-cits-com-cn-mettre-fin-%C3%A0-cette-pratique-cruelle-end-this-cruel-practice?just_created=true

 

Two lists, one of signataries and one of comments, a letter and the link of the video have been sent to the 35 Chinese embassies/consulates, and also to China International Travel Service (the names of the signatories and those who commented have been removed).

We give heartfelt thanks to all the friends who signed, commented on and circulated this petition.

We especially want to thank LIU Fang (刘芳), Morgane, Muzi and Albert EBRAHIMZADEH for their help in its realisation.

 

THANK YOU ON BEHALF OF THESE BULLS !!

 

Pays, régions de la participation ( 139 ):

Participating countries, regions ( 139 ): 

 

Afghanistan 

Afrique du Sud 

Albanie 

Algérie 

Allemagne 

Andorre 

Angola 

Arabie-Saoudite 

Argentine         

Arménie 

Aruba 

Australie 

Autriche 

Bahreïn 

Bangladesh 

Barbade    

Belgique 

Bermudes 

Bhoutan 

Biélorussie 

Bolivie 

Bosnie-Herzégovine 

Brésil 

Brunei

Bulgarie 

Cambodge   

Canada 

Chili 

Chine 

Chypre 

Colombie 

Corée du Sud

Costa Rica

Croatie 

Danemark 

Egypte 

Emirats Arabie-Unis 

Equateur 

Espagne

Estonie 

Etats-Unis 

Ethiopie 

Finlande 

France 

Guadeloupe ( France )

Guyane ( France )

Nouvelle-Calédonie ( France )

La Réunion ( France )

Polynésie ( France )

Géorgie 

Ghana 

Gibraltar 

Grèce       

Guatemala 

Guernesey (Saint Martin) 

Hongkong (Chine) 

Hongrie 

Ile de Man (Douglas) 

Ile Maurice 

Ile Mineurs (Etats-Unis) 

Les Turques-et-Caïques

Inde 

Indonésie

Irak 

Iran 

Irlande 

Islande

Israël 

Italie 

Japon 

Jersey 

Jordanie 

Kazakhstan 

Kenya 

Koweït  

Lettonie 

Liban 

Liechtenstein 

Lituanie 

Luxembourg 

Macao (Chine) 

Macédoine 

Malaisie 

Maldives     

Malte 

Maroc 

Mexique 

Moldavie 

Monaco 

Monténégro 

Mozambique 

Myanmar 

Namibie 

Népal 

Nigéria 

Norvège 

Nouvelle-Zélande 

Oman 

Pakistan 

Panama 

Paraguay 

Pays-Bas 

Pérou 

Philippines 

Pologne 

Portugal 

Qatar 

République Dominique 

République d’Quatuor

Roumanie 

Royaume-Uni 

Russie 

Saint Marin 

Salvador 

Samoa (Etats-Unis) 

Sénégal 

Serbie 

Singapour

Slovaquie 

Slovénie 

Soudan

Sri Lanka 

Suède  

Suisse 

Taiwan (Chine) 

Tanzanie 

Tchéquie 

Territoire Palestine

Thaïlande 

Trinité et Tobago 

Tunisie      

Turquie

Ukraine 

Uruguay

Vatican 

Venezuela 

Viêt-Nam 

Yémen 

Zambie    

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 12:35

UN ENSEIGNANT ETRANGER, TORTIONNAIRE DE CHATS ATTRAPE PAR DES MILITANTS DE CHINE

English version below (merci à Maxine)

 

Dans la ville de CHENGDU (province de SICHUAN), une chatte nommée Xiaoji et ses deux chatons de moins d’un mois, adoptés par un employé d’une boutique de tatouage et choyés par les autres employés ainsi que par les habitants et commerçants alentour, vivaient tranquillement --- jusqu’au 22 mars 2015…

Ce jour-là, vers 21h00, un étranger s’est rapproché discrètement à la cage où étaient les deux chatons. Il les attrapa, leur donna plusieurs coups de pied, les projetant en l’air, tout cela a duré plus d’une demie heure. Les scènes de torture sont entièrement enregistrées par la vidéo-surveillance :

 

675bec98jw1eqljeo3cu1j20hs0vkkcr

On entend un chaton crier puis on le voit être projeté en l’air et heurter lourdement un pilier, même scène pour l’autre chaton. Xiaoji, la mère, se précipite vers ses chatons puis, pousse des cris en regardant la cage… Peu de temps après, l’homme réapparaît dans la vidéo, prenant un chaton inconscient, il s’éloigne et on entend à nouveau un chaton crier, et on le voit être projeté en l’air une nouvelle fois. Au bout de trois ou quatre « lancements », l’homme ramasse un chaton par l’oreille et se dirige vers la cage.

Quelques heures plus tard, le cadavre d’un chaton éventré, deux membres postérieurs et la queue coupés est découvert dans sa cage…

« Quand j’ai vu les images de la vidéo et entendu les cris des chatons, j’ai tremblé de tout mon corps, saisie d’indignation ! » dit Mme. LIU Nuo, une technicienne de la boutique. « On voit distinctement qu’à peine la porte de la boutique fermée, un étranger est arrivé, portant attention à la cage. »

« Arrivée il y a un an, Xiaoji était une chatte errante à la recherche de nourriture. Adoptée dès lors, c’est plus qu’un animal de compagnie mais une véritable amie. La cage était toujours devant la boutique, ouverte, laissant Xiaoji et ses deux chatons libres de tout mouvement. Jamais on n’aurait pu penser qu’un psychopathe puisse se comporter de la sorte! »

675bec98jw1eqljdgxnedj20hs0vlt9v   675bec98jw1eqljeumvr7j20hs0npdgk

« Quelle cruauté !! Il faut être complètement malade pour faire cela à de si mignons chatons ! » déclare une voisine qui, réveillée par des cris désespérés de Xiaoji (la mère des deux chatons), a ensuite vu cette dernière rester debout à côté de la cage…

Xiaoji est adorée de tous les employés de la boutique. A la suite de cette affaire, une demi-journée de congé leur a été accordée pour pouvoir mener l’enquête et essayer de trouver le coupable. Très rapidement, l’homme « en chemise à carreaux » vu dans la vidéo-surveillance d’un magasin où deux étrangers étaient allés faire des courses a été retrouvé.

Ces informations publiées sur «weibo » (équivalant de facebook) ont rendu les internautes furieux. L’identité du coupable a été révélée : il s’agît d’un Australien nommé Freddy qui fut un enseignant dans un lycée en Chine et qui est soupçonné d’escroquerie:

1428242796000  1428242796002

Sous la pression, le tortionnaire a contacté une employée et demander pardon : « Quelques problèmes personnels m’ont démoralisé, j’ai bu et je ne comprends pas pourquoi j’ai fait ça. Pardonnez-moi, je ne recommencerai plus ».

675bec98jw1eqljesl72aj20np0hsdgw

 

 

Un ami de Freddy a déclaré ceci:

« De toute façon, en Chine, maltraiter des animaux n’est pas une infraction… »

 

xxxxxx

 

A FOREIGN TEACHER CAT TORTURER CAUGHT BY THE MILITANTS IN CHINA

 

In the city of CHENGDU (province of SICHUAN), a female cat named Xiaoji and her two less than a month babies, adopted by an employee of a tattoo shop and cared for by the other employees, and the inhabitants and trades people in the area, were living quietly….until 22nd March 2015

That day, around 9.00pm, a foreigner quietly approached the cage where the kittens were; caught them, kicked them several times, projecting them in the air. All this lasted more than half an hour.

The scenes of torture were all recorded on the video surveillance:

675bec98jw1eqljeo3cu1j20hs0vkkcr

A kitten’s cry was heard, and we see the kitten projected in the air before hitting a pillar, then, the same scene for another kitten. Xiaoji, their mother rushed to her little ones and suddenly started yelling towards the cage. . Shortly afterwards, the man reappears on camera, with an unconscious kitten, moves off, and again we hear a new cry, and the kitten “flies” off again. After 3, 4 times, the man grabs a kitten by the ear and goes towards the cage…

A few hours later, the body of a disemboweled kitten, together with two back legs and the tail cut off, was discovered in the cage.

« When I saw the pictures and heard the cries of the kittens in the video, I was so angry, and I was trembling all over». Said Mme LIU Nuo, a technician of the shop. « We can see clearly that as soon as the shop door was closed, a foreign man arrived, who examined the cage ».

« Xiaoji was a stray cat; a year ago she arrived looking for food, and she’s stayed ever since. We treat her as a friend not like a pet, so we always left the cage at the door, opened, leaving her to move as she wished, with her babies. We never thought that it would give that psychopath any ideas! »

675bec98jw1eqljexmu52j20hs0vldib    675bec98jw1eqljf004r2j20hs0vlwg0

« What cruelty!! How sick do you have to be, to do all that to such cute little cats »? Said a neighbor, who was woken up by the desperate cries of Xiaoji (the mother cat) and later saw her standing by the cage.

Xiaoji is loved by all the employees of the shop, and after this incident, they were given a half day off to allow them to find the culprit. Very rapidly, the man« in a checked shirtwas » found on another security video of another shop, where two foreigners went to do some shopping.

Information published on « weibo » (the Facebook equivalent) made the internauts furious and the identity of the culprit was quickly discovered: an Australian called Freddy. He was a teacher in a high school in China, and is suspected of cheating:

 1428242796001

Under pressure, the torturer contacted an employee to beg forgiveness. : «I’d been drinking, and some personal problems demoralized me. I don’t know why I did that. Please forgive me, I won’t do it again».

675bec98jw1eqljeqx47ej20hs0dc75l

One of his friends said this :

« Anyway, in China, brutalizing animals is not against the law... »

 

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 15:00

UNE HORREUR AU NOM DE LA TRADITION...

pétition à signer:

https://www.change.org/p/info-cits-com-cn-mettre-fin-%C3%A0-cette-pratique-cruelle-end-this-cruel-practice?just_created=true

 

 

Cette action a été conjointement préparée et lancée par Béatrice BECKER (https://www.facebook.com/Manuel.Forever.In.My.Heart)

et "Une loi pour les animaux de Chine"

Un grand merci à Flora (刘芳​ ) pour son efficace contribution

English version below ( merci à Maxine )

 

 

Appel à l’action

Dans certaines civilisations, on fête les morts.Pour certain(e)s la mort est l'occasion d'une belle cérémonie qui salue le départ de la personne vers un monde meilleur...

Hélas, dans certaines province ou région minoritaire autonome de Chine, ce départ est synonyme de martyre pour un animal qui n'y est pour rien, un bœuf que l'on attache à un poteau et auquel on assène des coups à la nuque jusqu'à ce que mort s'ensuive (voir vidéo et photos):
https://www.youtube.com/watch?v=V501TR6HeBQ&feature=youtu.be

 

Beuf maltraité 2

 

IMG_3946.

 

Comme tous les animaux torturés et maltraités, celui-ci tente désespérément d'échapper à un destin écrit d'avance. Comme tous les animaux torturés et maltraités, il meurt dans l'incompréhension totale de l'horrible traitement que l’être humain lui inflige.
 

Nous devons alerter le gouverneur de cette province/région et lui dire que ces pratiques inhumaines et inutiles doivent absolument être abolies et nuisent à l'image de la grande civilisation chinoise.
 

Nous nous devons d'aider nos amis chinois protecteurs des animaux qui luttent sur place avec tant de difficultés en diffusant cette pétition dans le monde entier.

La pétition sera envoyée aux différents ambassades de Chine.

 

xxxxxx

 

Call to action

petition to sign:

https://www.change.org/p/info-cits-com-cn-mettre-fin-%C3%A0-cette-pratique-cruelle-end-this-cruel-practice?just_created=true

This action was prepared and is launched, jointly, by
Béatrice Becker
( https://www.facebook.com/Manuel.Forever.In.My.Heart )
and "Une loi pour les animaux de Chine".
Many thanks to Flora (刘芳) for her vital contribution.

 

In certain civilisations, the dead are celebrated
 For some, death is the occasion for a beautiful ceremony which honours a person's departure to a better world.

Alas, in some provinces or  autonomous minority regions of China, this departure is synonymous to martyrdom for an innocent animal, an ox which is attached to a pole and which is battered on the neck until dead. (see video and photos):

https://www.youtube.com/watch?v=V501TR6HeBQ&feature=youtu.be

 

Beuf maltraité 3 IMG_3946.

 

Like all tortured and ill-treated animals, it tries desperately to escape from a predetermined destiny. Like all tortured and ill-treated animals, it dies totally unable to understand the horrible treatment inflicted on it by humans

We must alert the governor of this province/region and tell him that these inhuman  and useless customs are extremely damaging to the image of the great Chinese civilisation and that they must absolutely be abolished. 

It is our moral duty to help our Chinese friends, protectors of animals, who are fighting there with so much difficulty, by sending this petition out to the whole world.

 

The petition will be transfered to differents Chinese Embassies

 

 

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 18:40

ILS VOTENT, VOTENT, VOTENT… POUR LES ANIMAUX DE CHINE

English version below (merci à Maxine )

 

Comme tous les ans, les députés du Congrès National du Peuple et ceux du Comité national de la CCPPC (Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois) se réunissent à Pékin au mois de mars pour discuter et voter différents projets de loi.

Cette année, deux propositions de loi se sont fait remarquées :

« Proposition de loi de la PRC (République Populaire de Chine) contre la maltraitance animale»

hebergeur imagehebergeur imagehebergeur image

 

hebergeur image

 

« Proposition de loi pour l’interdiction de l’abattage des chiens et des chats ».

hebergeur imagehebergeur imagehebergeur image

 

hebergeur image 

Depuis plusieurs jours, des centaines de milliers de volontaires chinois de la protection animale et de simples citoyens chinois ont apporté un soutien historique à ces deux propositions :

 

Résultat du sondage le 8 mars 2015:

« Proposition de loi de la PRC (République Populaire de Chine) contre la maltraitance animale» 

pour: 1,252,351 ------------ contre: 158,290

hebergeur image

 

« Proposition de loi pour l’interdiction de l’abattage des chiens et des chats ». 

pour: 1,724,728 -------------- contre: 175,420

hebergeur image

 

Nous vous demandons de bien vouloir  diffuser cette publication.

 

MERCI AUX VOLONTAIRES DE CHINE !!!

QU’UNE LOI DE LA PROTECTION ANIMALE PUISSE VOIR LE JOUR LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE EN CHINE!!!

Merci à Morgane pour son aide technique.

xxxxxx

 

They're voting, voting, voting...for the animals of China

 

As every year, the MPs of the National Peoples' Congress and those of the National Committee of the CCPPC (Political consultitive Conference of the Chinese People ) get together in March in Beijing to discuss and vote for different bills.

This year, two bills are to be noted :

« Bill of the PRC ( People's Republic of China ) against animal ill-treatment».

hebergeur imagehebergeur image

hebergeur image

« Bill to forbid the slaughtering of dogs and cats »

hebergeur image hebergeur image

hebergeur image

For the past few days, hundreds and thousands of Chinese volunteers in Animal Protection and simple Chinese citizens have brought an historical support to these two projects:

 

Survey result on 8th Mars:

« Bill of the PRC ( People's Republic of China ) against animal ill-treatment».

for: 1,252,351 --------------------- against: 158,290

hebergeur image

 

« Bill to forbid the slaughtering of dogs and cats »

for: 1,724,728 --------------------- against: 175,420

hebergeur image

 

We ask you to please circulate this publication.

 

Thanks to the volunteers of China !

Pray that a law for Animal Protection see the light of day as quickly as possible in China !!!

Thanks to  Morgane for her technical support.

---------------------------

 

Flash :

au soir du 9 mars 2015 :

Le député Mr. ZHENG Xiaohe (郑孝和) à l’origine de l’une des deux propositions de loi a été interviewé par Ms. ZHENG Dan (张 丹), journaliste chinoise

( http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-la-jeunesse-chinoise-espoir-des-animaux-en-chine-deux-colonies-de-vacances-d-ete-2014-124569485.html   

http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-dongbaowang-premier-site-chinois-entierement-dedie-a-la-cause-animale-121814594.html

http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-essais-sur-les-animaux-premier-livre-chinois-dedie-a-la-cause-animale-101305630.html

Lors de l’interview, le député a montré à la journaliste un document montrant la proposition de loi co-signée par une trentaine de députés : condition obligatoire pour permettre à une proposition de loi d’entrer dans l'ordre du jour ( projet de loi ).

 

hebergement images

MERCI INFINIMENT A CES DEPUTES !!!

 

News flash :

Evening of 9th March, 2015 : The MP Mr ZHENG Xiaohe (郑孝和) the initiator of one of the two bills, was interviewed by Ms. ZHENG Dan (张 丹), Chinese journalist

( http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-la-jeunesse-chinoise-espoir-des-animaux-en-chine-deux-colonies-de-vacances-d-ete-2014-124569485.html

http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-dongbaowang-premier-site-chinois-entierement-dedie-a-la-cause-animale-121814594.html

http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-essais-sur-les-animaux-premier-livre-chinois-dedie-a-la-cause-animale-101305630.html )

During the interview, the MP showed the journalist the document showing that the bill had been co-signed by about thirty MPs : the mandatory condition to allow a bill to enter the order of discussion.

 

hebergement images

 

Many thanks to these MPs ! ! !

Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 22:30

ENQUETE CHINOISE SUR LA PROVENANCE DE LA VIANDE DE CHIEN

1

La plupart est volée ou arrachée, chiens fraîchement abattus et autres

English version below (merci beaucoup à Maxine)

 

- D’où viennent les chiens dont on consomme la viande?

- Existe-t-il vraiment « des élevages » de chiens « de consommation » ?

- Quelles sont les garantis quant à la viande canine et à ses produits transformés?

 

Pour pouvoir répondre à toutes ces questions, le journaliste de « La Jeunesse chinoise » (中国青年网) s’est rendu à PEIXIAN (沛县), province de JIANGSU (江苏) et JIAXIANG (嘉祥), province de SHANDONG (山东).

ELEVAGE DE CHIENS INTROUVABLE DANS UN SOIT-DISANT « GRAND DISTRICT D’ELEVAGE »

Selon les médias, FAN Xiantao (宪涛), s’autoproclamant  Président de l’association d’élevage de chiens de consommation, distingue les chiens en trois catégories : les petits tels que les chihuahuas qui sont des chiens de compagnie ; les chiens policiers et les chiens guides d’aveugles qui sont des chiens de travail ; enfin les chiens sans pédigrées vivant à la campagne et ceux d’élevage qui sont des chiens « de consommation».

Il déclare ouvertement : « protégeons les chiens de compagnie, ne tuons pas les chiens de travail, tuons uniquement les chiens « de consommation ». »

FAN Xiantao (宪涛), donne deux explications sur la provenance des chiens. D’abord il a affirmé que PEIXIAN (沛县) était un grand district de production industrialisée de viande de chiens en précisant que le nombre de chiens était d’environ un million et que par ailleurs, chaque année plus de six cents mille chiens étaient abattus pour « maintenir l’équilibre écologique », sinon il y aurait « surpopulation de chiens »; à un autre moment, il indique que chaque année, l’entreprise n’abat qu’environ cent mille chiens, parmi lesquels 20% seulement sont des chiens «de consommation » élevés par l’entreprise, tout le reste est venu de « points d’achat du pays tout entier ».

Lors de sa récente enquête, le journaliste a remarqué d’innombrables restaurants de toutes tailles spécialisés « viande de chiens », mais beaucoup de patrons de ces restaurants affirment que « les chiens sont achetés ailleurs ». Alors évidemment, on ne peut pas s’empêcher de se poser la question: « Pourquoi acheter les chiens ailleurs puisque PEIXIAN (沛县) est en surpopulation canine » ?

Des données médiatiques ont montré que plusieurs élevages de chiens « à consommation » ont été créés dans différents lieux de PEIXIAN (沛县) « amenant l’élevage local sur orbite d’une production industrialisée ». Or sur ces lieux, le journaliste n’a vu que quelques familles élevant des chiens de race ou vendant leurs chiots. Aucun élevage n’a été découvert. Les villageois disent tous qu’ils « n’ont jamais entendu parler d’élevage de chiens « de consommation » ».

Les documents du site web « Viande de chien de FANKUAI » (狗肉) montrent qu’un centre d’élevage a été programmé en 1997 dans la province de JIANGSU (江苏).

Après bien des recherches, le journaliste a enfin appris que leur centre se trouverait à…Mais une fois arrivé sur place, pas de centre ! Beaucoup de villageois disent que FAN Xiantao (宪涛) avait en effet élevé des chiens, mais surtout des « chiens de race ». Son centre d’élevage a été démoli il y a bien des années, pour « construire un jardin public ».

Le journaliste s’est ensuite rendu à la nouvelle adresse où FAN Xiantao (樊宪涛) est sensé habité, pas de centre d’élevage non plus malgré les recherches. Il semblerait qu’il y ait un « centre d’élevage de chiens « de consommation» » mais personne ne l’a vu.

 « On n’en a jamais entendu parler», ont dit plusieurs villageois.

 Chiens en attente d’être abattus : 

1

Plus tard, le journaliste s’est rendu au « Centre de production de viande canine de FANKUAI», il s’est trouvé devant une porte fermée à double tours. Alors qu’il se renseigne sur l’existence d’un éventuel centre d’élevage, on lui a dit qu’il n’y en a jamais eu.

Pas loin du centre, un patron de restaurant spécialisé « viande de chiens » a dit au journaliste : « tout est acheté ailleurs, on a jamais entendu parler d’élevage ».

 Il n’a pas menti : de nombreux fabricants établis depuis longtemps, utilisant de la viande de chiens fraîchement abattus l’ont confirmé : « pas d’élevage de chiens « de consommation ici », on n’y gagnerait rien ».

DING Xinghu, éleveur de chiens de race, a fait son calcul auprès du journaliste : le coût total pour obtenir un chien d’environ 20 kg est de plus de 400yuan (soient environ 55€60), son prix de vente (pour la viande) est d’environ 10 à 12 yuans (soient environ de 1€39 à 1€66) par kilo. Il est donc impossible de gagner de l’argent en élevant des chiens « de consommation ».

 

Les grands producteurs de viande de chiens dévoilent les secrets de sa provenance

ZHANG Jin, le patron d’une boucherie très connue de viande de chiens dit au journaliste de « La Jeunesse chinoise » (中国青年网) que sa boucherie est la plus grande productrice de viande de chiens fraîchement abattus de PEIXIAN (沛县) : « l’été, saison basse, plus de cent abattages par jour ; l’automne hiver, haute saison trois à quatre cents par jour ». Cependant, les chiens de cette boucherie ne proviennent pas de centres d’élevage : « Ils sont tous acheté ailleurs».

« Il n’y a pas de centres d’élevage à PEIXIAN (沛县). C’est quoi la race de chiens de consommation » ? Il révèle ensuite : « Il y a à peu près 10 ans de ça, on a entendu ici (PEIXIAN) qu’il y avait des races de consommation comme « Noir du nord de JIANGSU ou Jaune du nord de JIANGSU, tout ça c’était du bidon, c’était pour que les gens achètent les chiots. Plus personne ne le fait maintenant ».

ZHENG Jin dit au journaliste que les chiens qu’il abat viennent principalement des villes de HUAXIAN (滑县) et SHANGQIU (商丘), province de HENAN河南), XINZHOU (忻州), province de SHANXI山西,  certains sont venus aussi des provinces d’ANHUI 安徽 et de SHANDONG山东.

« La plupart de ces chiens sont volés par des trafiquants, une petite partie est achetée, les petits trafiquants les vendent aux grands, moi, je n’achète qu’auprès des grands ».

« Pas de contrôle pour ces chiens volés »? demande le journaliste.

« Ça arrive mais pas de souci, sauf si c’est des gens de la sécurité publique. Je serais alors obligé de leur donner les informations concernant le fournisseur».

D’après ZHENG Jin, 1500 à 2000 chiens sont abattus chaque jour dans les différentes boucheries de PEIXIAN (沛县), mais aucun ne vient de l’élevage, selon ZHENG Jin : « Personne n’élève de chiens de consommation ici, ce n’est pas rentable du tout».

Arbalète utilisée par les voleurs de chiens : 

2

ZHANG Jin a révélé trois façons de voler les chiens :

Un anneau fait de fil de fer ;

De la viande mélangée au cyanure ;

Une arbalète empoisonnée au cyanure ou anesthésiant.

Beaucoup de chiens achetés portent encore  des fils de fer au cou.

A la question posée par le journaliste à savoir : Peut-on être empoisonné en mangeant de la viande de chiens empoisonnés au cyanure ? ZHANG Jin répond que « En général, la quantité de produit administrée n’est pas très importante. En plus, les clients ne mangent qu’une portion d’une assiette commune, ils ne ressentent rien sur le coup ».

Deux genres : chiens fraîchement abattus et autres

Le journaliste a trouvé comme preuve le « Verdict de jugement pénal N°413-2014 du Tribunal de PEIXIAN (沛县), province de JIANGSU (江苏)» démontrant que l’accusé  « achetait auprès de LU (condamné) des chiens, sachant très bien qu’ils étaient empoisonnés », les transformait en viande qu’il commercialisait ensuite, constituant ainsi le crime de « transformer et de commercialiser des aliments empoisonnés et nuisibles ».

ZHANG Baolian (traduction phonétique), le fils de ZHANG Jiwei, patron d’une boucherie spécialisée en viande de chiens confirme avoir travaillé dans une entreprise qui transforme surtout de la viande de chiens abattus depuis un certain temps. « On n’utilise que des chiens pas fraîchement abattus, parfois, des chiens sont déjà pourris ». Il raconte au journaliste qu’il avait dépouillé en personne des chiens abattus depuis un certain temps, la chair de ces chiens avariés, verdâtres, sentait extrêmement mauvais. Ça rapporte deux yuans (soient environ 0€27) pour dépouiller un chien.

« Actuellement, toute la viande emballée, vendue dans les supermarchés de PEIXIAN (沛县) est fabriquée avec des chiens pas fraîchement abattus  … ».

 

ENQUETE CHINOISE SUR LA PROVENENCE DE LA VIANDE DE CHIEN

2

Mensonge sur l’élevage de chiens « de consommation » : un chien engraissé c’est un chien de consommation

 

«L’élevage de chiens de consommation » est depuis toujours la partie la plus mystérieuse de cette très longue chaîne « industrielle ». Nombreux « professionnels » du métier affirment en public l’existence de centres d’élevage professionnels de chiens de consommation, sans en dévoiler les détails. De l’extérieur, on a toujours du mal à connaître la vérité.

Après avoir contacté plusieurs centres d’élevage dont on peut voir les coordonnées sur le réseau internet, le journaliste de « La Jeunesse chinoise » (中国青年网) a été orienté vers le district de JIAXIANG (嘉祥) de la ville de JINING (济宁), province de SHANDONG (山东) et s’y est rendu.

 

« Une race croisée de dogue du Tibet mâle et de berger femelle »

« Vous gagnerez de l’argent, c’est sûr », dit Mr. SI, un vendeur, qui présente avec enthousiasme des chiots à reproduire auprès du journaliste, soutenant que ces chiots sont « Une race croisée de dogue du Tibet mâle et de berger femelle ».

Selon lui, le coût de revient total d’un chien une fois engraissé est inférieur à 600 yuans (soient environ 83€30) tandis que le prix de vente au marché est de 1040 yuans (soient environ 144€40) au minimum, dégageant ainsi un bénéfice d’environ 400 yuans (soient environ 55€60). 

Dans un entrepôt, les vendeurs sont entrain de choisir des chiens pour les vendre:

3

Dès l’entrée, une odeur épouvantable assaille les narines, ça donne envie de vomir. Sur place, le journaliste voit plusieurs chiots de deux à trois mois, enfermés.

A première vue, ils sont de toutes races, rien de particulier, simplement des chiens « ordinaires ».

« Ce sont des chiots croisés provenant de races pures ? Mais ça ne se voit pas ? » Réplique le journaliste.

« C’est comme ça. Tu peux vérifier, on est réputé dans tout le pays ». Lui a répondu le vendeur.

Le journaliste examine soigneusement les chiots qu’il a choisis, sans pouvoir vérifier les dires du vendeur.

Une seule chose est bien connue de tous : que ce soient les dogues du Tibet ou les bergers, leurs chiots se vendent à près d’un millier, voire plusieurs milliers de yuans par unité ; alors que les chiots « de consommation » croisés ne se vendent qu’à cent ou deux cents yuans par unité. Préférer vendre de la marchandise moins rentable n’est pas logique ni commercial.

A cette question posée par le journaliste, un vieil homme sourit, sans y répondre. Enfin, il dit au journaliste que ce dernier peut se renseigner auprès de l’électricien du village WANGGUANTUN qui élève aussi des chiens « à consommation ».

Au village WANGGUANTUN, l’électricien en question --- également éleveur de martre/zibeline --- dit au journaliste qu’il a effectivement élevé des chiens « à consommation » il y a quelques années. Mais quand je nourrissais les chiens avec de la chair de martre/zibeline, « je perdais de l’argent, alors j’ai abandonné ». Il déclare en toute franchise que « le prix d’achat d’un chien est de 16 yuans par kilo (soient environ 2€22) en haute saison, seulement 5 à 6 yuans (soient environ 0€69 à 0€83) en basse saison, on ne peut pas gagner d’argent du tout ». Autre chose douteuse : personne dans le village de LAOSENGTANG ou dans d’autres villages aux alentours n’achète de chiots bien que cela puisse les « enrichir » comme le prétendent certains.

Un chauffeur qui faisait exclusivement ce « business » a frappé juste : « Tout ça c’est pour tromper les gens, surtout vous, les gens d’ailleurs ».

 

Les chiots sans race vendus comme des chiens « à consommation »

« Je vous conseille d’en acheter au moins 40, une dizaine ou une vingtaine ne sert à rien. On gagne de l’argent en jouant sur la quantité. Avec ma technique, je vous garantis que vous pouvez gagner de l’argent », dit d’un ton assuré YAN Xiangcheng, le directeur du Centre d’élevage de chiens « à consommation » de JINING (济宁) aux deux « clients » venus de YINCHUAN (银川), Région Minoritaire Autonome de NINGXIA (宁夏). Ce « businessman » de chiens est tatoué aux bras, une chaîne en or autour du cou.

Sur le mur du bureau, sont accrochés des panneaux: 

4

« Unité de travail faisant l’objet d’une protection importante du Commissariat LAOSENGTANG, district de JIAXIANG (嘉祥) » ;

« Elevage modèle de JIAXIANG (嘉祥) », label délivré par le gouvernement local ;

« Entreprise pionnière », label délivré par le Comité Scientifique et Technologique de la province de SHANDONG (山东) en 2005.

 

 ...

------

 

CHINESE ENQUIRY INTO THE SOURCE OF DOG MEAT

1

 Most are stolen or snatched ( consumption of ) live and dead dogs. recently slaughtered dogs and others

 

- Where do the dogs whose meat we eat, come from ?

- Do "edible dog" farms" really exist?

- What are the guarantees concerning dog meat and its processed products?  

In order to be able to answer all these questions, the journalist from "Chinese Youth" (中国青年) went to PEIXIAN (沛县) in the JIANGSU (江苏) province and  JIAXIANG (嘉祥) in the province of  SHANDONG (山东).

 

DOG FARM NOWHERE TO BE FOUND IN A SO-CALLED " GREAT FARMING DISTRICT"

According to the media, FAN Xiantao (樊宪涛) self-named "President of the edible dog farm association" puts dogs into three categories : the little ones like the chihuahua are pets; dog police and guide dogs for the blind are working dogs and the dogs with no breed, living in the countryside and those of the breeding farms are "edible" dogs. He frankly declares : "protecting pets, not killing work dogs, and to killing only "edible" dogs.

FAN Xiantao (宪涛) gives two explanations on the origin of the dogs. At one point he affirmed that PEIXIAN (沛县) was a large district of industrialised production of dog meat, explaining that the number of dogs is approximately one million and that each year more than 600.000 dogs are killed in order to "maintain an ecological balance", otherwise there would be an "over-population of dogs" ; at another point, he pointed out that each year, the company only slaughters 100.000 dogs, amongst which, only 20% are "edible" dogs, bred by the entreprise, the rest coming from "purchase points over all the country"

During the recent enquiry, the journalist noticed many dog meat restaurants of all sizes, but a lot of the restaurant owners explain that "the dogs are bought elsewhere". So, of course, we can't help asking the question : " Why buy dogs elsewhere since PEIXIAN (沛县) has a canine over-population"? 

Media data have shown that several "edible dog" farms have been created in different places in PEIXIAN (沛县) "bringing the local farming to the orbit of industrialized production". Yet in this spot, the journalist only saw a few families who were breeding pedigree dogs or selling their puppies, no farm was discovered. The villagers all say that they've never heard of an "edible dog" farm.

The documents from the website "Dog meat from FANKUAI » (樊哙狗肉)  show that the breeding centre was a project in 1997 in the province of JIANGSU (江苏) After a lot of research, the journalist learned that their centre is in...

But, once there, no centre. A lot of villagers say that FAN Xiantao (樊宪涛)in fact had bred dogs, but mostly "pedigree dogs". His breeding centre was demolished several years ago, to "build a public garden".

Afterwards the journalist went to the new address where FAN Xiantao (宪涛) is supposed to live; no breeding farm there either, despite searching. Apparently,  there is supposed to be an "edible  dog breeding farm "   but no one has seen it.

"We've never heard of a breeding centre" several vilagers said.

Dogs waiting to be slaughtered:

1


Later, the journalist went to "FANKUAI dog meat factory" But found himself in front of a closed door. He looks for information on the existence of a possible breeding centre and he's told that there never has been one. 

Not far from the factory, a  dog meat restaurant owner told the journalist :" all the dogs are bought elsewhere, we've never heard of a farm".

He's not lying : numerous long-standing makers of fresh dog meat have confirmed : " no edible dog farms, there's no money in it"

DING Xinghu, pedigree dog breeder, calculated with the journalist : the total cost to obtain a dog of about 20kg is more than 400 yuan (about 55€60), its selling price (for the meat) is about 10 to 12 yuan (approx 1€39 to 1€66) per kilo. So it is impossible to earn any money by raising dogs "for consumption".

The big dog meat makers unveil the secret of its origin.

ZHANG Jin, the owner of a very well-known recent slaughtered dog meat butcher  shop tells the journalist from 'The Chinese Youth"(中国青年网) that his butcher shop is the biggest maker of  meat from recently slaughtered dogs in PEIXIAN (沛县) : In the summer, the off-season, more than 100 a day; autumn and winter, the high season, 300 to 400 a day." But the dogs in his butcher's shop are not from a breeding farm: "They're all bought elsewhere"

 "There aren't any breeding farms in PEIXIAN (沛县). Which breed is eaten?" He reveals later : «About 10 years ago, here in PEIXIAN we heard there were breeds like : " Black from northern JIANGSU, or yellow from northern JIANGSU, but all that was rubbish; it was to make people buy the puppies. Nobody does it anymore"

ZHENG Jin tells the journalist that the dogs he slaughters come mostly from the cities of HUAXIAN (滑县) and SHENGQIU (商丘) in the province of HENAN河南), XINZHOU (忻州)in the province of SHANXI山西;  some come also from the province of ANHUI 安徽 and  SHANDONG山东.

"Most of these dogs are stolen by traffickers, a small part are bought. The smaller traffickers sell them to the bigger ones. Me, I only buy from the big ones.  

 " No control, for the stolen dogs?" asks the journalist.

"It happens, but that's not a problem, except if they're from public safety. Then I'd have to give the supplier's information to the police".

According to ZHENG Jin, 1500 to 2000 dogs are slaughtered every day in different butchers' shops  in PEIXIAN (沛县), but none are from a farm . " Nobody breeds dogs to eat, there's really no money in it"

 

The crossbow used by the dog thieves:

2

ZHANG Jin revealed 3 ways to steal dogs:

A ring made of wire;

Meat mixed with cyanide;

Crossbow poisoned with cyanide or an anesthetic.

A lot of the dogs we bought still have the wire around their necks.

To the question asked by the journalist, to know if we can be poisoned by eating the meat of those killed by cyanide, ZHANG Jin explained that: " Usually, the quantity of adminitered products is not a lot. Moreover, the customers only eat part of a shared dish and don't feel anything immediately"

 

Two kinds: recently slaughtered dogs and others

The journalist, as proof, found the " Criminal verdict n° 413-2014 from the PEIXIAN (沛县) Court in the province of JIANGSU (江苏) proving that the accused "bought dogs from LU ( convicted) , knowing very well they were poisoned", changed them into meat that he commercialized afterwards, establishing in this way, the crime of "producing and commercialising poisoned and harmful food".

ZHANG Baolian (phonetic translation), the son of ZHANG Jiwei, owner of a butcher shop specialising in dog meat, confirms having worked in a company which transforms in particular, meat from dogs killed some time ago. "We only use not recently slaughtered dogs, sometimes dogs already rotting". He tells the journalist that he personally skinned dogs killed some time ago, the greenish flesh of the rotting dogs smelled very bad. That brings in two yuan (about 0€27) to skin a dog.

"At the moment, all the wrapped dog meat sold in the PEIXIAN (沛县)  supermarkets is made from dogs not recently slaughtered..."

 

 

CHINESE ENQUIRY INTO THE ORIGIN OF DOG  MEAT

2

The lie of "edible" dog farms : a fattened dog,

is an edible dog

 

"The breeding of edible dogs" has always been the most mysterious part of the very long "industrial" chain. Numerous "professionals" of the trade maintain, in public, the existence of professional edible dog breeding centres, without revealing the details. It's always difficult to know the truth, from the outside.

After having contacted several breeding farms, whose contact details can be found on the internet, the journalist from "Chinese Youth"(中国青年) was directed to the JIAXIANG (嘉祥) district in the town of JINING (济宁)    the SHANDONG (山东) province, and went there.

 

  "A cross between a male Tibetan mastiff and a female sheepdog."

 " You'll earn money, that's for sure" says Mr.Si, a seller, who presents enthusiastically to the journalist, puppies for reproduction, insisting that these puppies are a cross between a male Tibetan mastiff and a female sheepdog".

According to him, total production costs of a dog, once fattened is less than 600 yuans (about 83€30) whereas the market selling price is 1040 yuans (about 144€40), making a profit of at least 400 yuans (about 55€60)

In a warehouse, the sellers are choosing dogs to sell:

3

Immediately, on entering, a terrible smell reaches the nose, making you want to vomit. Inside, the journalist sees several caged puppies of 2 or 3 months,  

 At first sight, they're all breeds, nothing in particular, simply "ordinary" dogs

"Are these cross-breed puppies, coming from pure breeds? But it doesn't look like it?" retorted the journalist

"That's how it is. You can check, we have a big reputation, all over" the seller answered.

The journalist examined closely the puppies he had chosen without being able to see if it was the truth.

Only one thing is well-known: whether it's Tibetan mastiffs or sheepdogs, their puppies are sold for almost 1000, even several thousand yuans each; whereas "edible" puppies of crossed breeds are sold only  for 100 or 200 yuans each. Preferring to sell less profitable merchangdises is neither logic nor good business.

This question, asked by the journalist is greeted with a smile from the old man, who doesn't answer. He says at last that the journalist can ask the electrician in the village of WANGGUANTUN who also breeds dogs for « consumption ».

In the village of WANGGUANTUN, the electrician in question - a breeder of  marten/ sable too - tells the journalist that he had, in fact, bred dogs for consumption a few years ago. But when I fed the dogs with the meat from the martens/sable, "I was losing money, so I gave it up" He announced, quite frankly, that the "purchase price of a dog is 16 yuans (about 2€22) per kilo in high season, only 5 to 6 yuans (about 0€69 to 0€83) in low season; You can't earn any money at all"

Something else which is questionable : noone in the village of LAOCENGTANG, or in other nearby villages, buys puppies, although that can "make them rich", as some people maintain.

A driver who was in this" business,"  got it right : " All that is to cheat people, especially you, people from elsewhere" 

The dogs with no breed, sold as dogs "for consumption"

"I'd advise you to buy at least 40, ten or a dozen aren't any good. You earn money because of the quantity. With my method, I guarantee that you can earn money." Says a self-assured YAN Xiangcheng, the manager of the "  dogs for consumption centre" in JINING (济宁) to two "customers" from  YINCHUAN (银川) in the Autonomous Minority Region  of NINGXIA (宁夏). This "businessman" of dogs has tattoed arms, and a gold chain round his neck.

Hanging on the office wall are :

4

"Work unit having important protection by the police station in LAOSENGTANG in the JIAXIANG (嘉祥) » district;

"Model farm in  JIAXIANG » seal of approval issued by the local government;

 "Pioneer company" seal of approval issued by the Scientific and Technological Committee of the SHANDONG (山东) province in 2005.

 

...


 

 




 

 

 


Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 22:50

ETAT AUTONOME COREEN DE YANBIAN(延边朝鲜族自治州, PROVINCE DE JILIN 吉林) :

PLUS GRAND ENFER DE CHIENS

English version below (merci à Maxine)

 800px-China Jilin.svg

 

 

10 février 2015 :

Plus de trois cents chiens sans aucun document officiel confome ont été transférés de manière tout à fait ILLEGALE dans l’état autonome coréen de YANBIAN (延边朝鲜族自治州). Ils ont été laissés à l’extérieur toute une nuit, température : moins  20 degrés, dans l’attente d’être abattus puis « consommés ».

46ddcda4jw1ep8mfm29jej20f00qomz0

Les volontaires, venant avec nourriture et couvertures ont demandé à pénétrer dans les locaux afin de prendre soin de ces pauvres chiens. Demande refusée.

photo (17)

Beaucoup d’amis ont alors décroché leurs téléphones pour demander aux autorités locales la libération de ces chiens. Ces dernières ont fait la sourde oreille…

13 février 2015 :

Des volontaires locaux se sont rendus au Service de l’Elevage pour y déposer leur requête.

46ddcda4jw1ep7v468rfxj20hs0nsjs9


Le Directeur du service leur dit ceci: Tout véhicule chargé de chiens peux être exempté de la règle nationale : « un chien, un certificat » dès son entrée dans la Province de JILIN (吉林) où se trouve l’état autonome coréen de YANBIAN (延边朝鲜族自治州).

On dirait que la province de JILIN (吉林) est devenue indépendante…

Au soir du 13 février 2015 :

Le Service de l’Elevage a fermé ses portes, « rejetant » les volontaires locaux ainsi que des membres des « Vieilles de Pékin Anti-Maltraitance » (北京老太太反虐团) à la rue.

46ddcda4jw1ep8ablknv1j20nz0hs757 (1)-copie-1

Tard le soir du 13 février 2015 :

Une volontaire des « Vieilles de Pékin Anti-Maltraitance » (北京老太太反虐团) s’est évanouie dans le Bureau de la Province de JILIN (吉林) à Pékin.

46ddcda4jw1ep854ewstxj20hs0nzwfe (1)

D’autres y ont passé toute la nuit du 13 au 14 février. 

6ffada15jw1ep86ehyflbj20f00qo42g photo (13)

 

14 février 2015 :

Des négociations extrêmement  longues et âpres se poursuivent avec les représentants du bureau.

46ddcda4jw1ep7mz5vrhqj20hs0nzgmp photo (14)


Les chiens attendent toujours, dans le froid…

46ddcda4jw1ep8mfvhsggj20f00qomyz

 

15 février 2015 :

Des membres des « Vieilles de Pékin Anti-Maltraitance » (北京老太太反虐团) se sont rendues au Ministère de L’Agriculture pour dénoncer les irrégularités commises par le service de l’élevage de l’état autonome coréen de YANBIAN (延边鲜族自治州). Le Ministère de l’Agriculture a confirmé l’irrégularité et l’invalidité des documents présentés, délivrés par la Province de JIANGSU (Sud-est de Chine):

46ddcda4jw1ep9yvmiggxj20hs0npaax

3


La plupart des chiens ont été massacrés dans un « abattoir » sauvage. Le Service de la quarantaine de l’état autonome coréen de YANBIAN (延边朝鲜族自治州) estime que ceci est tout à fait anodin et qu’il n’y a rien d’illégal que ces chiens soient tués.

46ddcda4jw1ep6vvv62imj20g60qoq54

Les militants ont tenu pendant trois jours et trois nuits.

46ddcda4jw1ep8acpaks2j20hs0npab2 (1)

 

16 février 2015:

Une lettre a été remise par des militants au Bureau National d’Accueil des Citoyens et à la Commission Centrale d’Inspection Disciplinaire. Dans cette lettre sont dénoncés de graves disfonctionnements commis par des services à différents niveaux. Une réponse sera donnée le 28 février 2015.

34

photo (4)

 

17 février 2015 :

Une délégation de 6 personnes, composée des directeurs du Service de L’Elevage, du Service d’Inspection de la quarantaine, du Bureau Juridique et du Bureau municipal d’accueil des citoyens, dirigée par un membre du Comité Municipal permanant de YANJI (延吉), s’est rendue à Pékin. Une réunion comprenant la délégation ainsi que 6 représentants des volontaires dont Mmes. CAI ( @动保海之梦) et CUI a permis à ces dernières d’exposer leurs requêtes. 

photo (12) photo (9)

 

Chapeau aux militants de Chine !!

 Nous suivons cette affaire !!!

      xxxxxx

 

Yanbian Korean Autonomous State 

(延边朝鲜族自治州, JILIN PROVINCE吉林) :

THE BIGGEST DOG HELL

 

10 February 2015:

More than 300 dogs without valid official document were transported illegally in the Yanbian Korean Autonomous State (延边朝鲜族自治州). They were left outside all night, temperature :minus 20°, waiting to be slaughtered then "eaten".

46ddcda4jw1ep8mfr9ym4j20f00qowfc

The volunteers coming with food and blankets asked to enter the premises in order to take care of these poor dogs. Request refused.

photo (17)

Many friends telephoned to ask the local authorities to free the dogs. They turned a deaf ear.

13 February 2015 :  

Local volunteers went to the Breeding Service to make their demand.

46ddcda4jw1epa684ne5qj20f00qogms

The service director told them this : 

All vehicles loaded with dogs can be exempt from the national ruling which is " one dog, one certificate", as soon as it enters the JILIN Province(吉林) where the Yanbian Korean Autonomous State (延边鲜族自治州). is found.

…It seems as if the Province of JILIN has become independent...

The evening of 13 February 2015

The Breeding Service closed its door, "throwing" the local volunteers as well as members of "Old Ladies' of Beijing Anti-ill-Treatment" (北京老太太反 )  into the street.

6ffada15jw1ep86efyn8bj20f00qo76k


Late in the evening 13 February 2015 :

A volunteer from "Old Ladies' of Beijing Anti-ill-Treatment" (北京老太太反 )  fainted in the Province of JILIN office, in Beijing.

46ddcda4jw1ep854ewstxj20hs0nzwfe (1)

Others spent the night of the 13 to 14 February there.

46ddcda4jw1ep8acpaks2j20hs0npab2 (1)

They carried out a long and harsh negociation  with the office representatives.

photo (16)               

 

14 February 2015

Long and harsh negociations  continue with the representatives of the office...

The dogs were still waiting, in the cold...

46ddcda4jw1ep8mfvhsggj20f00qomyz


15 February 2015

Members from"Old Ladies' of Beijing Anti-ill-Treatment" (北京老太太反虐团 ) went to the Ministry of Agriculture to denounce the irregularities committed by the Breeding Service of the Yanbian Korean Autonomous State (延边朝鲜族自治州). The Ministry of Agriculture confirmed the irregularity and the invalidity of the documents shown, issued by the Province of  JIANGSU (South East China ).

46ddcda4jw1epa6816x8qj20hs0npdgt

Most of these dogs were slaughtered in a primitive "slaughterhouse". The quarantine service of the Yanbian Korean Autonomous State (延边朝鲜族自治州)  consider it completely insignificant that these dogs are killed, and that there's nothing illegal in doing so.

46ddcda4jw1ep6vvvulezj20k00qojua

 

The militants held out for 3 days and 3 nights...

46ddcda4jw1ep960vcqocj20dc07gjrt

 

16 February 2015:

The militants gave a letter to the Citizens' National Reception Office  and to the Central committee of Disciplinary Inspection. In the letter, serious dysfunction  committed by services at different levels was denounced. An answer will be given the 28 February 2015.

 

 17 February 2015:

 A delegation led by the permanent member of the YANJI (延吉Municipal Committee , and made up of those in charge of the Breeding Service, the Animal Quarantine Inspection Office, the  Legal Office and the Citizens' Visit Municipal Office went to Beijing and had a meeting with 6 volunteer representatives , of which, Mme CAI(@动保海之梦, Mme CUI. The latter put forward their requests.

photo (10) photo (8)

 

 

                      Well done the militants of China ! !

We will keep track of this affair ! ! 


Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 14:00

 

TORTIONNAIRE DE CHATS RETROUVE PAR DES AMIS DE PEKIN

English version below ( merci à Maxine )

Il y a quelques jours, les habitants d’un quartier de Pékin ont fait savoir que le corps de plus d’une dizaine de chats, ainsi que leurs organes avaient été trouvés dans une poubelle. Beaucoude gen indignés dénoncent ce massacre.

81f6173ejw1ep50my90fxj20qo0ez75n  46ddcda4jw1ep5491yczaj20qo0f1wfd

 

Informés, des volontaires de Pékin ont commencé à chercher l’assassin: son nom, son adresse, son numéro de portable ont été rapidement identifiés, il ne restait plus qu’à le « coincer » : chose plus difficile.

 

Pour cela, des volontaires « Des Vieilles de Pékin Anti-Maltraitance » (北京老太太反虐团 http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-vous-n-etes-pas-vieilles-car-vous-etes-dans-l-action-125334114.html) ont passé 24 heures près du domicile du suspect, le 11 février, leurs persévérances ont permis enfin de prendre le tortionnaire en flagrant délit !!

photo (4)

Alertés, les policiers se sont rendus chez l'assassin, avec des volontaires, des responsables du quartier et l'avocate @动保海之梦 ( voir le premier procès en Chine pour un animal, une chienne appelée Mars : http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-affaire-mars-le-jugement-du-nouveau-pour-les-chiens-d-harbin-119797293.html ).

L’odeur y était irrespirable, du sang dans des bouteilles, des corps de chats exhumés en décomposition avancée, infesté de vers et de cafards, le tout dégageant une odeur infecte. Ecœurés, certains volontaires en vomissaient …

81f6173ejw1ep58qso9w2j20qo0f0adz 46ddcda4jw1ep5491gwxbj20qo0f1dh5

Au début de l'intervention, la mère et la grand-mère de l’assassin n’ont pas été coopératives, elles ont tenté de prendre la fuite, la grand-mère s’est même couchée par terre, feignant la mort, pour empêcher les policiers de faire leur travail…

photo-1.PNG photo-2.PNG


Elles ont fini par reconnaître les faits commis par leur fils ou petit fils, se sont excusées et ont fait savoir qu’elles renforceraient l’éducation à ce dernier:

81f6173ejw1ep5h10r7y5j20p018g7ad

Une  plainte écrite a été signée par plusieurs habitants du quartier:

81f6173ejw1ep5eoy6nnzj20p018g0zp


Des « outils », trouvés chez l’assassin des chats, ont été remis aux volontaires:

Soulagés d’avoir retrouvé le tortionnaire, les volontaires regrettent tout de même l’absence d’une loi de protection animale…

81f6173ejw1ep5pdg1zphj20np0hsgnx

81f6173ejw1ep5pcdd79xj20qo0f0abi

 MERCI AUX VOLONTAIRES DE PEKIN QUI SE BATTENT DANS UN PAYS OU IL N’Y A PAS ENCORE DE LOI POUR LES ANIMAUX!!!

 

 

CAT TORTURER FOUND BY FRIENDS OF BEIJING

 A few days ago the inhabitants of a Beijing district made it known that more than a dozen cats' bodies, as well as their organs had been found in a rubbish bin.  Many indignant people denounce the killing.

81f6173ejw1ep58qso9w2j20qo0f0adz

Having been informed, the Beijing volunteers began to look for the killer : his name, address and mobile phone number were quickly identified; all they had to do was to catch him in the act : something much more difficult.

Tortionnaire-de-chats-Pekin-fevrier-2015 1436

 In order to do that,  "The Old Ladies of Beijing Anti - Ill - treatment"   volunteers  (北京老太太反虐团 http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-vous-n-etes-pas-vieilles-car-vous-etes-dans-l-action-125334114.html) spent 24 hours near the suspect's home, on the 11th February, and thanks to their perseverence, were able to catch the torturer red-handed.! 

photo (4)

 Alerted, the police arrived at the killer's house with the volunteers, the lawyer @动保海之梦 (see the first trial in China for an animal: a dog named Mars http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-affaire-mars-le-jugement-du-nouveau-pour-les-chiens-d-harbin-119797293.html ) and the people in charge of the district.

The smell was oppressive, there was blood in bottles,exhumed cats' bodies were in an advanced state of decomposition, infested with maggots and cockroaches, all of that giving off a vile smell. Sickened, some volunteers couldn't stop vomiting. 


81f6173ejw1ep58qdfhlhj20qo0f0go3 81f6173ejw1ep58rnedrtj20qo0f0q4k


 At the beginning of the operation, the mother and grand mother of the killer didn't want to cooperate, they tried to escape, the grand mother even lay down on the floor, pretending to die, to prevent the police from doing their job.

Tortionnaire-de-chats-Pekin-fevrier-2015 1437


They ended up admitting the acts committed by their son or grandson, apologised and said they would use a firmer hand in his upbringing .


A letter of complaint has been signed by several inhabitants of the district:

81f6173ejw1ep5eoy6nnzj20p018g0zp

 

The "tools" found at the cats' killer's home were handed over to the volunteers.


Relieved to have found the cat torturer the volunteers deplore however the absence of a law for animal protection.

81f6173ejw1ep5pcqhyucj20hs0npad6

81f6173ejw1ep5pd6osd6j20np0hsjvq

OUR THANKS TO THE BEIJING VOLUNTEERS WHO FIGHT IN A COUNTRY WHERE THERE IS NO LAW YET FOR ANIMALS ! !



Repost 0
Published by Bragance
commenter cet article

Bragance

  • Une loi pour les animaux de Chine
  •  Promouvoir une législation chinoise en faveur des animaux du pays.
  • Promouvoir une législation chinoise en faveur des animaux du pays.

Causes

no dog meat blog bragance urgence animaux de chine

Rejoignez notre groupe Causes sur face book

Poroposition de loi pour les animaux de Chine

LIRE