Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 22:39

Aujourd’hui, plusieurs centaines d’amis de Hong Kong ont manifesté contre la demande d’une société pharmaceutique «  GUI ZHEN TANG » d’entrée en bourse.

« GUI ZHEN TANG » est une société chinoise se servant de bile d’ours pour fabriquer des médicaments absolument inutiles, maintenant ainsi des centaines d’ours dans l’enfer.

La manifestation organisée par ANIMAL HEART a réuni plus de 300 personnes jusqu'à frôler le millier de participants, c'est dire si la mobilisation était forte.

Le cortège est parti du centre ville, s’est arrêté devant le service concerné, voulant remettre une pétition en signe de protestation. Hélas l'action n'a pu aboutir de façon favorable. 
La manifestation s’est terminée par l’envoi de nombreux ballons.

 

Repost 0
Published by Bragance - dans Vidéos
commenter cet article
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 18:22

Quand s’arrêtera enfin le déchaînement de la tuerie et la consommation d’animaux sauvages ?

Documentaire d’enquête de HAINAN TV-1

 

Exégèse :

1, Lieu : Hainan, une province au Sud de la Chine où se trouvent, en raison du climat, d’innombrables espèces d’animaux sauvages.

2, Journaliste de cette émission : Mme. HU Wenjie

3, Personne interviewée : LI Bo président adjoint de L’Association de Protection d’animaux de Hainan 动物110网

Mme. HU : Les animaux sauvages sont un élément très important dans notre écosystème

…Leur protection ne concerne pas seulement l’avenir de notre planète, elle est aussi une référence permettant de mesurer le degré de civilisation d’un pays. Or, aujourd’hui, des habitudes déplorables découlent de la tuerie sans distinction des animaux sauvages…

L’enquête que nous avons menée récemment montre que la tuerie des espèces ornithologiques, d’espèces chéloniennes et de batraciens est devenue de plus en plus préoccupante…

Il est vraiment le temps d’interdire ces tueries !!

01:30 Pour obtenir des preuves, les journalistes se sont rendus dans plusieurs restaurants prétendant qu’ils voudraient manger du « gibier »…

01:48 La serveuse est en train d’énoncer les gibiers qui sont la spécialité de ce restaurant :

« Nous avons des Sangliers, des ratons laveur, des muntiacus-munjak, des motacilla alba, des perdrix, des serpents, y compris des « serpents noirs » ( cobra ). Le prix pour 500g de cobra : 120 yuan soit 15 euros. Le prix pour 500g de serpent gris : 140 yuan soit 16,5 euros. »

« Peut-on les voir avant de commander ? »

« Non, ce sont des serpents venimeux, c’est dangereux »

02:32 Les serveurs sont tous très vigilants et la serveuse a fait venir la patronne…

« Est-ce que les serpents noirs sont venimeux ? »

« Oui. »

« Alors ce sont des cobras ? »

« C’est ça. »

Finalement, la patronne a accepté, à contre cœur, que les journalistes entrent dans la cuisine.

On y voit la tuerie d’un cobra affamé depuis 7 jours. Son corps sans tête était encore frémissant…

4:22 Nous avons constaté qu’aujourd’hui la commercialisation des espèces ornithologiques, des espèces chéloniennes et des batraciens se faisait de manière presque publique et que, chaque jour, d’innombrables animaux sauvages étaient consommés…

4:26 « Combien de serpents tuez-vous par jour ? »

« Plus d’une dizaine. »

4:36 LI Bo « Par rapport à il y a 20 ou 30 ans, le nombre de rats a considérablement augmenté, le nombre de leurs prédateurs, tels que les serpents ou les aigles, ayant beaucoup diminué… »

Mr. LI Bo a sauvé plus d’une centaine d’oiseaux.

06:10 LI Bo « Parmi les oiseaux que l’on a sauvés, certains capturent et mangent des rats, cela prouve leur contribution à l’élimination des rats… »

Mais, face à la vague de consommation déchaînée d’animaux sauvages, les efforts de LI Bo et de ses amis paraissent faibles…

Tigres, lacertiens, écailles de panglin, lièvres, serpents ainsi que de nombreuses espèces sont « consommées ».

Selon le rapport de L’Association de protection des animaux de Hainan, pour une seule province dans le littoral du Sud de la Chine, on « consomme » chaque jour presque 20 tonnes d’animaux sauvages représentant plus de 30 espèces…

Quant à la province de Hainan où il existait, seulement 20 ans auparavant, plus de 350 espèces d’oiseaux, il n’en reste aujourd’hui plus que 210…

07:46 Voici un marché où l’on peut tout acheter à condition de payer. Tout, y compris des espèces protégées…

07:56 Prenons les tortues « pièce dorée » comme exemple : cet animal qui coûtait, il y a 20 ans, 1 yuan (0,15 centimes d’euro)/500g coûte aujourd’hui 18000 yuan/500g.

« Les tortues Pièce dorée, vous en avez ? »

« Oui. »

« Je veux en acheter une, vous pouvez m’en montrer une ? »

« Payez d’abord sinon je ne vous la montre pas. »

« Pourquoi ? »

« Parce que c’est interdit. »

« Alors pourquoi vous en vendez ? »

« Alors n’achetez pas ! »

08:48 « Vous les livrez ? »

« Oui. »

« Combien pouvez-vous en livrer chaque fois ? »

« Autant que vous voulez. »

09:25 LI Bo « Les animaux de petite taille forment la base d’un pyramide d’êtres vivants… Leur diminution entrainera forcément l’ébranlement de la pyramide… »

10:35 HU Wenjie : Certaines personnes croient toujours en la fausse idée reçue sur l’utilité « fortifiante » des animaux sauvages et cela incite les individus crapuleux à se lancer dans ce « business » qui entraine la disparation catastrophique des animaux sauvages…

11:17 La vanité (montrer ses moyens pour s’offrir de la nourriture coûteuse) « popularise » de plus en plus la consommation des animaux sauvages, détruisant ainsi sérieusement la diversité de Hainan.

11:44 « Nous n’avons que deux sortes d’oiseaux, les bonasa-bonasia et les pigeons. La chair de pigeon est vraiment délicieuse. »

12:03 Dans ce restaurant, nous avons vu une « Licence d’Elevage d’Animaux Sauvages ». Cette licence rend légale toute exploitation d’animaux sauvages…

12:48 Un jour, deux enfants ont découvert, dans la cuisine d’un restaurant, un ourson enfermé dans une cage… A leur vue, l’ourson recule en pleurant et en cachant son petit bras : on vient de couper sa main pour la manger !!!

13:29 REGARDEZ-LE…

Repost 0
Published by Bragance - dans Vidéos
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 18:21

   Résumé du documentaire d’enquête.

Certains passages du documentaire sont choquants…

--- Chaque année, des milliers de chats errants ou domestiques sont attrapés, parfois volés à leurs maîtres et transportés, de manière cruelle, jusqu’à Guangdong où la consommation de chats est une « tradition culinaire »…

--- Depuis un certain temps, les amis des animaux de Shanghai, ainsi que ceux de Suzhou et de Wuxi (deux villes se situant entre Shanghai et Nanjing) se sont élevés pour leur porter secours en essayant d’interpeller les trafiquants (voire le début du documentaire)…

--- La perte d’un chat domestique est souvent synonyme de tristesse et douleur chez son propriétaire…

--- Les amis des animaux de Shanghai et de Guangzhou ont mené, malgré les menaces, des enquêtes sur ce « commerce » sordide…

--- Les trafiquants sont souvent munis de faux papiers

--- Les amis des animaux ayant interpellé le véhicule des trafiquants essayent de faire contrôler les papiers de ces trafiquants dans un commissariat de police…

--- Des scènes d’horreur…

--- Interview des volontaires qui évoquent les conditions particulièrement difficiles du sauvetage…

--- Interview des trafiquants, agressifs et qui n’ont peur de rien…

--- Guangzhou-Jieyang-Paotaizhen : haut lieu de consommation de chats. Dans une même rue se trouvent plus d’une vingtaine de restaurants proposant des chats au menu.

--- Les volontaires collectent des preuves du trafic en filmant, même sous la menace…

--- Les amis des animaux de Shanghai, qui comptent parmi eux beaucoup de femmes, effectuent des patrouilles nocturnes pour s’occuper des chats errants et interpeller les voleurs-trafiquants de chats…

--- L’interview d’un patron de restaurant à Guangzhou : C’est pour une question de vanité, les gens invitent leurs amis à manger des « gibiers » difficiles à trouver, au mépris complet de la loi…

--- Guangzhou, dans un centre commercial spécialisé dans les fourrures et le cuir, on peut voir des peaux de chats, de chiens et de zibeline fraichement dépouillées à Henan et Anhui ( deux provinces de Chine où l’on concentre tous les animaux destinés à cet « usage »). Une femme se vante : « Chez nous, tout le monde le fait et depuis longtemps. » A Shandong-Linqi, on utilise la chair des chats pour fabriquer des saucisses. Les animaux à consommer sont souvent tués par noyade…

--- Média qui diffuse la nouvelle des deux premières propositions de loi relatives à la protection des animaux et à la prévention contre la maltraitance envers eux…

--- Un forum international sur la législation sur la protection animale a eu lieu à Pékin fin mars (http://apps.facebook.com/causes/posts/426558 ). Un expert y a mis en évidence le fait que beaucoup de Chinois ne trouvent pas que les animaux soient importants…

 Nous sommes désolés de ne pas être en mesure, pour l’instant, de fournir de sous- titres en français ou en anglais…

 

 

« SAN HUA » *

Premier documentaire d’enquête MADE IN CHINA sur la consommation des chats

Diffusion et discussion.

 

-Pékin :

Le 24/07/2010    de 13h00 à 15h00

Sujet de discussion : Comment faire interdire la consommation des chats en s’appuyant sur les loi déjà en vigueur ?            

Organisées par « Capital Animal’s Protection Association »

Animées par Ms. ZHANG Dan ( China Journalist’ Club )

Invités d’honneur :

Mr.GUO Ke ( Studio AI Weiwei )

Ms. ZHU Qian ( volontaire pour le sauvetage d’animaux errants, celle qui a dénoncé le permis d’hygiène falsifié )

Mr. AN Xiang ( avocat, assembleur de loi relative à la protection d’animaux déjà en vigueur )

 

-Shanghai

Le 27/07/2010  de 14h00 à 17h00

Sujet de discussion : Comment résoudre, de manière scientifique, le problème d’animaux errant ?

Organisées par «  Shanghai Small Animal’s Protection Association »

Animées par Ms. LIU Huili ( Darwin Nature Curious Club )

Invités d’honneur :

Ms. ZHU Qian ( volontaire pour le sauvetage d’animaux errants, celle qui a dénoncé le permis d’hygiène falsifié )

Mr. ZHANG Yi ( Président de Shanghai Small Animal’s Protection Association )

Ms. XIE Yan ( master en Science-Po de Université de Fudan. Elaboratrice de méthodes basées sur la théorie Gestion Publique pour résoudre le problème de chats errants )

 

-Guangzhou

Le 31/07/2010

Sujet de discussion : Dans le « pays » de consommation de chats, comment mener une campagne d’information contre ?

Organisées par « Home of Private Pet »

Animées par Maomao ( Home of Private Pet )

Invités d’honneur:

Ms. ZHANG Yuanyuan ( master en médicine, créatrice du groupe « Les Chats de Shenzhen »)

Ms. LI Yanling ( administratrice du « XUXUSENLIN – site de sauvetage de chats et chines de Guangzhou» )

Mr. ZHU Bin  ( avocat, volontaire pour le sauvetage d’animaux errants )

 

*San hua ---- trois fleur, c’est une expression pour les chats qui ont trois couleurs. 

Repost 0
Published by Bragance - dans Vidéos
commenter cet article
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 00:18
Repost 0
Published by Bragance - dans Vidéos
commenter cet article

Bragance

  • Bragance
  •  Promouvoir une législation chinoise en faveur des animaux du pays.
  • Promouvoir une législation chinoise en faveur des animaux du pays.

Causes

no dog meat blog bragance urgence animaux de chine

Rejoignez notre groupe Causes sur face book

Poroposition de loi pour les animaux de Chine

LIRE